le 09052015C J.BOND,OBAMA,TRILATERAL, ROTSCHILDSet la FED WWII

Bonjour à tous,

EH ! la BCE ,N’OUBLIEZ PAS,VOTRE TRAITE,C’EST DU BIDON,IL EST CADUQUE,NUL PAS VALABLE ,J’AI DIS,NON, comme 54.67%de français, EN 2005 pour le TRAITE de LISBONNE
tous les français le 29 MAI 2005( NON :15 449 508 à (54,67 % de NON) au Référendum ,ratification du traité de LISBONNE),J’espére que votre commissions des lois ,c’est le sénat ,parce que si c’est la commission européenne, c’est torché, c’est pas valable ,vous pouvez dire tous ce que vous voudrez ,c’est torché

LA SHOA est du aux USA et surtout à la reine d’ANGELETERRE Elisabeth II, aux UK( GVI),et à HITLER(Evidemment)
MAIS,CERTAINEMENT PAS AUX FRANÇAIS
(Prescott Bush, était un sénateur américain)
7. Queen Elizabeth II (Windsor Family of Britain) German & Greek usurpers of the British Crown.
AH,Au fait pour Laporte parole du partie socialisme,la juliette méha…quelque chose , qui malheureusement n’est qu’ une pauvre fille qui n’a vraiment ,mais vraiment rien compris ,mais ,soyons sérieux , une fois ,qu’elle a bien servie dans tous les sens, mais ,ils vont la tége ( jeter ) comme un kleenex ,mais qu’est ce qu’elle croit ,ils se m’arrièrent, et ,eurent beaucoup d’enfant, ‘’c’est bien, la demoiselle,a fait sa chaude et son chaud (show)à la télé ,quand elle aura compris ,qu’ils en ont rien à foutre d’elle, il sera malheureusement trop tard pour elle ,qu’elle se réveille ,Valls, c’est très,très loin d’étre le prince charmant.c’est un en…lé de premiére ,alors ,elle est gentil la petite demoisel le,elle prend ses clics et ses claques ,n’onbliant pas sa p’tite(petite ) cullotte ,et ,elle se casse,en fermant sa bouche.
Même si ,je me rend compte, maintenant ,qu’avec le recul que le rôle qu’ a joué ,Pétain ,avec les allemands pendant la 2éme guerre mondiale,été contre sa volonté (cela ,n’engage que moi ,mais avec tous ce que ,j’ai pu lire ,sur lui ,il était très loin file d’attente, ce que je veux dire ,c’est qu’il y allait en trainant des pieds ,il faisait ,certainement tous ça par obligation, pour en revenir E.TODD, il a tout à fait raison, et je le rejoins, quand,il dit que ceux sont des imposteurs ,Roland DUMAS est intervenu,lui aussi,pour dire ,ce qu’il pensait ,toux les deux et les autres qui grognent ,ont tout a fait raison
Ce qui me fait marrer,c’est que les plus grands hypocrites et menteurs de la planéte,a part les drdruk sont parties déposé une gerbe defleurs sur la tombe du soldat inconnu, Hollande et John Kerry
Le manifeste de Rothschild – vers 1840 ? https://jhaines6.wordpress.com/2012/02/21/the-rothschild-manifesto-circa-1840/
1. la Loi est FORCE déguisé, droit d’utilisation. (Loi, codes, règlements)
2. politique liberté est une idée, pas un fait et n’est qu’une illusion et la distraction.
3. Utilisez « Libéralisme » contrôle par l’intermédiaire de « GRADUALISME » par le biais de « L’éducation ». (OBE)
4. les gouvernements doivent être détruites par soit externes (guerre) ou interne (libéralisme et la corruption).
5. nous devons obtenir un contrôle sur toutes les économies du gouvernement de contrôler la masse monétaire.
6. LA FIN JUSTIFIE TOUJOURS LES MOYENS. « TOUJOURS » !
7. FORCE & pourrait = droit, il n’y a aucun code moral ou éthique absolue. (Aucune loi biblique)
8. nous avons le droit de reconstruire toutes les INSTITUTIONS existantes.
9. nous deviendrons des seigneurs suprême sur toutes les personnes.
10. le pouvoir de l’argent doit rester caché et SECRET, jusqu’à ce que nous sommes dans une position depouvoir que personne ne peut arrêter notre PLAN. (Fractional reserve bancaire / dette à base de papier-monnaie)
11. nous devons utiliser alcool, drogues, sexe, la pornographie, jeux de hasard, tous les VICES et CORRUPTION morale pour détruire les jeunes de toutes les NATIONS.
12. nous avons le Droit à la propriété saisir tout et tous, par tous les moyens nécessaires, pour mettre toutes les personnes sous notre contrôle. (Fusion du droit d’amirauté/Maritime et équité, abolishin de la common law, la corruption et l’enregistrement du titre / foncier.)
13. nous allons utiliser les termes « Liberté, égalité et fraternité » qui mettra en place une « nouvelle ARISTOCRATIE ». (Révolution Français)
14. les qualités requises pour cette « ARISTOCRATIE » sera la richesse, qui nous commandera.
15. guerres va être intenté, financé et réalisé afin que nous contrôlons le BOTH SIDES, plaçant toutes les parties supplémentaires dans notre dette. (Révolution américaine par le biais de Desert Storm, en Afghanistan et WW III?)
16. les candidats à des fonctions publiques seront sélectionnés, formés et damés, servile et docile.
17. Nous volonté contrôle tous les points principaux de l’INFORMATION et des médias .
18. machiné PANIQUES financières et dépressions contrôlée entraînera notre « nouvel ordre mondial ».
Meyer Amschel Rothschild a aussi déclaré à la fin du XVIIIe siècle ; « DONNEZ-MOI LE CONTRÔLE DE LA MONNAIE DES NATIONS ET JE N’AIME PAS, QUI FAIT LES LOIS ».
LA famille ROTHSCHILD contrôle la plupart des banques centrales de l’EUROPE, le système de la réserve fédérale des États-Unis et est les banquiers pour les vastes richesses du Vatican. Ils contrôlent les ressources minérales (voir Rio Tinto) sur les cinq continents, un empire des établissements vinicoles, brasseries et la distillation de boissons alcoolisées, avec liens vers les grands de la contrebande de drogue & blanchiment des Cartels grâce au contrôle de la compagnie des Indes orientales & ROTHSCHILD banques privées dans la plupart des grands pays. Voir leur site officiel à :
http://www1.nmrothschild.com/Navs/introf.htm
Une courte liste du plus puissant et dangereux les personnes et les familles dans le monde.
1. la famille Rothschild (Bauer, en fait) de l’Europe, les banquiers de la Couronne de Grande-Bretagne, le
La Couronne Temple, le Vatican, en Amérique du Nord et la plupart des pays développés, (voir lien ci-dessus).
2. la famille de Rockefeller de New York, Arkansas, W. Virginia, Argentine et l’Australie.
Bancaire, énergie, pétrole, immobilier, expédition et agences de renseignement.
3. la famille d’Edgar Bronfman du Canada et l’u. s. (distillation spiritueux de Seagram, film
Studios, médias)
4. Michael Eisner, initié bosses médias (ABC Co. Disney, TV, film, fabrication et distribution).
5. Bill Gates (Microsoft Co.) Magna cum Laude diplômé de l’école Rockefeller de l’entreprise.
6. George W. Bush (le Président des États-Unis d’Amérique) Skull and Bones, traître de premier ordre.
7. la Reine Elizabeth II (famille Windsor de Grande-Bretagne) allemande et grecque usurpateurs de la Couronne britannique.
East India Co.
8. Alan Greenspan (Président de la Federal Reserve System, fonctionnaire de réserve fractionnaire bancaire
larbin pour le cartel d’argent)
9. le premier ministre d’Israël (mis en place par le Rothschild à la fin de la guerre !
10. George Soros (agent de Rothchild, raider monnaie (t) et spéculateur, pilleur extraordinaire)
11. le Secrétaire du Trésor, AKA gouverneur du FMI, agent de Rockefeller & de Rothchild.
12. la famille Bush du Texas et du Maine, Financiers du IIIe Reich, Adolph Hitler,
Initiés de la NWO, médicaments, huile, blanchiment d’argent, des agents des maîtres de marionnettes. Fondateur de la
Carlisle le groupe bin Laden famille.
13. et enfin et surtout les Jésuites et le général des Jésuites du Vatican (l’Empire romain moderne).
Je ne sais pas que j’ai manqué certains importants, d’autres, ce qui conduira sans doute à des plaintes de plusieurs quartiers, mais n’oubliez pas, Dieu sait qui ils sont et en fin de compte, ils répondront à lui et lui seul.
Le pamphlétaire.
REAL « JAMES BOND » ÉTAIT UN ILLUMINATI ESCLAVE SEXUELLE ET TUEUR EN SÉRIE

Martin Bormann, l’homme qui a signé les chèques de paie de Hitler et savait tout sur l’effort de guerre Nazi,
était un espion allié. Le livre « Op JB » (1996) de John Ainsworth Davis décrit comment les britanniques secouru
des ruines de Berlin en avril 1945.

Le vrai James Bond a aidé à tuer des milliers de personnes, pour la plupart des alliés britanniques. Il était hanté par les fantômes de « parfaitement fidèle et innocentes personnes qui avaient été pris dans nos opérations… » (79)

Il était juste « à la suite les commandes » qui n’avait aucun sens d’un POV patriotique « nous n’étions pas intérimaire de patriotisme ou de principes moraux élevés. Nous faisions pas cela pour l’Angleterre ou de l’oncle Sam. Comme d’habitude, nous faisions ce que nous avions dit à faire : nous avons réaliser nos ordres. » (170)

Par exemple, Creighton averti les Nazis à l’heure exacte et le lieu du raid de Dieppe de 1942 qui a coûté la vie à 3000 canadiens. Il a dit que les britanniques voulaient tester les défenses nazies. Les vraies raisons : convaincre Staline il était trop tôt pour un second front et accumule de crédibilité de Creighton lorsqu’est venu le temps pour l’Invasion de la Normandie.

Il a dit à ce moment-là, les Allemands que l’invasion allait venir en Normandie. Cette fois, le traître a été trahi. Les Nazis ont été informés que Creighton était un agent britannique alors, naturellement, qu’ils ont supposé que cette information était fausse.

Parle aussi de Creighton « Opération Tiger » en avril 1944, un exercice d’entraînement à Slapton Sands, Dorset qui a été brutalement interrompue par huit torpilleurs allemands. Le bilan : plus de 800 U.S. s’est noyé. (Chef de la Gestapo Heinrich Muller a écrit que les Nazis ont été avertis par un espion allemand). Le fiasco a été gardé secret afin de protéger le moral du débarquement. Creighton dit survivants furent internés ou tué par une mer mine afin de garder le secret. (p.25) en dépit du fait que le littoral du Dorset ressemblait à Normandie, les Nazis soi-disant omis de tirer la conclusion logique.

Agents qui a trébuché sur les « vrais secrets of World War Two » (le fait que les Nazis ont été infiltrés et dirigé par le « French ») ont été souvent trahis et trouva la mort en action. Cela est arrivé à l’amie de Creighton, Patricia Falkiner. Morton a avoué que Falkiner était son pupille: « il l’avait fait tout son possible pour garder Patricia hors opérations… seulement quand elle a trébuché sur les secrets plus vitales à Bletchley, qu’il avait été contraint de déployer son… » (p.85)

Creighton a également fait que Pearl Harbor, un autre exemple de chicane Illuminati, a été gardé secret. Le 28 novembre 1941, un sous-marin néerlandais, le K-XVII intercepter la flotte japonaise en cours de route à Pearl Harbor et alerté HQ naval britannique. Afin de maintenir l’illusion que Pearl Harbor était une surprise, le sous-marin et son équipage ont été détruits. Creighton « anéanti le tout équipage avec deux minuscules cylindres de cyanure inséré dans leur alimentation en oxygène et une boîte d’explosifs brisants déguisé en whisky… la guerre était devenue moi un meurtrier fiend et masse… » (p.81)

« Article de M » (pour Morton), un paradis PÉDOPHILE ?

Officiellement Desmond Morton a « Conseiller à de Winston. » En fait, il dirigea un top secret Organisation Illuminati dédié à l’avancement de dictature de gouvernement du monde par le biais de skullduggery. Il a été financé par la « Couronne » c’est-à-dire de la Rothschild Bank of England. Il a répondu qu’à Churchill qui, bien sûr, a répondu qu’à Victor Rothschild. Le directeur de la Banque d’Angleterre, Montagu Norman, recommandé Ian Fleming renseignement Naval. (Fleming était 15 ans de plus que Creighton.)

« M SECTION » avait les ressources de la Royal Navy et les Marines à sa disposition et a été responsable de sauvetage Martin Bormann et éventuellement d’Hitler aussi bien (voir ci-dessous).

Morton ne se maria jamais et il ya des rumeurs lui et Churchill avaient un attachement homosexuel. Il a accusé Churchill d’avoir des sentiments homosexuels pour FDR. (Winston Churchill, par Chris Wrigley, p. 268)

Meilleurs agents et commandos comme Creighton ont été choisis parmi les hommes et les femmes dans leur adolescence, qui connaissait personnellement les Illuminati. Creighton n’avait que 21 ans en 1945. Souvent les jeunes gens étaient orphelins ou séparés de leurs parents. Par exemple, les parents de Creighton ont divorcé mais Louis Mountbatten et Desmond Morton étaient des amis de la famille. Morton a pris Creighton sous son aile et devenue son « oncle ». Dans un moment de crise, « j’ai embrassé lui comme j’avais embrassé lui si souvent dans le passé. » (85)

Creighton parle de son service dans la Section M en termes de sinistres: « années horribles de trahison et d’horreur dans lequel j’avais été forcé ». (78) il parle du « Svengali comme influence et contrôle que Morton avait exercé sur moi depuis ma plus tendre enfance. »

À 15 ans, Creighton avait une apparition d’un « ange noir » qui possédait de lui comme un « ange de la mort ».

« Je me suis réveillé au milieu de la nuit, trempés de sueur et là il a été, debout au pied de mon lit. … Je ne pouvais pas bouger. Avec un sentiment de dégradation totale et la terreur j’ai réalisé que j’étais impuissant à arrêter lui possédant moi–comme il le ferait souvent dans les semaines, les mois et les années qui ont suivi. » Ressembler de Creighton a été victime d’un pédophile ?

Cet ange noir était probablement Morton. Creighton continue directement: « regardant en arrière je peux voir comment complètement, j’étais en proie à de Morton dans la majeure partie de la guerre. De 1940 à 1945 j’ai été son Pantin, manipulé par lui et l’exécution de ses ordres. » (18)

Le dernier test d’endurance pour « les garçons et les filles était 12 coups de canne administrées par un Marine Commando Sargent à travers leurs fesses nues devant leur classe. » (69)

Il est possible que comme certains MI-5 et les agents du MI-6 aujourd’hui, certains agents de la Section M peut avoir été l’esprit esclaves sexuelles contrôlé. Greg Hallett a un différente, occulte, explication .

PIONS DANS LEUR JEU

MO de Morton était « tromperie et double, » dit Creighton. Il est étonnant qu’il est vivant pour raconter l’histoire. C’est peut-être parce qu’il a accepté le spin Bormann enregistrée afin de rétablir le pillage Nazi à ses propriétaires légitimes.

Comme Creighton, nous sommes tous les pions dans leur jeu. Par exemple, Otto Gunther, double de Bormann, était prisonnier de guerre au Canada. Records de Bormann ont été modifié pour s’adapter à Gunther donc lorsque son corps a été retrouvé, les gens croyaient qu’il était adjoint de Hitler.

Les commandos accompagnant Bormann sur son évasion n’avaient aucune idée de son identité. Beaucoup étaient juives « combattants de la liberté ». Quelle ironie !

Grandes nations, l’Angleterre, les États-Unis, l’Allemagne, la France sont tous des pions Illuminati. À quoi sert la démocratie quand l’ordre Illuminati possède les politiciens et contrôle des informations ?

Pensez aux millions de personnes sont morts dans la deuxième guerre mondiale, tous de détruire et de dégrader l’humanité afin que les Illuminati inbreeds peuvent posséder et contrôler tout le monde. Ils sont toujours occupés à nous diviser contre l’autre, donc nous unira jamais contre eux.

Ainsworth-Davis mourut en novembre 2013.

