le 05052015 C

 

Bonjour à tous,

DEGAGEZ,FOUTEZ LE CAMPS,,y en à marre de vos tronches.
Au fait ,si quelqu’un ,veut attaquer ,rotschild, rockefeller, ou la reine d’Angeterre,,vous me direz avec Cameron ,ils sont déjà ,dans les bras de la justice, et d’ailleurs,,d’un moyen ,ou d’un autre ,elle se fera !!!!!qu’il ne se géne surtout pas ,pour moi .
je ne sais pas ,si vous êtes comme moi, mais ,,il y a une affluence pour s’installer en ARGENTINE comme,la guerre,car c’est la que tout les NAZIs ce réunissait les MORGAN,et les autres de la pyramide ,
http://www.frontpagemag.com/2015/matthew-vadum/obama-leaks-israeli-nuke-secrets/
Pédophilie: une loi pour mieux protéger l’école,de la reine ,et ,des autres
http://libertyfight.com/2012/dancing_israelis_sued_the_govt_but_lost_in_court.html 9.11

http://www.libertyforlife.com/banking/banking-background.htm9.11
http://www.damninteresting.com/americas-secret-plan-to-invade-canada/ plan d’invasion du canada in 2003 ,environ
vous ,voyez les jeunes et moins jeunes ,il vous l’aurait mise bien profond, comme ,ils l’a fait avec nous,, même ,si l’ autre est un franc maçon ,si il ne passe pas avec l’ FM c,’est la famille tuyau de poil,tous le monde s’emmanchent , à gauche ,malheureusement ,c’est pas mieux ,c’est pire et dire qu’ j’ai voté pour ces en…..lés , P-T—N ,du bagout( de la parole, de la parlote ) y en a.

vote,jecomprends mieux,pourquoi ne pas modifier les sondages,en sondage bidon

Je ne pensait pas en arriver là

DIPLOMATIE PAR LA TROMPERIE

12 – notes sur la Surveillance

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne travaillent très étroitement pour espionner sur leurs citoyens et les gouvernements étrangers. Cela s’applique à toute circulation : communications commerciales, diplomatiques et privées. Rien n’est sacré, et rien n’est hors de portée de National Security Agency (NSA) et le Siège de Communications du gouvernement (GCHQ) qui se trouvent dans le cadre d’un partenariat pour surveiller illégalement téléphone, télex, télécopieur, ordinateur et transmission de la voix sur une grande échelle.

Ces deux organismes ont l’expertise nécessaire pour espionner quelqu’un à tout moment. Chaque journée communications 1 million sont recueillis par le GCHQ à l’écoute de messages à Menwith Hill dans le Yorkshire et Morwenstow, Cornwall, en Angleterre. Ces stations sont gérées par la NSA afin de contourner les lois britanniques qui interdisent d’espionner ses citoyens la sécurité nationale. Techniquement, GCHQ n’est pas rompre la loi britannique que les interceptions sont effectuées par la NSA.

Les ordinateurs GCHQ/NSA chercher des mots déclencheurs qui sont signalés et stockés. Il s’agit d’une procédure simple, étant donné que toutes les communications traversé sous forme d’impulsions numériques. Cela vaut pour le mot écrit et parlé aussi bien. Ensuite, les messages avec indicateur sont analysés, et s’il y a quelque chose qui intéresse ces organismes, autres enquêtes sont lancées. Le fait que toute l’opération est illégale, ne s’arrête pas à l’autre organisme de leur tâche autoproclamé.

Les ordinateurs « Moisson » de la NSA peut lire