Hitler a quitté le Bunker à 15:50 30 avril 1945 et se cacha dans le passage de cloison jusqu’à 20:00.
Martin Bormann quitte le bunker à 8.40 h 1er mai 1945.
Opération James Bond a sauvé Bormann en kayak.
Opération Winnie l’ourson sauvé Hitler en sous-marin, avion, puis bateau, puis en avion.
Op James Bond a été à l’origine commandé par Ian Fleming.
Fleming a laissé Op James Bond à 9,50 h le 1 mai 1945 et est passé à Op Winnie l’ourson, laissant Chris Creighton dans la commande.
Chris Creighton puis capitaine Op James Bond et a secouru Bormann. Ils ont ramé en aval dans la nuit et campent au cours de la journée à Wannsee, près de l’île Pfaueninsel (île de paons). Ils sont partis de nuit à nouveau le 2 mai 1945.
Les deux opérations est arrivé en même temps.
Op Winnie l’Ourson est gardée secrète de l’équipe parce que Anthony Blunt, faisait partie de l’équipe, mais a refusé de participer à la formation. Il était le fils illégitime du roi George V, et il était un espion russe. Les Russes voulaient prendre Berlin et Hitler.
Bormann était le chancelier et avait de l’argent.
Hitler était le Führer ancien qui avait les numéros de compte bancaire suisse et les plus grands secrets, certains d’entre eux NAZI secret militaire.
Bormann se rendit en Angleterre.
Hitler se rend en Espagne.
Hitler est sorti dans les écluses (les verrous fermer l’eau à la rivière Spree supérieure).
Les tunnels, entre les écluses supérieures et inférieures, étaient utilisés comme un hôpital de la Croix-Rouge. Les écluses en aval ont été fermés, les verrous supérieurs ont été ouverts et tout le monde s’est noyé le 28 avril 1945.
Les verrous supérieurs ont été fermés puis à 18:00 29 avril 1945, et les écluses aval ont été ouverts partiellement drainer l’eau et les inondations de la rivière Spree avec les organes, qui couvrait le groupe scout de Hitler flottant sur la rivière Spree et respire par tubas. Ils ont eu mot retour qu’on pourrait le faire… puis Hitler et Eva quitte le bunker à 15:50 le 30 avril 1945 et se cacha dans le passage de cloison et se sont enfermés dans jusqu’à 20:00.
Le verrou inférieur a été entièrement ouverte à 22:30 libérant plus de corps qui a contribué à masquer le mini-sub lorsqu’il est arrivé au domaines cruciaux, plus en aval.
À 23:00 le 30 avril 1945, Hitler (Adolf et Eva) les aides, kayak à travers les tunnels de l’écluse inférieure ouverte et monta dans un mini-sous-marin de WK202 (36,5 m de long) à 23:30, submergée à 23:40 et attendit.
Tout comme le ciel nocturne était éclairé par des fusées éclairantes de batailles au-dessus d’eux des deux rives à 23:55 30 avril 1945, ils motorisée vers l’amont.
Cinq chambres doubles corps d’Hitler étaient puis tirés avec des balles de 10,5 mm État sanctionné sur le dessus de la soute à 01:00 1er mai 1945. Un autre sosie Hitler avait été tué vers le bas ci-dessous, entraînés à l’extérieurs et brûlés 10 heures plus tôt. Celui-ci est communément appelé « le daed Hitler ».
Hitler a attendu un jour-et-demi dans le sub-min dans lac Havel sous l’ombre de la péninsule de Schwanenwerder lorsque Hanna Reitsch a atterri un Junkers JU52/3M g14e sur lac Havel à 16:15 2 mai 1945, ouvre ses volets et abaissé de l’échelle. Le mini-sub se leva puis sous les Junkers.
Hitler et Eva née Braun Hitler est monté vers le haut de la tourelle de le WK202 mini-sub, à l’échelle et dans l’avion, protégé contre les balles perdues par les volets. Ils ont quitté le lac à 16:24 2 mai 1945.
Ils ont effectué 15 minutes à l’est de Berlin au lac Muggelsee (31 km en ligne directe) et ont été accueillis par l’ancien commandant JB Op Ian Fleming dans une chaloupe acquise et habillés comme un officier russe, après avoir quitté Op JB environ 19 heures préalables.
Hitler a donné Fleming, les papiers, puis monta dans le lancement et a conduit à la rive. Fleming a ne jamais dénommé Adolf et Eva Hitler comme « Monsieur lapin » et « Mme Rabbit ».
Ils ont obtenu dans un Westland Lysander IIIA, n° de série. V9673 piloté par Hugh Verity DSO DFC qui attendait depuis des heures 14, 02:00, depuis le 2 mai 1945. L’avion avait été recouvert de branches.
Ian Fleming avait placé une bombe diffuses sur le lancement, et bientôt après qu’ils a décollé, la chaloupe a explosé. C’est l’origine des livres de James Bond et films – laissant avec la femme et tout exploser derrière eux. Hitler était le caractère original de James Bond.
Hanna Reitsch dans son g14e de Junkers JU52/3M a volé avec le Lysander, deux d’entre eux, juste à l’extérieur de Barcelone, en Espagne, en arrivant à environ 03:00 où ils ont été accueillis par Ramon Serrano Suner.
Hanna Reitsch puis retourna en Allemagne trois jours plus tard et a donné un pansement vers le bas d’Hitler à certains de ses joueurs clés.
CABAL
Comment la cabale maintient leur pouvoir et ce que vous devez faire pour l’arrêter – ONU-consentement | Au-delà des BRIC : Exposer les Rats

Mise à jour: 4 avril 2015 : Synchronistically, le même jour que cet article a été publié, un avis et ordre PUBLIC a été émis par le juge Anna Von Reitz. L’avis peut être utilisé pour aider à sensibiliser les gens et prendre des mesures pour mettre fin au mandat d’autorité maintenu par la cabale, un outil de plus dans notre poitrine pour la liberté.
L’article ci-dessous est une histoire de comment le Vatican a mené, le système fédéral de réserve a pris dans le monde entier, a volé la République constitutionnelle du peuple et installé un système corporatif de l’esclavage, l’esclavage de la dette, sans que personne en faisant attention.
Il s’agit de données essentielles pour tous ceux qui aspirent à être libre. Vraie liberté, souveraineté personnelle, la liberté décrite par les pères fondateurs, ne peut exister avec la connaissance profonde et de la volonté de défendre cette liberté, de ceux qui considérera.
Avant cet article, je vais décrire tous les principes de base sous-jacents en langage simple.
Notre véritable relation au gouvernement
Il y a 3 raisons principales pourquoi la cabale déguisé le gouvernement peut maintenir légalement leur contrôle : votre incompétence, T héritier, abus de confiance et le consentement implicite à leur autorité, par tous les autres « citoyens » du gouvernement.

Relation du peuple au gouvernement du monde entier est largement mal compris. La plupart des gens pense que nous sommes les serviteurs du gouvernement, qu’ils soient les premiers et nous sommes en bas. Mais le gouvernement est maintenant et depuis toujours, une relation de confiance, avec les gens du gouvernement. Relations d’approbation sont administrées en vertu de l’équité en droit, le droit de la mer, autrement connu comme le droit des contrats ou de la Common Law souplement.
Il y a eu de nombreux revendiquant ces lois sont « faux » et hors de propos, ce n’est pas prenant en considération toute la vérité, dont je vais essayer de vous expliquer brièvement. La base de notre système légal/légitime est la loi naturelleet du consentement de libre arbitre. Tant que le consentement est donné, c’est en accord avec la loi naturelle, les « règles qui sont en fait » une fois que le consentement est donné (codes juridiques et statuts) est où la plupart de l’erroné est contenue. La loi naturelle est le consentement, les lois de l’homme sont les règles créées, une fois que le consentement est donné, ou tacite.
Loi du libre arbitre : Une convention de fiducie, ou le contrat semble être une invention de la société moderne, mais c’est en fait un principe de la nature et a toujours existé. Lorsque deux ou plusieurs êtres libre arbitre souhaite interagir, ils le faire en utilisant des accords et si nous analysons la vie elle-même, nous pouvons voir qu’à tous les niveaux d’interaction, il y a toujours le consentement d’utilisation. Libre arbitre, en ce sens, est toujours à l’honneur, mais comme une personne peut-être ne pas comprendre ce qu’ils consentent à (par manque de connaissances), ils peuvent convenir de quelque chose dans le passé, ce qui est découvert par la suite être déshonorant… Le point est, toute puissance et autorité est en fait une entente entre les gens d’être régies. C’est pourquoi tous les gouvernements, si une monarchie, la démocratie ou la République est une convention de fiducie, une société (corporel au Canada – pour rendre réel par le biais de parlant, accord).
Cet aspect de la réalité on saisit profondément nos futurs maîtres, et ils savent toute puissance, une personne a sur l’autre est illusoire. Quelqu’un peut se vanter d’être ton maître, mais il faut généralement utiliser la coercition, des menaces de violence, afin de contraindre votre consentement ; amendes, emprisonnement, etc. des sanctions. Il s’agit d’un point crucial de comprendre, et alors que beaucoup de gens voudrait croire que nous sommes totalement victimes d’actes criminels par la cabale, la vérité est, notre propre incompétence et le manque d’action, leur donne notre consentement. Plus sur cela plus tard.
Enfin, le créateur de l’univers doit être pris en considération. Pour certains cela peut sembler woo woo, mais nos maîtres potentiels reconnaissent l’existence d’un créateur (quoiqu’une conception déformée et fallacieuse d’un) et en toute honnêteté, donc doivent nous si nous voulons comprendre notre vraie place comme des créanciers et des créanciers de la succession ; notre liberté d’esprit, corps et âme. Ces idées essentielles doivent être acceptées (au moins sur la surface) afin que nous puissions comprendre comment fonctionnent les systèmes sur la terre.
Le créateur créature fiducie et succession

Le récit peut se résumer comme suit : le créateur se trouve chaque être dans l’univers, du plus petit au grand, et quand les actes de libre arbitre, c’est littéralement un aspect du créateur dans l’opération. Les puissances qui ne faut pas savoir cela profondément et ceci peuvent être vu en passant en revue les taureaux pontificaux du Vatican. Lorsque le créateur « nous a envoyé de suite dans la création de bouger, de respirer et de l’être », nous avons convenu de faire le « travail de Dieu » et de l’honneur « sa volonté ». Nous ont été confiées avec esprit, corps et âme pour ce faire, créer notre « temple intérieur » et aider à créer un paradis harmonieux sur la terre.
Le pouvoir savent cela et l’ont décrite au sein de leurs propres écrits. Les alliances de Dieu, dans la plupart des religions abrahamiques, en sont un exemple. Bulles pontificales affirmer le Vatican et les syndics c’ est comme les concubines confiance à Dieu, déclarant jusqu’à Dieu ou les gens font autrement, leur règle est divinement ; jusqu’à ce que leur présomption de Dieu donne pouvoir dissiper. Ils disent : jusqu’à ce que nous « arrivée à maturité » et réaliser notre but, ceux qui ont atteint l’âge »sont confiées afin de partager leurs connaissances et de nous éduquer, ainsi nous pouvons faire le grand oeuvre. Si nous refusons de faire le travail et tomber dans le péché (ignorance de notre confiance original avec Dieu pour faire sa volonté) un consort confiance à Dieu doit venir et nous gérer jusqu’à ce que nous voyons la lumière ; le Vatican et ses agents dans ce cas,. Parce que chaque personne est un puissant mode de réalisation du créateur, si nous utilisons nos pouvoirs imprudemment, nous pouvons créer beaucoup de chaos dans le monde. Jusqu’à ce que nous venons d’âge et commencer à utiliser notre volonté de créer l’harmonie, que nous devons être gérés comme des animaux et des choses spirituellement morts. Alors qu’il s’agit d’une perspective qui donne à réfléchir, à contempler, c’est en harmonie avec la loi naturelle, mais le Vatican ne parvient pas à faire ce que Dieu leur commande pour (éduquer et élever l’humanité) et c’est un point crucial que nous aborderons plus tard.
Il suffit de penser dans le monde pour voir comment ce récit reflète la réalité. Notre monde est détruit par la guerre, la pollution environnementale et la manipulation par l’intermédiaire de tromperie du peuple. Notre monde est exécuté comme une planète de pirate.
Où les choses vont vraiment mal, c’est que notre « reines à Dieu » nos futurs maîtres, sont en violation de la confiance avec Dieu. Ils sont moralement obligés de partager la vérité et nous élever donc nous pouvons devenir compétents. Plus sur cela plus tard.
Comment nous consentir ? Accords de fiducie
Accords de fiducie (contrats) sont très simples. Lorsque vous souhaitez garantir quelque chose vous possédez ou gérez est pris en charge, quand vous êtes loin – un domaine, vous pouvez créer un accord (fiducie) avec un ami qui peut gérer pour vous. Vous définissez les règles de gestion que votre ami doit suivre afin qu’ils puissent honorer votre accord. Cela suppose : votre compétence pour gérer la succession, que vous possédez la succession et que la personne vous confiez à elle il quittera de nouveau à vous à votre retour. La personne vous confiez à votre succession est le syndic, vous êtes l’auteur et dans ce cas, l’administrateur parce que vous définissez les règles relatives à la façon dont la confiance doit être gérée. Enfin, vous êtes également le bénéficiaire, car vous bénéficiez de votre succession gérée pendant votre absence. Ce n’est plus le formulaire standard fiducies prendre le monde sous de nombreux noms, avec trois rôles : constituant/administrateur, fiduciaire et du bénéficiaire.
Votre incompétence (moi,je préfére naïveté ,cela ,c’est simplement,pour nous dire ,qu’on est des cons ,et ça,on le sait,mais sachez ,surtout ,qu’on vous emmerde,et que cela vous gène ,ou ,non ,c’est exactement, pareil, c’est normale ,que vous soyez malades,avec tous les mariages consanguins,que vous faites dans vos familles,ça ne m’étonne mêm pas ,ils sont encore entrain de travailler sur le génome, mais,ils n’on pas encore trouvé de chromosome 31,pour le 21 ,c’est indépendant de notre volonté ,malgré des corps sains,mais vous,vous cherchez la merde ,et petits veinards ,vous allez là,trouvez):bref, Si vous décédez, sont perdus en mer ou de « devenir fou » (devient incompétent), le syndic peut revendiquer comme telle et acquérir une maîtrise totale de votre succession. À moins que vous présente vous-même, afin de dissiper la présomption de votre décès ou de l’incompétence, le syndic reste en contrôle. Leur demande d’incompétence ou de la mort devient un fait durci en équité en droit. Le concept clé étant, ACTION doit être prise par vous, afin de dissiper la présomption et reprendre le contrôle sur la succession confiée ; dans ce cas gouvernement. Vous devez être présent, ce qui indique vous avez atteint l’âge et sont en mesure d’utiliser le domaine qui vous est confié par Dieu ; votre corps et votre esprit – et ce que vous faites avec ces choses.
P-T-N,elle doit bonne,elle d’où,elle fait tousser,hein,c’est ça ,AH ouai,je sais !!!!!
Abus de confiance : Si le syndic ne respecte pas les règles que vous mis en place, ils sont dans l’abus de confiance. Afin de reconquérir la confiance, vous devez aviser de leur incapacité à honorer le contrat de fiducie (dépôt d’une déclaration de financement UCC1 est une méthode). Si vous omettez de le faire, vous êtes négligent et par définition incompétente. Clairement, si vous ne pouvez pas reconnaître que la personne à que vous a confié géré votre succession est briser vos règles, alors vous ne devez pas être compétent. Ainsi, le syndic peut maintenir le contrôle, même si vous êtes en vie et pas perdu en mer.
Implique le consentement de tous les autres « citoyens » du gouvernement : C’est le point crucial, la plupart des gens ne manquent. Le gouvernement est le fiduciaire du peuple, ils doivent faire ce que disent les gens, ou plus précisément, si ils prétendent que les gens veulent quelque chose, et les gens ne disent pas dans le cas contraire, le gouvernement a maintenant un mandat émis par le peuple, à la suite de leur silence par consentement. En d’autres termes, si le gouvernement fait valoir que les gens veulent être réduits en esclavage, et les gens ne disent pas dans le cas contraire, elles acceptent de leur inaction. Ceci est connu comme un consentement implicite ou tacit.
La cabale contrôlé le gouvernement, le syndic, a déclaré tous ses citoyens comme incompétent et les ennemis de l’État (« Trading avec The Enemy Act » (Congrès Sixty‐Fifth, sess. J’ai, Chs. 105, 106, 6 octobre 1917) et comme codifiée à 12 U.S.C.A. 95 a.). Cette réclamation, en vertu de la Loi de l’équité, est devenu un fait durci quand personne n’a pris ACTION pour informer le syndic de leur abus de confiance. En conséquence, que le gouvernement maintenant a un mandat, achetés auprès de la population elle-même, pour gérer les gens comme des esclaves incompétents. Littéralement, nous leur avons donné la permission de faire tout ce qui se passe sur terre. Certes nous ne savions pas à cause de la tromperie envahissant la part du syndic, mais notre incapacité à voir la fraude, prouve leur cause de notre incompétence.
La solution est simple, encore longtemps d’action. Avant que nous puissions résoudre le problème, nous devons acquérir une connaissance de ce qu’elle est, comment la relation d’approbation a été mises en place, et où les choses ont mal tourné.
C’est ce qui s’est passé :
Quand tu es né, vos parents vous a déclaré incompétent et créé un domaine avec le gouvernement d’entreprise pour gérer vos affaires pour vous, jusqu’à ce que vous venez de l’âge ; devenir compétent. Cette déclaration est exacte. Jusqu’à ce que vous comprenez comment le monde fonctionne, ce qui est droit d’Equity et quel est votre statut vrai comme un concédant et un administrateur, vous n’êtes pas compétente. Compte tenu de la plupart des gens n’ont aucune idée sur tout cela, leur demande est exacte dans l’ensemble.
Si le gouvernement était honorable, il révélerait tout cela pour vous au cours de votre vie, et finalement vous prendrait le contrôle de votre succession. Mais les syndics ne sont pas honorables et au lieu de cela ils font tout que leur possible pour vous maintenir ignorant, offre toutes sortes de distractions pour conserver votre statut de l’inhabilité du. Au moment où que vous vous présentez de l’âge, vous êtes plus intéressé par distraction, alors vous êtes dans la gestion de votre succession (esprit, corps et âme) et prendre la responsabilité de votre vie.
Alors que vous êtes jeune, le gouvernement déclare tranquillement que vous soyez morts ou perdus en mer. Puisque vous êtes déjà considéré comme un ennemi de l’État, vous êtes un criminel en vertu de l’amendement 13 et pouvez maintenant être traitée comme un esclave du travail. Ce qui est décrit dans le post The Underworld mort portant sur les pratiques de The Elite:
Beaucoup de gens pensent que l’esclavage a pris fin au cours de la guerre civile, avec la ratification de l’amendement 13, mais en fait, l’amendement 13 légalisé l’esclavage à grande échelle :
Nous aborderons ces traités plus en détail dans un moment, et comment ils vont au motif de la tout aussi bizarres et fausses 13e amendement qui convertit chaque citoyen des États-Unis d’Amérique dans un criminel et un esclave, ou un quatorzième amendement nous citoyen dans une pièce de cargaison-être pire qu’un esclave.
Dans le système de Equity géré par l’ UCC ou Uniform Commercial Code, notre domaine est créé à la naissance par l’intermédiaire de la preuve de la naissance vivante ; un certificat de naissance. Un domaine est un âge vieille pièce de technologie mis au point pour donner la confiance du propriétaire original ou du créateur, un syndic ou les tiers. Par exemple, pendant les croisades, les volontaires confierait sa succession à une amie ou une parente, qui gérerait la terre pour eux alors qu’ils étaient partis. Si le Crusader est mort ou a été perdu en mer, puis l’ami pouvait prétendre à la succession comme la leur. Et c’est exactement ce que l’élite pour chaque certificat de naissance qui porte individuelle :
Les États-Unis sont le seul pays au monde qui non seulement tolère l’esclavage, mais il a incorporé comme un droit religieux et moral au sein de sa propre constitution. Cependant, c’est exactement ce que l’amendement 13 faux dit :
L’amendement 13 n’abolit pas l’esclavage ; il le convertit en un droit revendiqué de religieux et moral. L’amendement 13 ne met pas fin à l’esclavage ; il change juste le nom d’esclaves aux criminels.
Permettez-moi de vous le lire: « Ni esclavage, ni servitude involontaire, sauf comme une punition pour le crime dont le parti doit ont été dûment reconnus coupables, il n’y aura sur le territoire des États-Unis, ou tout lieu soumis à leur juridiction. »
Donc si je suis en mesure de réclamer une personne comme un criminel, comme en justice sommaire – alors je peux faire leur esclave. Comment n’importe qui dans leur bon esprit logiquement conclure alors que le 13e Amendement abolit l’esclavage ? Il ne l’a pas fait ! – il il a institutionnalisé jusqu’à nos jours sous les modèles fascistes du NWO 2.0 puis du troisième Reich et maintenant le quatrième Reich.
Enfin, l’acte de naissance n’indique pas clairement vivre enfant ou enfant mort, et cela ouvre la porte à une présomption de décès. Tout comme le membre de la famille qui ont pris possession de la succession des croisés, le syndic peut demander que le constituant est mort ou a été perdu en mer, ne peut donc le gouvernement. Tant que vous n’apparaissent pas à dire le contraire, cette présomption devient un « fait guéri » équité en droit, et le gouvernement peut intervenir et commencer à utiliser votre succession pour leurs propres fins.
La Solution
Si tout va bien, un thème sous-jacent doit être apparent, que pleine connaisance ou absence de, est la cause première et donc la solution. Nous allons adresser à chacun des facteurs clés.
Notre incompétence : Tant il est vrai que lorsque nous naissons nous ne sommes pas compétents, nous devons nous éduquer. Savoir c’est pouvoir. Comment peut-on éventuellement espérer obtenir notre dos immobilier confié si nous ne savons même pas elle existe ou que nous avons demande lui? Les informations présentées dans cet article sont un bon début. Mais mémoriser quelques faits et le remplissage sur une UCC forme n’est pas suffisant, cette connaissance est la première couche de l’oignon, il faut aller jusqu’au cœur. Notre domaine n’est pas un acte de naissance, ou un lopin de terre quelque part, notre domaine est notre corps et l’âme. C’est où le côté légal/legal fusionne avec le côté spirituel.
Nous devons apprendre le discernement et arrêter de placer une foi aveugle dans les experts et parce que ce sont les représentants, ils représentent nous lorsque nous devons nous-mêmes présent . Ceci est fait en acquérant des connaissances personnelles ainsi nous pouvons voir la tromperie lorsqu’elle croise notre chemin et appelez-le pour ce que c’est. Dans ce cas, que nos futurs maîtres, ceux qui prétendent être « consorts à Dieu » sont en fait en violation de la confiance avec l’Alliance de Dieu, parce qu’ils cachent la vérité au lieu de partager Occultisme noir. Quand nous comprenons assez sur ces réalités et présente cette vérité aux autres nous sommes prouver nos compétences.
Abus de confiance : Le syndic à notre actif, doit être informé quant à leur abus de confiance. Maintenant que nous avons fait le travail pour acquérir une connaissance complète, nous devons commencer à agir sur ces connaissances. Si nous continuons à accepter l’autorité illusoire du gouvernement, nous sommes toujours incompétents. Par exemple, de voter pour un Président, vous concluez une entente avec le gouvernement qui présume votre incompétence et leur statut d’autorité sur vous. Par notre action même du vote, nous leur donner notre consentement et valider notre incompétence. En ce sens, connaissance deviendra puissance, si a agi. Soit nous nous arrêtons à consentir à toutes les formes de l’autoritarisme (paiement des taxes, des billets et des amendes, acceptant l’entreprise juge des tribunaux, etc.) et faisant ainsi démontrer notre compétence, ou nous ne rien faire et continuer d’émettre un consentement implicite. Dans ce cas, il n’y a aucune zone d’ombre, il n’y a pas de spectateurs, soit vous travaillez pour faire partie de la liberté, ou que vous travaillez avec la cabale en restant ignorant et inactifs ; dure comme cela peut ressembler.
Implique le consentement de tous les autres « citoyens du gouvernement »: Ce dernier point, c’est ce qui unifie tous les gens du monde sous une cause commune ; vraie liberté. Même si nous faire le travail d’éduquer nous-mêmes et ensuite prouver nos compétences en agissant dans le cadre de cette connaissance dans nos vies personnelles, il y a encore tout un monde d’esclaves incompétents et prêts à traiter. Parce qu’ils ont, par leur ignorance et inaction, donné un mandat aux gouvernements de continuer l’esclavage et la tyrannie, nous ne pouvons être des îlots de liberté au sein d’une mer de piraterie. N’oubliez pas, leur mandat est maintenue par la tromperie et l’ignorance – ils trompent les gens en leur donnant le « droit de gouverner ». Ainsi, nos efforts doivent se concentrer sur les masses non-éveillé et ignorants. Quand suffisamment de gens ont dissipé leur propre incompétence, en acquérant une connaissance complète du problème, alors nous pouvons agir comme un collectif afin de dissiper le mandat présumé d’autorité. Chaque personne qui dort travaille pour la cabale et ne le sait pas. C’est notre travail, comme ceux qui ont appris la vérité, pour le révéler à eux et leur permettre de devenir présents, afin qu’ils n’ont plus à être représentée par le gouvernement .
Dernier Message d’espoir
Le problème principal est au sein de chaque être humain sur terre, y compris la cabale eux-mêmes. La cabale connaissance la vérité et nous trompe en acceptant et en conservant notre incompétence (l’ignorance). L’humanité tout entière a été formée pour être une race esclave et acceptent l’autorité réelle, au lieu d’illusoire. La fausse croyance en situation d’autorité doit être dissipée, en acquérant la connaissance de la vérité, qu’il n’y a aucune autorité réelle, seulement le syndic a donné le pouvoir de gérer nos affaires, notre consentement.
Par conséquent, toute solution qui ne tient pas compte de cela, n’est qu’un palliatif. Même si chaque membre cabale a été comme par magie transporté hors terre, le vrai problème serait encore ici, et un autre maître viendrait à se prononcer les esclaves incompétents bien formés. Par conséquent, où nous nous concentrons notre temps et énergie est crucial. Nous devons chercher à acquérir la maîtrise de nous-mêmes et faisant donc récupérer notre domaine ; nos esprits, des corps et des âmes.
Comme nous acquérir des connaissances et de développer la maîtrise, nous devenons une preuve de tromperie et présenter notre compétence. Maintenant, nous pouvons regarder en arrière dans nos vies et de voir comment nos actions ont contribué à maintenir le statu quo de la fausse autorité et de la tyrannie et commencent non consentante en changeant nous-mêmes. Apprentissage sur la santé, droit et comment être honorable nous aidera à dissiper les fausses croyances et nous doter de connaissance réelle d’agir avec compétence, supprimant toute nécessité d’un « consort de Dieu » pour gérer nos vies pour nous.
La bonne nouvelle est que tout le système est conçu à cet effet, en premier lieu. Nos maîtres potentiels savaient qu’ils ne pouvait pas rester au pouvoir, sauf si nous demeurons ignorants et inactif. Comme un magicien leur illusion ne fonctionne que si nous ne pouvons pas voir derrière la scène.
Les systèmes de contrôle, beaucoup sont venus à détester (codes juridiques, droit d’Equity, etc.) sont tous basés sur des accords de fiducie et dès que nous prenons conscience de cela, nous pouvons prendre des mesures et l’ensemble du système de contrôle fonctionne contre la cabale et pour nous. Maintenant, nous utilisons les systèmes UCC et actions à notre avantage, ce qui les rend plus honorable. En ce sens, ces systèmes sont un outil, comme un marteau et ne sont pas mauvaises en elles-mêmes.
Autrement dit, tout le problème, dans son ampleur et son impact, implique toute vie intelligente sur terre, que chacune d’elles étant contribue à la condition actuelle. Nous devons récupérer notre vrai immobilier, nos esprits, des corps et des âmes et faisant ainsi devenir les êtres libres et autonomes, nous avons toujours été destinés à être. Maintenant, notre domaine est utilisé par nous créer l’harmonie et l’âge d’or longtemps recherché sur la terre, au lieu de la NWO horrible nous semblent être dirigés pour l’instant.
Note au sujet de BRICS: il y a beaucoup de réclamations quant à des réformes qui vont changer le système de contrôle et de l’esclavage sur la terre, BRIC est l’un d’entre eux. Bien qu’il soit tout à fait possible un certain soulagement peut-être acquise, compte tenu des réalités décrites ci-dessus, ce n’est qu’un palliatif. Nous avons peut être pleine d’espoir d’une solution, mais ne devrait pas cesser de s’attaquer au problème de la racine.
Plus de données
Ce qui suit est une longue histoire, mais n’est pas l’image complète. Pour en savoir plus sur cet ensemble, consultez :
Une des sources importantes de fonds pour la cabale est le secteur de la santé qui inscrit un énorme $ 3,09 billions en 2014et devrait pour s’élancer vers $ 3,57 billions en 2017, dans les seuls États-Unis. Nous croyons que c’est juste un chiffre conservateur.
Nous pouvons éviter d’utiliser des médicaments, de vaincre toute attaque virale et l’alarmisme facilement en sachant comment construire notre propre système antivirale complète.

« Toute vérité passe par trois étapes : tout d’abord, elle est ridiculisée. Deuxièmement, il est violemment opposé. En troisième lieu, il est admis que de soi. »
http://aangirfan.blogspot.com/2011/06/secret-backers.html HITLER’S SECRET BAKERS
L’histoire cachée de la déclaration de Balfour

DANS cet article, l’auteur rapporte ce qu’il croit pour être la véritable histoire de la façon dont le gouvernement britannique venait de délivrer ce qui est venu pour être connu comme la déclaration de Balfour.
La déclaration de Balfour a pris la forme d’une lettre, datée date 2 novembre 1917, de Arthur Balfour, ministre des affaires étrangères du gouvernement britannique, à Lord Lionel Walter Rothschild, chef de l’Organisation des sionistes britanniques. Cette lettre a promis que le gouvernement britannique pourrait fonctionner pour mener à bien « un foyer national pour le peuple juif en Palestine ». (Voir l’encadré).
J’ai écrit trois articles plus tôt dans le Rapport de Washington sur les affaires du Moyen-Orient, sur ce sujet, et mon point de vue ont évolué avec le temps. 1,2,3 ce qui n’a pas changé est ma croyance en un métier sioniste britannique selon laquelle les sionistes ont aidé à apporter l’Amérique dans la guerre et, en retour, les britanniques leur avait promis la Palestine.
Parmi les choses qui ont changé est mon concept du moment de l’accord. L’article premier figurant une chronologie montrant que les britanniques ont reçu une copie en langage clair du télégramme Zimmermann (ZT) quelques jours après qu’il a été envoyé, codé, de Berlin à Washington, le 16 janvier 1917, et que la première réunion formelle entre sionistes britanniques et le gouvernement britannique a eu lieu le 7 février 1917. Il semble maintenant que l’accord de base a été faite plusieurs mois avant que le temps et ce qui a été trahi à la britannique n’était pas le texte de la ZT, mais plutôt le code dans lequel il a été envoyé.
Automne 1916
L’histoire peut commencer tout à mi-chemin par le biais de la première guerre mondiale, à l’automne de 1916. Nous allons examiner les trois composantes de la situation à ce moment-là : les positions militaires et navales et l’état des négociations sioniste britannique.
Sur terre, la guerre a commencé en août 1914 avec les ennemis face à une armée allemande sur deux fronts. Conformément à un plan de longue date, le plan Schlieffen, l’Allemagne a attaqué France tout d’abord, dans l’espoir d’une victoire rapide, après quoi elle pourrait se transformer toute son attention sur le front russe. Événements n’a pas fonctionné de cette façon. Les Allemands a fait progresser, à travers la Belgique, profondément dans la France, mais ils n’ont pas réussi à Paris enveloppante de l’Ouest, comme cela avait été l’intention. La fin de 1914 avait développé une sorte d’impasse. Un an et demi plus tard l’emplacement du front n’avait pas changé considérablement et une ligne continue de tranchées a couru de la frontière Suisse près de la mer du Nord. Les deux parties montées offensives successives, avec lourdes pertes en vies humaines, mais l’emplacement du front modifié par only a few kilometres.
Les allemands s’est mieux comporté sur le front russe, mais qui ne nous concerne pas ici.
Au milieu de 1916, l’armée Français était largement épuisée, et la prochaine grande offensive visait principalement par les britanniques. La bataille de la Somme a commencé le 1er juillet 1916 et fut l’un des plus sanglants de l’histoire. Les Britanniques subirent des pertes 60 000 (19 000 morts) le premier jour seulement. Total des pertes ont été plus 1 million, plus ou moins équitablement réparti entre les deux parties. L’emplacement du front décalée de quelques kilomètres.
Bien avant la fin de la bataille, le Britannique doit avoir conclu qu’ils ne seraient pas en mesure de conduire les Allemands hors de France par l’assaut frontal.
En mer, la situation était délicate. Au début de la guerre, le 3 novembre 1914, la Grande-Bretagne avait déclaré la totalité de la mer du Nord, un théâtre de guerre et mis en place un blocus illégal des côtes neutres adjacentes et des ports. Le blocus visait à l’Allemagne de faim dans la soumission. Le gouvernement américain a protesté mais n’a rien entrepris. 4
Sur 4 février 1915, l’Ambassadeur d’Allemagne a informé le gouvernement américain que de 18 février un blocus de compteur serait en vigueur et les eaux territoriales de Grande-Bretagne et d’Irlande, y compris l’ensemble de la manche, a été déclarée une zone de guerre.
Le 7 mai 1915, le paquebot britannique Lusitania, voyager de New York vers Liverpool, fut frappé au large des côtes irlandaises par une seule torpille, qui a provoqué une explosion de secondaire beaucoup plus grande. Le navire a coulé rapidement, avec la perte de presque 1 200 vies, 128 d’entre eux américain.
Il y avait de forte réaction américaine au naufrage de la Lusitanie, populaire et diplomatique, et les États-Unis est venu près de la rupture des relations diplomatiques avec l’Allemagne. Une rencontre entre l’Ambassadeur d’Allemagne et le président Woodrow Wilson le 2 juin a eu pour effet de calmer les questions pendant un certain temps, mais un échange de notes diplomatiques ont eu lieu. La seconde note américaine, du 10 juin, a conduit à la démission de la Secrétaire d’État américain, William Jennings Bryan, qui pense que la neutralité nécessite que les citoyens américains être interdit de voyager à bord des navires portant le drapeau d’une nation belligérante. Et, en fait, américains pourraient parfaitement ont voyagé sur des navires américains, néerlandais ou scandinaves.
Bien qu’il y n’avait eu aucun règlement de l’affaire de la Lusitanie, sentiment est calmé pour un temps. Puis le 19 août 1915 le vapeur britannique passager arabe fut coulé au large de la côte de l’Irlande, avec la perte de deux vies américaines. Une fois de plus la possibilité d’une guerre entre les États-Unis et l’Allemagne se préparait. Dans ce cas, toutefois, Allemagne a révélé que, suite à la Lusitanie naufrage, allemands commandants de sous-marins avaient été commandés ne pas de couler les revêtements sans avertissement et s’est excusés et offerts une indemnisation. Bien que le Lusitania question n’était toujours pas réglée, après les relations d’excuses germano-américain arabe est resté tranquille pendant plusieurs mois.
Le prochain nuage à l’horizon était le « incident deSussex ». Le 24 mars 1916, le vapeur Français trans-canal que Sussex a été signalé torpillé et coulé dans la manche, avec la perte de plusieurs vies américaines. Il semble exister certaines question quant à savoir si le Sussex fut en fait torpillé et coulé du tout, mais dans tous les cas, le gouvernement américain a lancé un ultimatum, et le gouvernement allemand a été contraint de reconnaître que le Sussex avait été coulé par un sous-marin allemand et pour convenir que dorénavant sous-marins allemands seraient respecter les règles de « guerre de croiseur « une réglementation stricte qui sérieusement handicapé le sous-marin comme une arme stratégique.
Tout au long de la guerre, il y avait deux écoles de pensée au sein du gouvernement allemand. On a statué que le sous-marin était une arme stratégique majeure, avec le potentiel de gagner la guerre à l’Allemagne. Les autres détenus que l’utilisation continue des u-boote contre les navires marchands entraînerait des incidents continuelles et parvenir finalement à l’Amérique dans la guerre du côté des alliés, et que par conséquent l’utilisation de sous-marins contre la marine marchande était contre les intérêts de l’Allemagne. À l’automne de 1916 cette question n’avait pas été réglée.
Britannique-sioniste négociations remontent au moins à 1903. Cette année-là, le sixième Congrès sioniste a eu lieu à Bâle. Il est dénommé le Congrès « Ouganda » parce qu’il traitait d’une offre par le gouvernement britannique pour rendre les terres disponibles en Ouganda pour la colonie juive. L’offre a été sérieusement envisagé et était, en effet, approuvé par une majorité des délégués, mais le débat s’est avéré très conflictuelle, et finalement l’offre n’était pas repris.
Au cours de cette période Arthur Balfour a été le premier ministre britannique, et les sionistes avaient retenu le cabinet d’avocats de Londres de Lloyd George, Roberts and Co. Cette entreprise a été choisie parce que l’un des partenaires, Lloyd, était un député et donc en contact avec la pensée du ministère des affaires étrangères. 5 fois Balfour et Lloyd George doivent avoir remis une réflexion sérieuse à ce moment-là à la question de ce que le gouvernement britannique et les sionistes pourraient faire pour l’autre.
Que Balfour a continué à y réfléchir est illustré par sa déclaration, à ce que Chaim Weizmann appelle leur deuxième réunion en 1915 (le premier était en 1906): « vous savez, je pensais que la conversation de la nôtre, et je crois qu’après les canons arrêter la cuisson, vous pouvez obtenir votre Jérusalem. » 6
Britannique-sioniste négociations remontent au moins à l903.
En revanche, dans son livre de 1983, Dear Lord Rothschild, nièce de Rothschild, Miriam Rothschild, déclare que Balfour et Weizmann avaient rencontré à plusieurs reprises entre 1905 et 1915 et avaient établi d’excellentes relations. 7
Dans tous les cas, il semblerait qu’un modèle de négociation britannique-sioniste et en particulier des négociations Balfour-Weizmann, a été créé bien avant la chute de 1916.
Il est intéressant de noter que l’ Encyclopedia Britannica affirme que Balfour a réussi à Winston Churchill comme premier lord de l’Amirauté en mai 1915, alors que dans les tâtonnements Weizmann déclare que, en mars 1916, il est convoqué à l’Amirauté britannique dans le cadre d’un processus chimique, il a développé et a été par la suite mis en la présence de « le premier Lord de l’Amirauté qui était à l’époque M. Winston Churchill. » 
Quel que soit la vérité du moment, Weizmann a établi un modèle de fréquentes visites à l’Amirauté, apparemment dans le cadre de son processus chimiques, mais qui aurait également fourni l’occasion à des négociations fréquentes, prolongées et secrètes entre Weizmann et Balfour.
Que s’est-il passé ensuite
Une fois qu’il est devenu clair, à l’automne 1916, qui n’entraîne pas la bataille de la Somme de l’armée allemande étant forcé de quitter la France, les britanniques, avec leurs ressources s’approchant d’épuisement, devaient examiner ce qu’il faut faire ensuite.
Herbert Asquith, premier ministre depuis 1908, avait commencé, à contrecœur, à envisager une paix négociée, mais les négociations avec les sionistes, par le biais de Weizmann et Balfour, a fourni une autre option pour la Grande-Bretagne, mais pas pour Asquith. Cette option a été la possibilité d’une alliance formelle, mais en secret, entre les sionistes et la monarchie, par lequel la monarchie britannique s’engagent à faciliter l’établissement d’un État juif en Palestine et les sionistes seraient engagerait à aider à apporter l’Amérique dans la guerre du côté des alliés, assurant ainsi une victoire d’Al-lied. Une entente avec un gouvernement britannique serait certainement nécessaire, mais les gouvernements britanniques vont et viennent, et un engagement de quelque chose de moins éphémère qu’un gouvernement britannique aurait été tenu par les sionistes.
Il est proposé qu’un tel accord secret a eu lieu. Il semble y avoir aucun moyen de dater avec précision, mais il semble avoir eu lieu dans le courant octobre 1916.
Une fois qu’une entente formelle a été en place, l’étape suivante consistait à organiser plusieurs changements de personnel — sur les britanniques et les allemandes côtés.
• Le premier changement était dans la direction de la salle 40, le nom donné à l’organisation britannique affecté. Salle 40 était destiné à jouer un rôle clé dans la vaste supercherie à suivre, et il était nécessaire d’avoir un acteur de confiance à sa tête. Salle 40 a été tout d’abord mis en place à l’automne de 1914 sous la direction d’Alfred Ewing, qui conserva ce poste jusqu’en octobre 1916. À ce moment-là, Ewing a été remplacé par le capitaine Reginald Hall, directeur du renseignement naval. Balfour a trouvé une position appropriée pour Ewing dans le milieu universitaire. Voir « Cinq livres », p. 47.
• En Allemagne, Gottlieb von Jagow, qui avait été ministre des affaires étrangères depuis 1913, a démissionné en novembre 1916, au sujet de la guerre sous-marine sans restriction, ce dont il s’est opposé. En parlant de la situation à Berlin à cette époque, l’Ambassadeur d’Allemagne puis vers les États-Unis a déclaré, « la campagne sous-marine sans restriction a été rendue possible grâce à la démission de Herr von Jagow, qui était le principal adversaire de la campagne de sous-marins, « et « tant que Herr von Jagow est resté Secrétaire d’État, une rupture avec les États-Unis a été considérée comme impossible. » 8
• Von Jagow fut remplacé par Arthur Zimmermann, sous-secrétaire pour les affaires étrangères depuis 1911. Avant 1914, Berlin a été l’activité du centre de sioniste, en 1912, l’organisation qui devait devenir le Technion, ou Israel Institute of Technology, à Haïfa avait elle-même placée sous la protection de l’Allemagne et Zimmermann avait convenu avec le gouvernement turc pour l’achat de terrains et la construction d’un bâtiment. 9 Zimmermann clairement entretient de bonnes relations avec les sionistes de l’allemand et est donc sensible à l’influence sioniste.
• En novembre 1916, Woodrow Wilson a été réélu pour un second mandat comme président des États-Unis avec le slogan, « Il nous tenait hors guerre. » Il était entendu que l’objectif de Wilson était pour parvenir à une solution négociée à la guerre sans victoire pour les deux parties.
• Au début de décembre 1916, une crise politique, probablement conçue, a eu lieu en Grande-Bretagne, et Herbert Asquith, premier ministre depuis 1908, a été contraint de démissionner. Le dénouement est entré le 6 décembre 1916. Cet après-midi le roi George V a convoqué plusieurs personnalités politiques, y compris de Balfour et Lloyd George, à une conférence au Palais de Buckingham. Plus tard ce soir-là, Balfour a reçu une petite délégation politique, qui a proposé que la situation politique difficile peut être résolue avec Lloyd George, premier ministre, condition Balfour serait d’accord pour accepter le poste de ministre des affaires étrangères, ce qu’il fit. 10
• Lloyd George alors rapidement imposé une dictature de la guerre, et la direction de la guerre a été confiée à un « Cabinet de guerre » de cinq membres, y compris lui-même comme premier ministre et Balfour, ministre des affaires étrangères. Mark Sykes a été nommé Secrétaire.
À ce moment-là, on avaient accomplis tous les changements nécessaires en personnel.
• Le 18 décembre 1916, l’ambassadeur américain en Grande-Bretagne a transmis une « offre de paix » au nom des puissances centrales aux alliés.
• Le lendemain, Lloyd, dans son premier discours au Parlement comme premier ministre, grosse mépris sur la proposition de paix et a promis que la Grande-Bretagne et ses alliés seraient battrait jusqu’à la victoire.
Avec le recul, il semble clair que ce discours était un bluff et était destiné à pousser les allemands à reprendre la guerre sous-marine sans restriction.
Que c’était vraiment le cas est indiqué par une série de messages de l’ambassadeur américain en Grande-Bretagne, Walter Page, le Président Wilson et le Secrétaire d’Etat, écrit en juin 1917. 11 ces messages indiquent clairement que la Grande-Bretagne était au bord de l’effondrement financier, et que le soutien américain seulement pouvait éviter le désastre. » Ces messages ont été rendus publics qu’en 1925 et sont, à mon avis, trop peu connues.
• Le 9 janvier 1917, le gouvernement allemand a la décision fatidique de reprendre la guerre sous-marine sans restriction au début du mois suivant.
• Date inconnue — ce qui allait être connu comme le télégramme Zimmermann a été concocté à Londres. Ma source pour cette information est une lettre pour le Rapport de Washington sur les affaires du Moyen-Orient, écrit en réponse à mon premier article (1997), par auteur Howe. 12 Howe a déclaré qu’il avait enseigné à Cambridge que la ZT était « inventé à Londres d’encourager Washington à rejoindre les alliés contre les puissances centrales. » Ma première réaction à cette lettre était doute — parce que Zimmermann a par la suite accepté la responsabilité pour la ZT. Mais bien sûr il a dû, parce qu’il était responsable, même si l’idée est venue de quelqu’un d’autre.
• Inconnue, peut-être avant les entrées des deux précédentes — la clé du code allemand 7500 (dont le ZT devait être envoyé) a été fournie à la salle 40 par un informateur. Howe déclare que la Grande-Bretagne a battu code 7500 (il l’appelle 0075) « quelques semaines avant la ZT. » Par « brisé », il signifie vraisemblablement « acquis ». 
• Date inconnue — un Herr von Kemnitz, un expert de l’Asie du sud-est à l’office allemand des affaires étrangères et, vraisemblablement, un agent sioniste, Zimmermann a présenté avec le texte d’un télégramme proposé, la ZT, qu’il a prétendument rédigée, mais avait plus probablement reçu de Londres. 13 contre l’opposition de certains de ses collègues, il a convaincu le ministre des affaires étrangères Zimmermann pour l’envoyer.
• Le 16 janvier 1917, deux télégrammes ont été envoyés dans l’ordre, par câble, ministre des affaires étrangères Zimmermann, à Berlin, l’ambassadeur allemand à Washington, comte de Bernstorff. Le premier, qui Zimmermann et Bernstorff considéré comme étant de loin le plus important, a informé Bernstorff de la décision de reprendre la guerre sous-marine sans restriction le 1er février 1917 et lui a donné des instructions sur quand et comment informer le gouvernement américain. La seconde, c’est ce qui est venu pour être connu comme le télégramme Zimmermann. (Voir l’encadré sur la page en regard.) Ce second télégramme ont été transmis à l’ambassade d’Allemagne à Mexico le 19 janvier 1917.
• Les britanniques ont intercepté le ZT le jour, il a été envoyé et décodé rapidement il.
Il est à noter que Zimmermann a envoyé la ZT sous sa propre autorité. Le Kaiser ni le chancelier Bethmann-Hollweg savait rien d’elle jusqu’à ce qu’elle a été rendue publique en Amérique.
Après avoir vu ces câbles, Bernstorff a tenté d’avoir le gouvernement allemand à annuler la décision de la guerre sous-marine sans restriction, mais en vain.
• 31 janvier 1917 — Bernstorff a informé le gouvernement américain que la guerre sous-marine sans restriction commencerait le lendemain.
• 3 février 1917, les États-Unis a rompu les relations diplomatiques avec l’Allemagne, et Bernstorff a été ordonné de quitter les Etats-Unis
• 7 février 1917 — le Secrétaire du Cabinet de guerre, Mark Sykes, a rencontré Weizmann et d’autres dirigeants sionistes à Londres, dans ce qui est largement, mais incorrectement, censé ont été les premiers contacts entre le gouvernement britannique et les sionistes pendant la guerre. Il est douteux que Sykes lui-même n’avait eu connaissance de l’octobre 1916 accord britannique-sioniste.
• 14 février 1917 — Bernstorff a quitté New York sur le paquebot danois Friedrich VIII doit retourner en Allemagne. Sauf-conduit avait été confiée par les britanniques.
• 16 février 1917 — le Friedrich VIII entré dans le port de Halifax (Nouvelle-Écosse). Bernstorff resta au secret pendant près de deux semaines.
• 26 février 1917, le département d’Etat a reçu un télégramme de l’ambassadeur américain à Londres, contenant le texte en langage clair de la ZT.
• 27 février 1917 —Friedrich VIII autorisés à naviguer de Halifax.
• 1er mars 1917 — texte de ZT publié aux États-Unis
• 15 mars 1917 — tsar Nicholas II abdique, suite à la première de deux 1917 révolutions en Russie. Un gouvernement provisoire est constitué, par la suite dirigé par Alexander Kerensky. La démocratie semble avoir emparé en Russie.
• 2 avril 1917, le Président Wilson adressée Congrès. Il a parlé des événements « merveilleux et encourageants » en Russie, a déclaré que « le monde doit être effectuée sans danger pour la démocratie, » et demandé au Congrès de déclarer la guerre à l’Allemagne.
• 6 avril 1917 — Congrès déclaré la guerre à l’Allemagne.
• 6 août 1917 — Zimmermann a remplacé comme ministre des affaires étrangères en Allemagne.
• Début de novembre 1917 : révolution bolchevique l’a eu lieu en Russie. La promesse de la démocratie a disparu. L’ex-tsar et sa famille ont été par la suite mis à mort. Kerensky fut écarté du pouvoir, mais est venu à pas de mal.
• 2 novembre 1917 — Arthur Balfour a envoyé une lettre, y compris ce qui est venu pour être connu comme la déclaration de Balfour (BD), à Lord Lionel Walter Rothschild. Depuis quelques années, on ne savait pas que la BD a pris cette forme. Nécrologie de Lord Balfour dans le New York Times , mars 20,1930 a déclaré que la BD était le texte d’un discours prononcé par Balfour le 4 novembre 1917. Voir encadré p. 44.
• 8 mars 1918 — Weizmann a reçue en audience privée et secrète avec le roi George V. Selon le récit de Weizmann en essais et erreurs, la séance se composait d’un échange de plaisanteries, et on doit se demander si la réunion n’a pas eu un dessein inexprimé. On peut se demander, par exemple, si Weizmann ne ressortait pas de la réunion en possession d’un document signé par le roi d’Angleterre, éventuellement s’engageant à plus que la BD.
• Le 11 novembre 1918-World War j’ai fini.
Cinq livres : Comment la trahison du Code allemand 7500 aux britanniques avait été dissimulée par
Pour établir qu’allemand Code 7500 a été obtenue par les britanniques en 1917 par des moyens autres qu’affecté, il est instructif, brièvement, pour examiner cinq publications. Celles-ci seront examinées dans l’ordre dans lequel ils ont été publiés, qui — parce que le livre III a été publié tout d’abord classés et plus tard a déclassifié — est différent de l’ordre dans lequel ils ont été rendus publics.
Notre premier livre est la vie et les lettres de Walter H. Page de Hendrick J. Burton. 14 Walter Page était un ami de longue date (depuis 1881) du président Woodrow Wilson et fut désignée par lui pour être ambassadeur des Etats-Unis en Grande-Bretagne, servant de 1913 jusqu’à sa mort en 1918.
Volumes I et II de cet ouvrage de trois volumes ont un indice commun et ont été tous deux publiés en 1922. Volume III traite en grande partie de la correspondance de la Page avec le Président Wilson et Secrétaire d’État Robert Lansing et a été publié en 1925, après la mort de Wilson. Il est important de se rappeler que ces volumes ont été écrits pas par Page lui-même, qui est décédé en 1918 — moins de deux mois après la fin de la première guerre mondiale —, mais par son biographe, Hendrick, qui a assemblé les lettres provenant de nombreuses sources. Il s’agit uniquement avec Volume III.
Hendrick se rapporte qu’à la fin de février 1917 Balfour personnellement remis Page une copie du document qui est venu pour être connu comme le télégramme Zimmermann. Ce document se trouve dans la zone à droite et l’appelle là comme ZT-2. C’est la version du télégramme qui a été transmise par l’ambassade d’Allemagne à Washington à l’ambassade d’Allemagne à Mexico le 19 janvier 1917. Balfour a indiqué que le télégramme n’avait pas été obtenu à Washington, mais avait été acheté à Mexico.
Deux autres versions du télégramme Zimmermann figurent également dans la boîte à droite. Voici sont ZT-1, le télégramme original câblé de Berlin à Washington le 16 janvier 1917, et ce que nous pourrions appeler ZT-Hendrick. ZT-Hendrick n’apparaît nulle part ailleurs que dans le livre de Hendrick. Il semble être quelque chose que les britanniques donnaient la Page, en indiquant qu’il s’agissait d’un déchiffrement précoce, partielle, des ZT-2 fait un certain temps avant que Page reçut la version complètement déchiffrée. Il est évident, toutefois, que ZT-Hendrick est dérivé de ZT-1, pas 2-ZT.
1-ZT et ZT-2 sont, bien sûr, les traductions anglaises des originaux allemands. Il n’y a aucun original allemand de ZT.-H.
Certaines personnes dans le gouvernement des États-Unis doit ont appris au début de 1917, que 1-ZT et ZT-2 ont été envoyés cryptés dans deux différents et sans lien avec les codes. Ce n’est pas devenu connaissance publique, cependant, jusqu’à ce que F & M (voir le livre 3, ci-dessous) a été déclassifié en 1965.
Il est difficile de voir comment l’intérêt national était desservie par cachant de notoriété publique depuis 48 ans le simple fait que 1-ZT et ZT-2 ont été chiffrés à différents codes.
Il est heureux pour les britanniques que la Page est mort quand il l’a fait en 1918. Page était clairement un anglophile et accepté avec empressement que tout Balfour lui a dit. Néanmoins, est-ce qu’il avait appris que les deux versions de la ZT avaient été envoyées dans différents codes et que ZT-Hendrick pourrait seulement proviennent de ZT-1, il aurait sûrement réalisé qu’il avait été trompé.
Le deuxième livre est Balfour par la nièce de Lord Balfour, Blanche Dugdale, publié en deux volumes en 1936 (Londres) et 1937 (NY). 15 c’est un long travail, couvrant toute la vie et la carrière politique de Lord Balfour. Il s’agit uniquement avec le chapitre 10 du second volume, dans lequel les paragraphes importants suivants s’affichent. L’année visée est 1917.
Depuis mi-janvier, cependant, un élément d’information avait été en possession du gouvernement britannique, qui le rapprocherait, si quelque chose était possible, les vastes populations derrière la façade Atlantique, États, qui lisent encore de la guerre en Europe avec autant de détachement, comme si elle avait fait rage sur la lune. C’était le fameux télégramme de Zimmermann, le ministre allemand des affaires étrangères, au ministre allemand au Mexique, lui enjoignant, lorsque les États-Unis devraient entrer en guerre du côté allié, proposer au Mexique une alliance tendant à rétablirait à her, lorsque la paix est venu, elle « perdu des territoires au Texas, Arizona et New Mexique. » 
La méthode par laquelle cette information avait atteint le Service du renseignement britannique rendait impossible pendant un certain temps de la transmettre au gouvernement des États-Unis. Donc pour plus d’un mois Balfour lire ses dépêches de Washington du réveil lent de la volonté américaine de la guerre, mais ne pouvait rien pour accélérer le processus. Jusqu’à ce que — enfin — informations sur l’intrigue mexicain atteint Londres par l’intermédiaire de canaux qui a permis de dissimuler les traces de comment il avait été obtenu tout d’abord, le Service de renseignement.
Cela semble ouvrir la possibilité que le gouvernement britannique a obtenu le télégramme Zimmermann ou le code dans lequel il a été envoyé d’un informateur, plutôt que par code-rupture et lorsqu’il indique que le Britannique possédait le texte intégral de la ZT-1 peu de temps après qu’il a été envoyé.
Le troisième travail à examiner est un US Army Signal Corps Bulletin, le télégramme Zimmermann du 16 janvier 1917 et son arrière-plan cryptographique, par William et Charles J. Mendelsohn (F & M). 16 cet ouvrage a été publié, classées, en 1937 et a été déclassifié en 1965. L’auteur principal est née Friedmann Wolfe à Kichinev en Russie en 1891 et en fin de compte est devenu connu comme le père de la cryptanalyse américain.
Friedman et Mendelsohn (F & M) s’engagent à déterminer comment les britanniques ont été en mesure d’intercepter le Zimmermann télégramme et comment ils ont réussi à déchiffrer.
Ils révèlent que la ZT (ZT-1) a été tout d’abord transmis par câble sous-marin de Berlin à l’ambassadeur allemand à Washington, comte de Bernstorff, le 16 janvier 1917, cryptée en code allemand 7500, et cette Bernstorff (ZT-2) relayé ensuite comme un télégramme de Western Union crypté en code allemand 13042, à la légation allemande à Mexico le 19 janvier. Deux codes différents ont été utilisés parce que la légation allemande au Mexique ne possédait pas de code 7500 et la ZT devait être transmise à eux dans un code plus âgé et moins sûr.
Les textes des deux versions de la ZT, la Berlin-à-Washington (7500) version et la version de Washington-à-Mexico City (13042), étaient identiques, mais ils avaient différents préambules. Le préambule de la version de 7500 a été « Pour les informations personnelles de votre Excellence et à transmettre au ministre impérial au Mexique par une voie sûre. » Le préambule de la version 13042 était tout simplement « les foreign office télégraphes le 16 janvier. » (Boîte de voir « trois Versions » sur la page précédente).
Code 7500 était un code nouveau et difficile, seulement récemment envoyée par sous-marin aux États-Unis, et c’est le jugement professionnel de F & M qui les britanniques auraient été en mesure de faire, au mieux, un déchiffrement très rudimentaire de la ZT au moment où qu’ils ont fait le texte in extenso de la ZT disponible aux États-Unis
F & explication de M de comment les britanniques obtenus le texte de la ZT est que, après avoir fait un début de maigre à déchiffrer la version 7500, ils ont pu obtenir un exemplaire de la version 13042, après quoi le déchiffrement était bientôt accompli. Cela ne peut pas expliquer, cependant, comment les britanniques ont réussi à obtenir le texte du préambule de la version 7500 de la ZT, ce qu’ils firent.
L’explication la plus probable de comment les britanniques ont pu obtenir une copie in extenso de la version originale de 7500 de la ZT est que, au moment où la ZT a été envoyé, le Britannique possédait déjà la clé de ce code.
F & M reproduisent la citation de Dugdale donnée ci-dessus, mais sont preuve de négligence en n’ayant pas même envisager la possibilité évidente que le Britannique aurait pu obtenir le texte de ZT-1 (ou code 7500) grâce à un informateur, plutôt que par code-rupture. Doit envisager la possibilité que cet échec était de conception plutôt que par le biais de surveillance.
Le quatrième livre à prendre en considération est Le télégramme Zimmermann, par Barbara Tuchman. 17 ce travail est apparu en 1958, et une seconde édition est apparue en 1966, c’est-à-dire après que F & M a été déclassifié en 1965.
La première édition du livre de Tuchman affirme que les britanniques ramassé la ZT codé par wireless sur 16 janvier 1917 et trouvent pour être dans le code 13042, qui était lié aux codes que les britanniques avaient déjà déchiffré. Ils ont ainsi pu, à brève échéance, pour produire une copie presque complète de la ZT décodé.
En fait, la ZT a été transmise par câble, pas de radio et code crypté dans 7500, pas 13042.
Normalement, la deuxième édition d’un livre fournit l’occasion et aussi l’obligation, pour l’auteur de corriger les erreurs dans la première édition. Ce n’est pas arrivé avec ce livre. Le texte reste inchangé, mais une « préface à New Edition » a été ajoutée. Dans ce document, Tuchman rapporte la déclassification de F & M et reconnaît qu’il « semble modifier mon compte », un euphémisme. Elle reconnaît avoir eu connaissance de l’existence de F & M et reconnaît avoir été en contact avec Friedman mais prétend avoir été au courant du contenu du livre.
Le cœur du livre de Tuchman est l’histoire de queue au chapitre 1 de comment les britanniques déchiffré la ZT dans code 13042 le 16 janvier 1917. Une lecture de F & M indique clairement que cette histoire est fausse. Il est concevable que Tuchman cru cette histoire quand elle l’écrit tout d’abord, mais il n’est pas possible qu’elle croyait encore il lors de la deuxième édition de son livre a été publiée. C’est la croyance de cet écrivain que Tuchman inventé une fausse histoire de comment les britanniques d’obtenir le texte de la ZT afin de dissimuler le fait qu’ils l’a obtenu par trahison et non par affecté.
Il est remarquable que le livre de Tuchman continue d’être lu et cru de plus de 30 ans après que des preuves tangibles sont devenu disponible, que l’histoire est fausse.
Le cinquième et dernier livre sur notre liste, c’est The Codebreakers, par David Kahn, publié en 1967. 18 cela un long travail de 26 chapitres et plus de 1 000 pages. Nous nous intéressons principalement au chapitre 9, intitulé « Room 40. » Environ la moitié de ce chapitre est consacré à la ZT. Une deuxième édition est parue en 1996, mais il ne modifie pas le chapitre 9.
Explique Kahn comment les britanniques ont été en mesure de déchiffrer la ZT dans code 7500 (qui, comme Tuchman, mais à la différence de F & M, qu’il appelle 0075) fait que « en quelque sorte » les britanniques obtenu suffisamment d’éléments dans le code 7500 de commencer à le casser. Kahn cite une version incomplète de la ZT comme étant ce que les britanniques ont été en mesure de produire. Cette même version incomplète est dénommée par F & M la version « Hendrick, » de qui ils disent: « Quand tout est dit et fait, le déchiffrement de la version de 7500 du télégramme Zimmermann, même au degré donné dans la version de Hendrick, approche l’incroyable. » Notez que, contrairement à Kahn, qui est un écrivain sur la cryptographie, F & M ont été les cryptographes professionnels.
Sa confiance en Kahn est érodée par le fait que, lorsqu’elle examinera la question de savoir pourquoi, après la ZT a été rendu public, Zimmermann admis auteur de celui-ci, les États de Kahn, « à ce jour personne ne sait pourquoi Zimmermann admis il » (p. 297). C’est faux. Quiconque s’est penché sur la question sait exactement pourquoi il en a admis. Les Allemands ont été autant pris au dépourvu par la publication de la ZT que tout le monde et a voulu savoir si il était authentique. Zimmermann a été appelé à témoigner devant le Reichstag et n’avait aucun autre choix que de l’admettre.
En aparté, notez que la salle 40 était le nom donné au bureau cryptanalytique mis en place à l’Amirauté britannique au début de la guerre sous la direction de Sir Alfred Ewing. Kahn révèle que Ewing est resté à la tête de 40 chambres de l’automne de 1914 jusqu’en octobre 1916, quand il revint dans le milieu universitaire, d’où il était venu. Son départ a été facilitée par Lord Balfour, et son remplacement était capitaine Reginald Hall, INF., directeur du renseignement naval. Nous pouvons déduire qu’en ce moment des négociations sioniste Britannique étaient bien en cours et que rôle de salle 40 a été élargie de fissuration des codes allemands pour inclure feignant casser le code allemand 7500.
Nous avons examiné nos cinq livres un par un. Nous devons maintenant relier les uns aux autres.
C’est la croyance non prouvée de l’auteur que code allemand 7500, dans lequel la ZT original a été envoyé en janvier 1917, a été obtenu par un agent sioniste à l’intérieur du gouvernement allemand, éventuellement au moyen de la photographie ou d’une mémoire photographique et fourni au gouvernement britannique.
Le deuxième livre cité, par Blanche Dugdale, concorde avec cette croyance, car elle contient une allusion voilée, que les britanniques aurait pu obtenir le texte en langage clair de la ZT autrement que par affecté, alors que les trois livres suivants ignorent totalement cette possibilité. Fait intéressant, les trois autres livres donnent des histoires différentes et incompatibles, de comment les britanniques ont obtenu le texte de la ZT.
Il est clair que les auteurs de livres, trois, quatre et cinq ont été familiarisés avec l’autre.
Étant donné que c’était la première de ces trois livres, F & M, bien sûr, ne font aucune mention de Tuchman ou Kahn.
Dans sa « préface à New Edition, » rédigés après la déclassification de F & M, Tuchman reconnaît avoir connu l’existence de F & M, mais pas son contenu et après avoir parlé à Friedman. (Il y n’avait aucune mention d’un de ces faits dans la première édition.) Que dans la même préface, Tuchman dispose ce déchiffrement du code 7500 (qu’elle appelle 0075) est analysé dans de Kahn, à qui le temps à venir, réservez. Cela implique le contact entre eux.
Fait intéressant, Kahn ne fait aucune mention de Tuchman, ni son nom apparaît dans l’index, bien que les circonstances historiques de la ZT compte de Kahn semble être largement emprunté à son livre. Kahn, cependant, mentionne-t-elle Friedman. Dans la préface de The Codebreakers. Kahn a mystérieusement Merci Friedman pour « un cadeau fait en 1947, après l’obtention de mon diplôme d’études secondaires, qui a été une étape importante dans mon éducation cryptographique ». On peut se demander si ce « cadeau » n’était peut-être pas le secret de la façon d’obtenir le premier britannique code allemand 7500 et de la nécessité de protéger ce secret à perpétuité.
« Services rendus »
Dans son ouvrage fondateur, Arab Awakening (1938), George Antonius a fait observer que, au début de 1917, trois obstacles majeurs s’opposent sioniste efforts visant à obtenir un engagement du gouvernement britannique à l’appui de leurs objectifs en Palestine. 19 tout d’abord le marché a été conclu en 1915 avec Sharif Husain d’Arabie pour un État arabe indépendant, dont le territoire incluait des Pales-tine. Deuxième a été l’accord Sykes-Picot, divisant le Moyen-Orient entre la Grande-Bretagne et la France et la mise à la Terre Sainte sous une certaine forme d’administration internationale. Et le troisième a été l’hostilité envers le Sionisme politique d’un groupe influent de Juifs britanniques.
Antonius continue ensuite :
« Sans se laisser décourager, cependant, de ces obstacles, M. Lloyd George nommé Sir Mark Sykes à ouvrir des négociations avec les sionistes. Ce que ses motivations étaient à vouloir s’entendre avec les dirigeants sionistes, et ce que les considérations qui conduit le gouvernement britannique finalement de délivrer la déclaration de Balfour sont des questions dont les réponses ont été obscurcies par un écran de fumée de légende et de la propagande. Il est allégué, par exemple, que les Juifs usèrent de leur influence politique et financière à apporter aux Etats-Unis dans la guerre du côté de l’Entente et que la déclaration de Balfour était une récompense de réels services rendus. Tout édité preuve va à réfuter cette allégation et l’autre peut seulement déduire soit qu’elle ne repose pas sur une fondation ou, s’il le fait, que les services rendus par la juiverie internationale que connexion étaient d’occultent donc une nature qu’ils ont jusqu’ici échappé à l’examen minutieux de tous les historiens de l’intervention de l’Amérique.  » 
La première rencontre entre Sykes et les sionistes a eu lieu le 7 février 1917, et nous pouvons voir maintenant pourquoi les « services rendus » vers ce qui porte l’Amérique dans la guerre ont jusqu’ici échappé à l’examen minutieux de tous les historiens de l’intervention de l’Amérique. On s’attendrait que les actions sionistes vise à ramener l’Amérique dans la guerre auraient eu lieu quelque temps après la première réunion de la British-sioniste, mais le premier contact reconnu entre le gouvernement britannique et les sionistes a été la réunion de Sykes du 7 février 1917. Encore à cette époque la contribution sioniste apportant l’Amérique dans la guerre déjà avait accompli en grande partie, bien qu’il soit probable que Sykes lui-même ne savait pas de qui.
L’accord de Balfour-Weizmann octobre 1916 a été et reste entièrement secret.
La réunion de Sykes a servi comme une sorte de leurre.
Dans les mois entre ces deux événements, les suivants ont eu lieu :
• Le chef civil d’affecté « Room 40 » à Londres avait été remplacé par le directeur du renseignement Naval.
• Von Jagow, qui exerçait ces fonctions depuis 1913, a été remplacé par Zimmermann comme ministre des affaires étrangères allemand.
• Asquith, qui avait servi comme premier ministre britannique depuis 1908, a été écarté du pouvoir, et un nouveau Cabinet de guerre a été formé, dans lequel, Lloyd George a été vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères Balfour — les deux amis du sionisme depuis 1903.
• La clé du code allemand 7500 a été trahie à 40 chambres.
• Une ébauche de la ZT a été concoctée à Londres et à Zimmermann a été présentée par l’un de ses subordonnés à Berlin.
• Le ZT a été transmis par câble entre Berlin et Washington le 16 janvier 1917. Il a été copié par chambre 40 et promptement hors codé. Notez que cela est incompatible avec l’histoire de Tuchman, mais illustre tout à fait compte de Dugdale.
Ainsi, au moment de la réunion de Sykes-sioniste du 7 février 1917, la partie sioniste du marché avait été accomplie, et l’Amérique était aussi bon qu’en guerre. Tout ce qui restait était pour les britanniques à trouver les meilleurs temps et méthode pour révéler le contenu de la ZT au Président Wilson et à convaincre le Congrès et le peuple américain d’entrer en guerre.
Références :
1. Cornelius, John. « La déclaration de Balfour et le Zimmermann Note, « le Washington Report on Middle East Affairs (Washington Report on Middle East Affairs), août/septembre 1997.
2. Cornelius, John. « Répondre aux critiques de la théorie de ce profit d’était Déclaration Balfour de Services sioniste dans la première guerre mondiale, » Washington rapport sur Middle East Affairs, septembre 1998.
3. Cornelius, John. « Palestine, la Déclaration Balfour, et pourquoi l’Amérique est entrée la première guerre mondiale, » Washington rapport sur les affaires du Moyen-Orient, octobre/novembre 1999.
4. Bernstorff, comte Johann Heinrich. Mes trois années en Amérique, New York : Scribner, 1920.
5. Dugdale, Mme Edgar. La déclaration de Balfour – origines et contexte, Londres : l’Agence juive pour la Palestine, 1940, pp. 15-16.
6. Weizmann, Chaim. Tâtonnements, Westport, CT: Greenwood Press, 1949, p. 152.
7. Rothschild, Miriam. Dear Lord Rothschild, Glenside, PA.: éditeurs de Balaban, 1983, p. 341.
8. Bernstorff, pp.310-311.
9. Weizmann, p. 143.
10. Dugdale, Blanche. Balfour, NY, Putnam, 1937, Vol. II, pp. 127-9.
11. Hendrick, Burton J. la vie et les lettres de Walter H. Page, New York, Doubleday, Page & Co., 1925, Vol. III, Chap 14.
12. Howe, Russell Warren. Rapport de Washington sur les affaires du Moyen-Orient, lettres à l’éditeur, janvier/février 1998, p. 110.
13. Lien, de Arthur S., de Wilson, Vol. 5, Princeton, NJ, 1965, Princeton University Press, pp. 433-5.
14. Hendrick, Vol. III.
15. Dugdale, Balfour, Vol. II.
16. Friedman, William F. et Mendelsohn, Charles J. le télégramme Zimmermann du 16 janvier 1917 et son arrière-plan cryptographique, Laguna Hills, CA: Aegean Park Press, 1994.
17. Tuchman, Barbara W. le télégramme Zimmermann. New York : Ballantine Books, 1958, 1966.
18. Kahn, David. Le Codebreakers. New York : Macmillan, 1967, 1996
19. Antonius, George. Le réveil Arab. Philadelphie, New York: Lippencott, 1939.
John Cornelius est le pseudonyme d’un américain avec intérêt de longue date au Moyen-Orient.
BARRE LATÉRALE
Trois Versions du télégramme Zimmermann
ZT-j’ai envoyé code 7500 de Berlin à Washington le 16 janvier 1917
Source : Audiences allemands
Télégramme No 158.
Strictement confidentiel.
De votre Excellence exclusivement et de transmission au ministre impérial au Mexique en bonnes mains :
Télégramme No 1.
Absolument confidentielle.
Être déchiffré personnellement.
Notre but est de commencer la guerre des u-boot sans restriction sur le 1er février. Le tentera de garder l’Amérique neutre malgré tout.
Dans le cas où nous ne devrions pas être réussies dans ce, nous vous proposons le Mexique une alliance sur les termes suivants : conduite de la guerre en collaboration. Conclusion mixte de la paix. Un grand soutien financier et une acceptation de notre part que le Mexique doit gagner par la conquête du territoire perdu par elle à une période antérieure au Texas, Nouveau-Mexique et Arizona. Arrangement quant à détail est confiée à votre Excellence.
Votre Excellence fera la dite ci-dessus au Président, en toute confidentialité au moment où la guerre éclate avec les États-Unis, et vous ajouterez la suggestion que le Japon soit prié de prendre part à la fois et qu’il en même temps servir de médiateur entre nous-mêmes et le Japon.
S’il vous plaît informer le Président que l’utilisation sans restriction de nos sous-marins offre maintenant la possibilité de forcer l’Angleterre d’intenter une action pour la paix au cours de quelques mois.
Confirmer la réception.
ZIMMERMANN
ZT-2 tel qu’il est envoyé dans le code 13042 de Washington à Mexico le 19 janvier 1917
Source : Friedman et Mendelsohn, traduit de la version allemande
Les ministère des affaires étrangères fils (telegraphiert) le 16 janvier :
No je.
Absolument confidentielle.
Être déchiffré personnellement.
Notre but est de commencer la guerre des u-boot sans restriction sur le 1er février. Le tentera de garder l’Amérique neutre malgré tout.
Dans le cas où nous ne devrions pas être réussies dans ce, nous vous proposons le Mexique une alliance sur les termes suivants : conduite de la guerre en collaboration. Conclusion mixte de la paix. Un grand soutien financier et une acceptation de notre part que le Mexique doit gagner par la conquête du territoire perdu par elle à une période antérieure au Texas, Nouveau-Mexique et Arizona. Arrangement quant à détail est confiée à votre Excellence.
Votre Excellence fera la dite ci-dessus au Président, en toute confidentialité au moment où la guerre éclate avec les États-Unis, et vous ajouterez la suggestion que le Japon soit prié de prendre part à la fois et qu’il en même temps servir de médiateur entre nous-mêmes et le Japon.
S’il vous plaît informer le Président que l’utilisation sans restriction de nos sous-marins offre maintenant la possibilité de forcer l’Angleterre d’intenter une action pour la paix au cours de quelques mois.
Confirmer la réception.
ZIMMERMANN
ZT-Hendrick, date inconnue
Source : Hendrick trouvé parmi les papiers de l’Ambassadeur de la Page
Zimmermann à Bernstorff pour Eckhardt W. 158.
I6th janvier 1917
Plus de secrets pour les renseignements personnels de votre Excellence et à être transmis au ministre impérial en ? Mexique avec Tél. no 1… par une route sûre.
Nous but commencer sur la 1re guerre sous-marine de février sans restriction. Ce faisant, toutefois, nous allons nous efforcer de garder l’Amérique neutre… ? Si nous ne le faisons pas (réussir à le faire) nous proposons à (? Base du Mexique) une alliance sur ce qui suit :
(en collaboration) conduite de la guerre
(en collaboration) conclusion de la paix
Votre Excellence devrait à présent informer le Président secrètement (que nous attendons) de guerre avec les États-Unis (éventuellement) (… Japon) et en même temps de négocier entre nous et le Japon… (phrase indéchiffrable qui signifie s’il vous plaît dire au Président) que… nos sous-marins… obligera l’Angleterre à la paix dans quelques mois.
Accuser réception.
ZIMMERMANN
ENCADRÉ 2
M. Morgenthau ne va pas à Istanbul
Un incident historique peu connu a eu lieu au printemps de 1917, peu après que les États-Unis entrèrent en guerre mondiale du côté des alliés. Le président Woodrow Wilson a conçu un plan pour mettre un terme précoce à la guerre en détachant la Turquie des Empires centraux. À cette fin, il a envoyé une mission en Europe, où il devait rencontrer des représentants de la Grande-Bretagne et la France en Suisse et ensuite faire son chemin vers la Turquie. La mission a été dirigée par Henry Morgenthau, SR., qui avait été ambassadeur en Turquie de 1912 à 1915 et avait de nombreux contacts là. Cette histoire est liée au chapitre 17 de l’autobiographie de 1949 de Chaim, tâtonnements.
La mission américaine n’est jamais arrivé en Suisse, sans parler de la Turquie. Au début de juin 1917, Weizmann, qui était alors à Londres, a reçu un câble de Louis Brandeis aux États-Unis, afin de l’informer de la mission et en suggérant qu’il communiquer avec elle. Weizmann a immédiatement communiqué avec les membres du gouvernement britannique et appris la nature de la mission. Weizmann craignait que la mission de Morgenthau pourrait entraîner dans la guerre qui se termine par l’Empire Ottoman encore intacte, éliminant ainsi la possibilité d’un État juif en Palestine.
Une conférence qui suivra avec plomb de Lord Balfour Weizmann étant envoyées en tant que représentant officiel britannique pour rencontrer la mission américaine et d’un représentant Français. Cette réunion a eu lieu à Gibraltar après que la mission américaine débarque à Cadix le 4 juillet 1917.
Weizmann signale qu’il n’avait aucune difficulté à persuader Morgenthau d’abandonner toute l’affaire, donc au lieu de procéder à la Suisse et d’Istanbul, Morgenthau allé à Biarritz, dans le sud de la France, où, dit-il, qu’il communiquent avec le général Pershing et attendre les autres instructions du Président Wilson.
La mission de Morgenthau a été apparemment secret, pour Weizmann a déclaré qu’il ne sait pas comment l’histoire est sorti. Il dit aussi qu’en 1922, quand le Congrès cherchait au fond d’une patrie juive en Palestine, un sénateur a précisé que les dirigeants du mouvement sioniste étaient indignes des hommes et que Weizmann, en particulier, avait prolongé la guerre depuis deux ans par le sabordage de la mission de Morgenthau.
Morgenthau semble avoir manifesté plus de loyauté au sionisme que son président ou de son pays.
Fait intéressant, l’auteur Barbara Tuchman était petite-fille de Morgenthau. — J.C.

Vengeance d’Obama pour parler du Congrès de Netanyahou ?
U.S. déclassifie Document révélant le programme nucléaire d’Israël
Vengeance d’Obama pour parler du Congrès de Netanyahou ? 1987 rapport top secret programme nucléaire d’Israël libéré sans précédent.
Par Ari Yashar, Matt Wanderman
Première publication : 25/03/2015, 20:00
Réacteur nucléaire de Dimona vers les années 1960
National Security Archive/Flash 90
Dans un développement qui a largement été manqué par les médias traditionnels, le Pentagone au début mois dernier tranquillement déclassifié un document Top-secret défense détaillant le programme nucléaire d’Israël, un sujet hautement secrète qu’Israël n’a jamais officiellement annoncé afin d’éviter une course régionale aux armements nucléaire, et qu’aux États-Unis jusqu’à présent a respecter par leur silence.
Mais en publiant le document déclassifié de 1987, les États-Unis auraient été enfreint l’accord silencieux se taire sur les puissances nucléaires d’Israël pour la première fois, détaillant le programme nucléaire en grande profondeur.
Le moment de la révélation est hautement suspect, étant donné qu’il est venu comme les tensions échappé à tout contrôle entre le premier ministre Binyamin Netanyahu et les Etats-Unis le Président Barack Obama devant l’adresse le 3 mars de Netanyahou au Congrès, dans lequel il a mis en garde contre les dangers du programme nucléaire iranien, et comment l’accord formé sur ce programme laisse le régime islamique avec des capacités nucléaires en petits groupes.
Un autre aspect hautement suspect du document est que tandis que le Pentagone a jugé bon de déclassifier les sections sur le programme nucléaire sensible d’Israël, il gardé des sections sur l’Italie, France, Allemagne et autres pays de l’OTAN, classés, avec ces sections noircies dans le document.
Le rapport de 386 pages intitulé « évaluation technologique critique en Israël et les pays de l’OTAN » donne une description détaillée de la façon dont Israël sa technologie militaire avancée et développé ses infrastructures nucléaires et la recherche dans les années 1970 et 1980.
Israël est « développer le genre de codes qui leur permettront de faire des bombes à hydrogène. C’est-à-dire, codes quels processus de fission et de fusion de détail au niveau microscopique et macroscopique, »révèle le rapport, affirmant que dans les années 1980 les Israéliens atteignaient la possibilité de créer des bombes a examiné un millier de fois plus puissantes que les bombes atomiques.
La révélation marque une première dans laquelle les États-Unis publiés dans un document d’une description de comment Israël atteint des bombes à hydrogène.
Le rapport note également des laboratoires de recherche en Israël « sont équivalents à nos Los Alamos, Lawrence Livermore et Oak Ridge National Laboratories, » les grands laboratoires d’en développer l’arsenal nucléaire américain.
Infrastructure nucléaire d’Israël est « un parallèle presque exact de la capacité existant actuellement à nos laboratoires nationaux », il ajoute.
« Pour ce qui est technologie nucléaire est les Israéliens sont à peu près où les États-Unis ont été dans le domaine d’arme de fission dans les environ de 1955 à 1960, » le rapport révèle, notant un laps de temps, juste après que l’Amérique a testé sa première bombe à hydrogène.
Institut pour l’analyse de défense, un organisme financé par le fédéral, opérant sous le Pentagone, a rédigé le rapport en 1987.
En dehors des capacités nucléaires, le rapport a révélé à Qu’israël à l’époque avait « un effort entièrement intégré dans le développement de systèmes dans l’ensemble de la nation, » avec combat électronique tous dans un « système intégré, pas séparés des systèmes pour l’armée, la marine et l’armée de l’Air. » Il a même reconnu que dans certains cas, la technologie militaire israélienne « est plus avancée que les États-Unis »
Déclassifier le rapport intervient à un moment sensible tel que mentionné ci-dessus, et étant donné que le processus de l’avoir publié a démarré il y a trois ans que le timing est considéré comme ayant été le choix du gouvernement américain.
Journaliste américain que Grant Smith a demandé d’avoir le rapport publié basé sur la Freedom of Information Act. Initialement le Pentagone a pris son temps répondre à, menant de Smith d’intenter des poursuites et un juge de la Cour de District à l’ordre du Pentagone de répondre à la demande.
Smith, qui dirige l’Institut pour la recherche : Middle East Policy, a censément dit qu’il pense que c’est la première fois que le gouvernement américain a officiellement confirmé qu’Israël est une puissance nucléaire, un statut qu’Israël a longtemps été largement connu pour avoir bien que non déclaré

Trilateral Commission
Meet Zbigniew Brzezinski, Conspiracy Theorist
Conspiracy theorists like Zbigniew Brzezinski believe that organizations of interest work behind the scenes to manipulate world politics. They believe that false flag terror events are used to justify wars of aggression on political enemies. They believe that humanitarian rhetoric is used to mask military aggression, as in Syria. In short, they are realistic observers of world politics, just like Zbigniew Brzezinski. Join us today on The Corbett Report as we hear all about the conspiratorial view of history straight from the horse’s mouth.
Outflanking the Nation-State: David Mitrany and the Origins of the ‘Functional’ Approach to the New World Order

Defining Functionalism
In the dense academic language employed in the International Relations departments of most universities, “functionalism” refers to that policy of shifting responsibility for resolving various problems from the nation-state to international bodies “indirectly, by stealth.” According to one key academic International Relations textbook, under functionalism “the role of governments is to be progressively reduced by indirect methods, and integration is to be encouraged by a variety of functionally based, cross-national ties.” As international mechanisms expand in scope and authority, “the role of the nation-state would diminish and the prospects for world government [would] become more real” The functionalist approach, quite simply, seeks to undermine the nation-state and build world government, not through a frontal assault but by outflanking it.
Readers of populist accounts of the New World Order would be more familiar with Richard N. Gardner’s formulation of functionalism presented in his article “The Hard Road to World Order” published in the Council on Foreign Relations (CFR) journal, Foreign Affairs in 1974. In his contribution to the “quest for a world structure that secures peace, advances human rights and provides conditions for economic progress”, Gardner had endorsed an “end run around national sovereignty, eroding it piece by piece…”This “functional approach to world order”, Gardner explained, would involve “inventing or adapting institutions of limited jurisdiction and selected membership to deal with specific problems on a case-by-case basis…”
The impact of Gardner’s article on New World Order researchers is not to be underestimated; it is probably the most widely cited Foreign Affairs article in the genre, with many researchers crediting Gardner as the sole architect of that strategy. Dr. Steve Bonta, for example, the Executive Director of the Robert Welch University and a regular contributor to the John Birch Society’s periodical, The New American, declared in 2004 that Gardner was obviously “one of the most influential men alive” and the “intellectual godfather of the modern new world order.” That Gardner’s “program for world order” was still being followed three decades later, argued Bonta in a direct reference to Gardner’s 1974 article, was “testament to his cunning as a global strategist.”
Why the Ghost of A.Q. Khan Still Walks the Earth
On February 11, 2004, President George W. Bush told the world that it could sleep easy. According to the President, the nuclear black-market network of Abdul Qadeer Khan had been dismantled and the threat of nuclear proliferation had been brought to and end (Isenberg, no pagination). The Bush administration gave itself a pat on the back and Bush apologists gushed with praise. However, new developments have caused the cheerleaders to go silent. A study released by the International Institute for Strategic Studies (IISS) shows that the Khan network is anything but dead and gone. Entitled Nuclear Black Markets: Pakistan, A Q Khan and the Rise of Proliferation Networks, the report states the following:
some of Khan’s associates appear to have escaped law-enforcement attention and could, after a period of lying low, resume their black-market business. Decapitating the nodes of non-hierarchical networks does not necessarily eradicate the enterprise. (No pagination)
North American Forum: The Secret Cabal of Trinational Elites

by Terry Melanson ©, Sept. 28th, 2006
“We’re talking about such an important thing, we’re talking about the integration of Canada into the United States. For them to hold this meeting in secret and to make every effort to avoid anybody learning about it, right away you’ve got to be hugely concerned,” [Mel] Hurtig said.

Très secret : réunion sur la sécurité Banff a attiré États-Unis, responsables de Mexico
Dernière mise à jour : Jeudi 21 septembre 2006 | 9:15 AM TM
Une réunion de sécurité nord-américain a été secrètement tenue à Banff la semaine dernière, attirant des fonctionnaires de prestige depuis les États-Unis, le Mexique et le Canada.
Le Forum nord-américain a été organisé avec l’aide de la Canada West Foundation et le Conseil canadien des chefs d’entreprise.
Parmi les personnes présentes à l’affaire de l’hôtel Fairmont Banff Springs était Stockwell Day, ministre de la sécurité publique du Canada.
« Les participants ont rejoint la Conférence essentiellement sachant que c’est une fonction privée. » -John Larson
Le rassemblement ne peut pas ont fait la manchette, mais c’est encore la fable de Banff.
Taxi Driver Chris Foote a dit qu’il a d’abord appris de la réunion quand il s’arrêta dans un magasin de sous-marin pour une collation de fin de nuit la semaine dernière et a entendu des rumeurs que le Secrétaire américain de la défense Donald Rumsfeld était en ville.
« Ici, ils parlent dans ma cour, aucun média pour parler des Canadiens, mexicains et américains de ce qui se passe. [Je suis] complètement outrés, « dit-il. « C’est une atteinte à la démocratie. »
John Larson, un porte-parole pour le Forum de l’Amérique du Nord, a déclaré reporters n’ont pas parlés de la Conférence. Il ne sera pas confirmer qui ont assisté à la réunion, ni il donnera aucun détail concret sur ce qui a été discuté.
« Les participants ont rejoint la Conférence essentiellement sachant que c’est une fonction privée, » a déclaré Larson.
Mel Hurtig, auteur et fondateur du Conseil des Canadiens, a obtenu des documents internes sur le forum du 12 au 14 septembre révélant que le rassemblement a été appelé la prospérité Continental dans le nouvel environnement de sécurité.
Rumsfeld a été prévu pour être un conférencier et sujets à l’ordre du jour comprenaient nord-américain stratégie et sécurité coopération énergétique.
« Nous ne parlons pas de telle une chose importante, nous ne parlons pas de l’intégration du Canada vers les États-Unis. Pour eux d’organiser cette réunion en secret et de s’efforcer d’éviter n’importe qui est apprentissage à ce sujet, tout de suite que tu dois être très concerné, », a déclaré Hurtig.
Hurtig dit devrait s’interroger aux Chambre des communes sur pourquoi les Canadiens sont maintenus dans l’obscurité sur les réunions auxquelles participé des responsables comme le jour
My first thought following the news of the secret meeting of elites at Banff Springs Hotel, Alberta, Canada (Sept. 12-14), was that this amounted to a new group of insiders in the tradition of the Bilderbergers. This assessment turned out to be more precise than I had originally anticipated.
According to a participant at the 2006 North American Forum held in Banff, the Forum began last year as a “parallel structure” to the Security and Prosperity Partnership (SPP) for North America, which was announced on March 23, 2005 in Waco, Texas. As the Banff conference was coming to a close, Thomas Shannon addressed officials from the Department of Foreign Affairs and International Trade in Ottawa, Canada:
Obama’s Bilderberg No-Show

Why Are There No Obama Administration Officials in Copenhagen?
By Will Banyan (Copyright © 31 May 2014)
The relationship between President Obama and the Bilderberg Meetings has been the subject of sporadic speculation over the years. One hoary yarn, which receives an occasional airing, is that back in June 2008 Obama and Hilary Clinton, then both rivals for the Democrat presidential nomination had secretly attended that year’s Bilderberg Meeting, then underway at Chantilly in Virginia. There has been no actual confirmation that either of them did attend Bilderberg, but the suspicion – given the initial caginess about their whereabouts – has been sufficient for many to tar Obama as a Bilderberg puppet. The most recent reminder was on Alex Jones Infowars website, which posted excerpts from its Obama Deception video to remind us how Bilderberg “hand-picked Obama for the 2008 presidential election after a series of private meetings in Chantilly, Virginia.”
But missing from Infowars handy little reminder of an as yet unproven allegation – provided on the eve the meeting currently underway in Copenhagen, Denmark – was another more salient and indisputable fact: for the second year running no officials from the Obama Administration were attending Bilderberg. The official list of participants for this year’s Bilderberg Meeting, currently being held in Copenhagen, Denmark, includes 34 Americans. Many of them are former officials, but not one of them is a serving official in the Obama Administration. The nearest and only contender is US Air Force General Philip Breedlove, except that he is a career military officer and not a political appointee, and that he is participating in his current position as Supreme Allied Commander Europe, the military commander of NATO, and technically represents NATO rather than the US, hence his identification by Bilderberg as an “INT” or international participant.
The Gatekeepers of the So-Called Left

Last February United for Peace and Justice, the largest representative coalition within the American “anti-war movement”, emerged from their second annual Assembly with a 2005 “action plan” that effectively caged the “anti-war” debate exclusively within the Iraq conflict to achieve partisan ends on behalf of the pro-war Democratic Party and their Neoliberal corporate benefactors. Their “action plan” refused to address any of the core issues of US Foreign and Defense policy, which are the root causes of a pervading culture of war and militarism that has taken over the nation in the years since WWII.
These decisions are part of a larger pattern of “regulated resistance”, a system by which dissent is carefully managed and constrained by self, overt, or covert censorship; denial-based-psychology; fear of personal or professional criticism and reprisal; and pressure from powers above including elected officials and those establishment foundations which flood millions into the not-for-profit activist sector.
This establishment money, and the access it grants, has caused many ostensible resistance leaders to suddenly and dramatically abandon long-held ideological positions and shift their behavior towards doing what can clearly be seen as the bidding of those in power whose views and values are in direct contravention to the established mores of peace and justice movements throughout history.
William P. Hoar on the ‘New World Order’
The following article, “New World Order,” by William P. Hoar, originally appeared in American Opinion, (Volume 20, April 1977), and was subsequently updated and republished in his 1984 book Architects of Conspiracy: An Intriguing History (pp. 314-324). Most everyone is familiar with the term “New World Order” by now. However, some are under the mistaken impression that it originated with George H. W. Bush in the 1990s. As this article clearly proves, it had in fact been in use for decades, already as a euphemism for “world government.” George Bush’s near obsession with the term, then, is directly attributed to him having been so thoroughly indoctrinated in precisely the same elite organizations discussed below – the Trilateral Commission, the Council on Foreign Relations, the World Affairs Council and the Aspen Institute, among others. Hoar also devotes much ink to the “World Order Models Project,” which was backed by the CFR, the World Federalists, as well as systems theory technocrats in organizations such as the Club of Rome. From the 60s to the 90s, these wisemen of globalization (who still operate behind the scenes with impunity) put forth innumerable schemes for a holistic transnational reordering of the planet, ostensibly for the good of us all. This era also witnessed the emergence of the “New Age Movement” with the same players calling the shots; their haunt being the UN, Universities, Think Tanks, and Foundations.
________________________________________
New World Order, by William P. Hoar
Architects of Conspiracy: An Intriguing History (pp. 314-324)
“When in the course of history the threat of extinction confronts mankind, it is necessary for the people of the United States to declare their interdependence with the peoples of all nations to embrace those principles and build those institutions which will enable mankind to survive and civilization to flourish. Two centuries ago our forefathers brought forth a new nation; now we must join together with others to bring forth a new world order.”
That abominable parody of the U.S. Declaration of Independence was prepared by historian Henry Steele Commager as part of a so-called Declaration of INTERdependence, a project of the World Affairs Council of Philadelphia. Shamefully, this altered Declaration was signed by more than one hundred members of Congress on the two hundredth anniversary of the proclamation of American independence.
The Declaration of Interdependence was a part of the continuing drive to dilute, then dissolve, the sovereignty of the United States of America. The goal, we are repeatedly told, is a New World Order, a new international economic order, or any one of a half-dozen similar euphemisms. In any case, it would mean the end of the U.S. as we know it, and her submission first to regional and then world government. The proponents claim that achievement of their goal is inevitable; Americans can acquiesce and take their medicine, or have it shoved down their throats.
United We Fall – Full Film

A film by Bryan Law and Dan Dicks “United We Fall” is a documentary about the North American Union that is being developed right now between Canada, the United States, and Mexico. For years this topic has been debated in the news and in political circles as being a possible future for North America. In recent years, the mood has shifted and a rift is developing between those who want a Deeply Integrated North American Community, and those who wish to retain their national sovereignty. This film takes a look at both sides by interviewing both insiders and activists who have been at the heart of this heated debate. The film also looks to the broader agenda of building a world government and its implications.
The [Trilateral] Commission’s modus operandi constitutes an obvious democratic dilemma; it is an exclusive, elitist organisation that attempts to exert influence on the political sphere – but secretly.
— Dino Knudsen, in his PhD thesis « The Trilateral Commission. The Global Dawn of Informal Elite Governance and Diplomacy, 1972-1982 »

Les Rothschild et la réserve fédérale
Avant :
Cet article parle de la véritable histoire des réserves fédérales, la propriété et but, et vous seront ébranlées par là si c’est la première fois que vous avez vu cette information.
Quoi que la réserve fédérale américaine a à voir avec l’extermination de Hitler de 42 millions de personnes ?

Tous deux ont été créés et financés par la famille Rothschild. Aujourd’hui la Federal Reserve Bank est toujours détenue et contrôlée par la famille Rothschild et vous et moi sommes obligés de payer des impôts à eux chaque fois que nous recevons un chèque de règlement de nos employeurs, il s’agit de la taxe fédérale sur notre paystub.
Le texte suivant a été takened d’un travail original écrit par Andrew Hitchcock intitulé « L’histoire de la maison des Rothschild ».
Légére analyse de la ENORMOUS CONNERIE,connerie ,c’est gentil,je devrais ce génocide
Bon,si,j’ai bien compris tous le film, premiérement/ vous,triez les feuges ,femmes,enfants,hommes,vieillards,inpotents,handicapés ,vous preniez ,ceux qui était les plus costauds,ça va ,jusque là ,j’dis pas encore de connerie ,vous les faisiez bossés,aller 08h minimum,non,10h ,c’est plus rémunérateur, chez IG FARBEN,et ceux,qui ne vous intéressez pas ,vous les gaziez,et après cramer,c’est un peu dur ,comme méthode de travail,ça raportent,hein ,les rotschilds,et les autres la reine a du s’en mettre,plein les fouilles. Euh ,Là….,comme un tabouret ,allez 10 tabouret,AHNON,Là,vous vouliez dire comme les terrils dans le nord,AH,d’accord,pas1 ,2 ;,non+,oula la ,là,ça commence ,à causer !!!. ,Ah mais ,alors ,si je ne me suis pas tromper l’argent que ,vous avez récoltez ,n’est pas,à vous,c’est bien ,aumoins leurs argents aura travaillés,eux ,aussi,donc ,dans ma p’tite tronche,le pognon que vous avez fait fructifés,on vous remercie pour eux,(je crois que DAVID ROCKEFFELERet DAVID ROTSCHILD,vous ,chacun ,est trillionnaire,et ,y a si longtemps de ça ,vous les 2 cerbéres et la queen,vous vous étes servi,mais bien ,sérieusement , copieusement ,certainement pour s’amuser à faire une guéguerre,je ne sais pas ,mais ,le peu que ,je connaisse de vous ,n’est pas loyable,ça doit se monter à 9 000 milliards de dollars soit 9 billions, ou 9 trillions en norme US ou encore 9 000 000 000 000 $ (en chiffres ça parle tout de suite plus) l’équivalent de 30 000 dollars pour chaque americain ou plus serieusement,sachant,enplus HITLER travailler pour la couronne et c’était de la famillia,MA ,COUSIN,non,non,jene suis pas fou,tout ce que je dis est malheureusement vrai !!!!!!!,et l’autre enculé,qui vient mettre une gerbe defleurs ,c’est à mourir de rire trop fort ,vraiment trop fort (LOL)
Rothschild financé IBM, machines d’alimentation aux Nazis qui produisent des cartes perforées pour aider à organiser et gérer l’identification initiale et l’expulsion sociale des Juifs, la confiscation de leurs biens et leur extermination.
1939 : I.G. Farben le principal producteur de produits chimiques dans le monde et le plus grand producteur allemand d’acier augmente de façon spectaculaire sa production. Cette augmentation de la production est presque exclusivement utilisée pour armer l’Allemagne pour la seconde guerre mondiale. Cette société a été contrôlée par les Rothschild et irait à utiliser des Juifs et autres peuples marginalisés comme esclaves dans les camps de concentration. IG Farben a également créé le gaz mortel de Zyklon B qui était utilisé pour exterminer les Juifs.
Les Illuminati
1770 : Mayer Amschel Rothschild dresse des plans pour la création des Illuminati et confie à juif ashkénaze, Adam Weishaupt, un Crypto-juif qui est extérieurement romaine catholique, avec son organisation et son développement. Les Illuminati doit se fonder sur les enseignements du Talmud, qui est à son tour, les enseignements rabbiniques des Juifs. Il devait s’appeler les Illuminati comme il s’agit d’un terme luciférienne, ce qui signifie, gardiens de la lumière.
La famille de Rothschild qui en 1776 par un membre nommé Adam Weishaupt officiellement complète son organisation des Illuminati, le 1er mai 1776. Le but des Illuminati est de diviser les gentils (les non-Juifs) par des moyens politiques, économiques, sociaux et religieux. Les côtés opposés devaient être armés et des incidents devaient être fournis dans afin qu’ils puissent : se battre entre eux ; détruire les gouvernements nationaux ; détruire les institutions religieuses ; et finit par détruire les uns les autres.
L’existence d’un parti républicain et un démocrate est un exemple d’une des Illuminati ‘ buts en action. La dynamique entre les démocrates et les républicains a été nommé la gauche – droite paradigme tel qu’il a fait ses preuves en mesure d’effectuer une tâche très importante aux États-Unis. En stratégie militaire comme le « Art of War » un moyen de vaincre l’armée de l’ennemi est de créer des dissensions confessionnelles et désaccord dans les rangs. Comme il est dit dans la Bible « une maison divisée ne peut pas résister » et les mondialistes qui veulent un nouvel ordre mondial utilise le paradigme de gauche à droite pour créer une division constante parmi les citoyens américains. Si nous, les gens se réunissent dans un véritable consensus, nous serions en mesure de vaincre le nouvel ordre mondial et de devenir une société d’hommes libres comme les pères avant d’Amérique destiné.
L’église catholique
En 1823 : The Rothschilds prennen et en charge les opérations financières de l’Eglise catholique, partout dans le monde. Et c’est la que le merdier à commençer, c’est ça de faire confiance aux francs maçons,ils croient détenir le sacré GRAAL mais en fin de compte ,on récolte la merde.,et,ils n’ont rien ,mais qu’en ,je dis RIENc’est NOTHING,NADA, MACACHE OUALOU,RIEN,AH,OUAI ,le triangle ,on ,d’aileur,on l’entend ,vachement le triangle dans ‘’clair de lune ‘’ de DEBUSSY ,bien que cela soit un intrument ,très pointu(AH,elle était facile ,celle là )mais j’ai pas fait exprés ,)quand,je dis pointu, c’est techniquement ,vous l’avez pigé.( comprendre ).
La réserve fédérale
1836 : après ses années de combat contre les Rothschilds et leur banque centrale, en Amérique, le Président Andrew Jackson réussit finalement à jeter de la Banque centrale de Rothschild hors de l’Amérique, quand la Charte de la Banque n’est pas renouvelé. Il ne serait pas jusqu’en 1913 que les Rothschild serait en mesure de mettre en place leur banque centrale troisième en Amérique, la réserve fédérale, tout en assurant qu’aucune erreur n’est commise, cette fois, qu’ils mettront un de leur propre lignée, Jacob Schiff, responsable du projet.
La Banque d’Angleterre
1840 : les Rothschild devient courtiers de la Banque d’Angleterre bullion. Ils ont créé des agences en Californie et en Australie.
NAZISME
1848 : Karl Marx, un juif ashkénaze, publie, « Le manifeste du parti communiste ». De façon intéressante en même temps puisqu’il travaille là-dessus, Karl Ritter de l’Université de Francfort écrivait l’antithèse qui forme la base de Friedrich Wilhelm Nietzsche, « Nietzschéisme. » Cette Nietzecheanism a été développé plus tard dans le fascisme, puis dans le nazisme et a été utilisé pour forment la première et deuxième guerre mondiale.
Ritter, Marx et Nietzsche ont été tous financés et sous l’ordre des Rothschild. L’idée était que ceux qui dirigent la conspiration globale pourraient utiliser les différences entre ces deux idéologies dites pour leur permettre de diviser les factions de plus en plus larges de la race humaine en s’opposant à des camps afin qu’ils pourraient être armés et puis un lavage de cerveau dans les combats et de détruire les uns les autres et en particulier, de détruire toutes les institutions politiques et religieuses. Le même plan présentée par Weishaupt en 1776.
1865 : dans une déclaration au Congrès, le président Abraham Lincoln d’Amérique, « J’ai deux grands ennemis, l’armée du Sud en face de moi et les institutions financières à l’arrière. Des deux, celui de mon arrière est mon plus grand ennemi. »
Plus tard cette année-là, le 14 avril, le président Lincoln est assassiné, moins de deux mois avant la fin de la guerre de sécession. Après une période brève formation dans la Banque Rothschild de Londres, Jacob Schiff, un Rothschild, né dans leur maison à Francfort, arrive en Amérique à l’âge de 18 ans, avec les instructions et le Finances nécessaire à acheter dans une maison de banque là. Cela visait à effectuer les tâches suivantes.
1. prendre le contrôle du système de l’argent grâce à la création d’une banque centrale de l’Amérique.
2. trouver des hommes souhaitables, qui, pour un prix, seraient prêts à servir de faire-valoir pour les Illuminati et les promouvoir en haut placés dans la Confédération, le Congrès, Cour suprême et tous les organismes fédéraux.
3. créer des dissensions groupe minoritaire dans l’ensemble de l’Organisation des nations, en ciblant particulièrement les noirs et les blancs.
4. créer un mouvement visant à détruire la religion aux États-Unis, avec le christianisme comme la cible principale.
Nathaniel de Rothschild devient député d’Aylesbury, dans le Buckinghamshire.
1871 : un général américain nommé, Albert Pike, qui avait été attiré dans l’Illuminati par Guissepe Mazzini, termine son plan d’action militaire pour trois guerres mondiales et des différentes révolutions à travers le monde, qui a abouti en déplaçant cette grande conspiration dans sa phase finale.
La première guerre mondiale doit être combattu dans le but de détruire le Tsar de Russie, comme promis par Nathan Mayer Rothschild en 1815. Le Tsar doit être remplacé avec le communisme, qui doit être utilisée pour attaquer les religions, principalement le christianisme. Les différences entre les empires britanniques et allemands doivent être utilisés à forment cette guerre.
La seconde guerre mondiale, c’est d’être utilisé pour forment la controverse entre le fascisme et le Sionisme politique avec le massacre des Juifs en Allemagne une clef de voûte en apportant la haine contre le peuple allemand. Ceci est conçu pour détruire le fascisme (qui les Rothschild créés) et augmenter la puissance du sionisme politique. Cette guerre vise également à augmenter la puissance du communisme au niveau qu’il égalé celui de la chrétienté unie.
La troisième guerre mondiale doit être joué par attiser la haine du monde musulman afin de jouer le monde islamique et les sionistes politiques hors contre l’autre. Tandis que cela se passe, les nations restantes seraient obligées de se battre dans un état d’épuisement mental, physique, spirituel et économique. Le 15 août de cette année, Albert Pike a écrit une lettre (maintenant cataloguée au British Museum) à Guiseppe Mazzini dans lequel il déclare ce qui suit,
« Nous allons libérer les nihilistes et les athées et nous allons provoquer un grand cataclysme social qui, dans toute son horreur montrera clairement à toutes les nations l’effet de l’athéisme absolu ; les origines de sauvagerie et de la plupart des troubles sanglant.
Puis partout, les gens seront obligés de se défendre contre la minorité mondiale des révolutionnaires du monde et seront exterminer ces destructeurs de la civilisation et les multitudes désillusionnés avec le christianisme dont l’esprit sera dès lors sans direction et leadership et soucieux d’un idéal, mais sans savoir où envoyer son adoration, recevra la vraie lumière à travers la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer mis enfin out en vue du public.
Une manifestation qui résultera d’un mouvement réactionnaire général qui suivra la destruction du christianisme et de l’athéisme ; les deux conquirent et exterminés en même temps. » Pike, qui après avoir été élu comme souverain Grand Commandeur de la juridiction sud du Rite écossais de la franc-maçonnerie en 1859, était le plus puissant franc-maçon en Amérique. Il conserverait ce poste pendant 32 ans jusqu’à sa mort en 1891. Il a également publié un livre sur le sujet en 1872, intitulée, « Mœurs et dogme de the antique et accepté Rite écossais de la franc-maçonnerie, » dans lequel il déclare candidement ce qui suit,
« LUCIFER, le porteur de lumière ! Étrange et mystérieux nom à donner à l’esprit de la pénombre ! Lucifer, le fils du matin ! C’est lui qui porte la lumière et avec ses splendeurs intolérables aveugle les âmes faibles, sensuels ou égoïstes ? En doute pas! »
1872 : avant la mort de Guiseppe Mazzini cette année, il fait un autre leader révolutionnaire nommé Adrian Lemmy son successeur. Lemmy sera par la suite remplacé par Lénine et Trotsky, puis par Staline. Les activités révolutionnaires de tous ces hommes sont financées par les Rothschild.
1881 : le président James A. Garfield (20e Président des États-Unis qui a duré 100 jours seulement) dispose de deux semaines avant, il est assassiné,
« Celui qui contrôle le volume d’argent dans notre pays est maître absolu de toute l’industrie et de commerce… et quand vous vous rendez compte que le système entier est très facilement contrôlé, une manière ou une autre, par quelques hommes puissants en haut, vous aurez pas qu’on leur dise comment sont créés les périodes d’inflation et de dépression ».
1913 : Jacob Schiff définit jusqu’à l’Anti Defamation League (ADL) aux États-Unis. Cette organisation est créée pour diffamer quiconque interroge ou conteste la conspiration mondiale de Rothschild, comme « antisémite ».
La Loi de la réserve fédérale
Curieusement, l’année même où ils le font ils ont également mis en place leur banque centrale dernier et actuel en Amérique, la réserve fédérale. Membre du Congrès, Charles Lindbergh a déclaré suite à l’adoption de la Loi de la réserve fédérale le 23 décembre,
« La Loi établit la confiance plus gigantesque sur la terre. Lorsque le Président signe ce projet de loi, le gouvernement invisible de la puissance monétaire va être légalisé… Le plus grand crime de l’âge est perpétré par ce projet de loi bancaire et de la monnaie. »
Il est important de noter que la réserve fédérale est une société privée, il n’est ni fédéral, ni a-t-il toute réserve. Prudente, on estime que les bénéfices excèdent $ 150 milliards par an et la réserve fédérale a publié pas une seule fois dans son histoire de comptes.
Le Council on Foreign Relations
1921 : sous les ordres de Jacob Schiff, le Conseil sur les Relations étrangères (CFR) est fondé par les Juifs ashkénazes, Bernard Baruch et le Colonel Edward Mandell House. Schiff a donné ses ordres avant sa mort en 1920, qu’il connaissait une organisation en Amérique devaient être mis en place pour sélectionner les politiciens afin d’exploiter la conspiration Rothschild, et la formation de la CFR a été effectivement conclue lors d’une réunion le 30 mai 1919 à l’hôtel Majestic à Paris.
Les membres CFR au début était environ 1000 personnes aux Etats-Unis. Cette adhésion a inclus les têtes de pratiquement chaque empire industriel en Amérique, tous les américains basé des banquiers internationaux et les têtes de tous leurs impôts sans fondations. Essentiellement tous ces gens qui fourniraient le capital nécessaire pour quiconque souhaite exécuter pour congrès, du Sénat et de la présidence.
La première tâche du CCR a été de prendre le contrôle de la presse. Cette tâche a été confiée à Rockefeller qui a mis en place un certain nombre de magazines de nouvelles nationales comme la vie et de temps. Il finança Samuel Newhouse à acheter et à mettre en place une chaîne de journaux partout au pays et Eugene Meyer aussi qui allait acheter des nombreuses publications telles que la fourmi du Washington Post, Newsweek, le Magazine hebdomadaire.
Le taux de létalité élu pasteurs
En matière de contrôle dans le domaine des religions mondiales pasteur Rick Warren, auteur du livre best-seller national énormément de succès : The Purpose Driven Life, a récemment été nommé par le Conseil des Relations étrangères pour contribuer à la compréhension et la coopération parmi les grandes religions du monde. Pasteur Warren a mis en garde contre les « Extreamism » au christianisme fondamentaliste et fondamentalistes musulmans fondamentalistes juifs.
« Pour y parvenir, premier organe politique et économique de l’Illuminati, le socialiste, Council on Foreign Relations (CFR), a élevé d’adhésion deux agents principaux, deux hommes qui sont à la tête des groupes évangéliques chrétiens les plus influents de l’Amérique. Je pense au pasteur Rick Warren, l’église de Saddleback communautaire en Californie et le Dr Richard Land, potentat religieux régnant et poobah de la massive Southern Baptist Convention. » (David)
« Pour la première fois dans l’histoire de presque 100 ans de la CFR, le leaders évangéliques ont été élevés au statut de l’élite en tant que membres de la société secrète de mondialiste exclusif. Leur charge est d’amener les Américains plus 100 millions qui sont censés être des conservateurs religieux dans le giron de l’Illuminati et dans la grande tente du nouvel ordre mondial. » (David)
« Rick Warren, appelée « Pasteur de l’Amérique » par les médias contrôlés par l’illuministe, a plus 100 000 églises et pasteurs signé dans la fidélité à son mouvement de New Age Purpose-Driven. Richard Land, dans le même temps, se fait entendre sur plus de 600 stations de radio et est une conférencière à conclaves de Baptiste du Sud. » (David)
Le CFR est également nécessaire de prendre le contrôle de la radio, de télévision et de l’industrie cinématographique. Cette tâche a été partagée entre les banquiers internationaux, de Kuhn Loeb, Goldman Sachs, les Warburgs et les Lehmanns.
1985 : Eustace Mullins publie, « Qui possède les réseaux de télévision » dans lequel il révèle les Rothschilds ont le contrôle de tous les trois grands réseaux américains, qui sont : NBC ; CBS ; et ABC.
Financement d’Hitler
Rothschild financé IBM, machines d’alimentation aux Nazis qui produisent des cartes perforées pour aider à organiser et gérer l’identification initiale et l’expulsion sociale des Juifs, la confiscation de leurs biens et leur extermination.
1939 : I.G. Farben le principal producteur de produits chimiques dans le monde et le plus grand producteur allemand d’acier augmente de façon spectaculaire sa production. Cette augmentation de la production est presque exclusivement utilisée pour armer l’Allemagne pour la seconde guerre mondiale. Cette société a été contrôlée par les Rothschild et irait à utiliser des Juifs et autres peuples marginalisés comme esclaves dans les camps de concentration. IG Farben a également créé le gaz mortel de Zyklon B qui était utilisé pour exterminer les Juifs.
Le Fonds monétaire International I.M.F
1944: à Bretton Woods, New Hampshire, les deux autres banques mondiales de Rothschild sont créés. Le Fonds monétaire International (FMI) et la Banque mondiale.
1945 : la fin de la seconde guerre mondiale. Il est signalé que les usines IG Farben ciblaient spécifiquement pas dans les bombardements sur l’Allemagne. Il est intéressant à la fin de la guerre, ils ont été trouvés pour avoir seulement subi des dommages 15 %.
Les tribunaux qui s’est tenues à la fin de la seconde guerre mondiale, d’enquêter sur les Crimes de guerre Nazi, censuré tout matériel d’enregistrement l’aide occidentale à Hitler.
L’Organisation des Nations Unies
Les Rothschild prennent un pas de géant vers leur objectif de domination du monde, lorsqu’elle est appelée la seconde, « Société des Nations, », « Nations Unies, » a été approuvée.
Le financement de Mao Tse Tsung
1949 : le 1er octobre, Mao Tse Tsung déclare la Fondation de la République populaire de Chine sur la place Tiananmen, Pékin qui a donné lieu à 14 à 20 millions de morts de la famine et des millions de vies ruinées pendant la « révolution culturelle »… Il est financé par les Rothschild créé le communisme en Russie et aussi les agents de Rothschild suivants : Solomon Adler, un ancien fonctionnaire du Trésor des États-Unis qui était un espion soviétique ; Israel Epstein, fils d’un juif bolchevique emprisonné par le Tsar de Russie pour avoir tenté de forment une révolution et Frank Coe, appartenant à un fonctionnaire principal du Rothschild IMF.
Les parapluies
1962 : de Rothschild Frères établit Imétal comme un portage salarial pour tous leurs intérêts d’extraction minière.
Frederic Morton publie son livre, The Rothschilds, dans lequel il déclare,
« Bien qu’ils contrôlent des dizaines d’industriel, commercial, des sociétés minières et touristiques, pas un seul porte le nom de Rothschild. Partenariats privés, les maisons de famille sans jamais avoir à et jamais font, publier un bilan public unique, ou tout autre rapport de leur situation financière. »
Cette attitude révèle le véritable but de Rothschild, pour éliminer toute concurrence et de créer leur propre monopole mondial.
L’assassinat de Kennedy
1963 : le 4 juin Président John F. Kennedy (le 35e Président des États-Unis 1961 – 1963) signe un ordre exécutif 11110 qui revient au gouvernement américain, le pouvoir d’émettre la monnaie, sans passer par les Rothschilds appartenant à la réserve fédérale.
Moins de six mois plus tard, le 22 novembre, le Président Kennedy est assassiné par les Rothschild pour la même raison qu’ils ont assassiné le président Abraham Lincoln en 1865, il a voulu imprimer de l’argent américain pour le peuple américain, que s’opposer au profit d’un argent saisissant élite étrangère de fauteur de guerre.
Cet ordre exécutif 11110, est annulée par le président Lyndon Baines Johnson (le 36ème Président des Etats-Unis de 1963 à 1969) sur Air Force One de Dallas à Washington, le même jour que le Président Kennedy a été assassiné.
La panne d’électricité de l’histoire de Rothschild
1973 : dans son livre, aucun osent appeler il conspiration, Gary Allen déclare,
« Une des principales raisons de la panne d’électricité historique sur le rôle des banquiers internationaux dans l’histoire politique, c’est les Rothschild étaient Juifs….. .le juif membres du complot ont utilisé une organisation nommée The Anti-Defamation League (ADL) comme un instrument pour essayer de convaincre tout le monde que n’importe quelle mention des Rothschild et leurs alliés constitue une attaque contre tous les Juifs.
De cette façon, ils ont étouffé presque tous de bourse honnête sur les banquiers internationaux et fait le sujet tabou au sein des universités.
Toute personne physique ou le livre explore que ce sujet est immédiatement attaqué par des centaines de communautés ADL dans tout le pays. La loi antidiscrimination n’a jamais laissé la vérité ou la logique interférer avec ses emplois hautement professionnel frottis…
… En fait, personne n’a le droit d’être encore plus en colère à la clique de Rothschild que leurs compatriotes Juifs…
.. .Le empire Rothschild a participé au financement d’Adolf Hitler. » »
Le Code UPC
George J. Laurer un employé des Rothschild contrôlé IBM, invente le code à barres UPC (Universal Product Code) qui sera éventuellement mis sur tous les éléments échangés dans le monde entier et porte le numéro, 666. Le livre de l’Apocalypse, chapitre 13, verset 17 à 18, déclare ce qui suit à l’égard de ce numéro, » et que personne ne pût acheter ni vendre, enregistrer il qui avait la marque ou le nom de la bête ou le nombre de son nom. Ici est la sagesse. Que celui qui a comprendre le décompte du nombre de la bête : c’est le nombre d’un homme ; et son nombre est Six cent soixante-six. »
L’ensemble sataniques les Rothschild visent maintenant à la vue du monde, tout acheté ou vendu porte la marque de la bête, 666. N. M. Rothschild & Sons British Newfoundland Corporation, projet de Churchill Falls à Terre-Neuve, au Canada, est terminé.
N. M. Rothschild & Sons également créer une nouvelle partie de gestion des actifs de la société qui commercialisé dans le monde entier. Cela devint par la suite, Rothschild Private Management Limited.
Edmond de Rothschild, un petit-fils de Jacob (James) Mayer Rothschild, achète le domaine bourgeois de cru de Château Clarke à Bordeaux.
1979 : baron et baronne Phillipi de Rothschild dans une joint-venture avec Robert Mondavi, commencer la construction d’une pyramide dans la Napa Valley, en Californie, où le chef-fondateur de l’église de Satan, juif ashkénaze, Anton LaVey, était fondé. Ceci est connu comme l’Opus 1 (ce qui signifie, la première œuvre), et le front de ce temple, c’est que c’est un établissement vinicole.
1987 : Edmond de Rothschild crée la Banque de Conservation mondiale qui vise à transférer les dettes de pays du tiers monde à cette banque et en retour ces pays seraient donner des terres à cette banque. Ceci est conçu de sorte que les Rothschild peuvent prendre le contrôle du tiers-monde qui représente 30 % des terres émergées de la terre.
1991 : lors de la Conférence de Bilderberg le 6 juin à 9 de cette année, à Baden-Baden, en Allemagne, David Rockefeller (un Rothschild) a fait la déclaration suivante,
« Nous sommes reconnaissants au Washington Post, le New York Times, Time Magazine et autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il aurait été impossible pour nous de développer notre plan pour le monde, si nous avions été soumis aux lumières de la publicité durant ces années.
Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à marcher vers un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers du monde est sûrement préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s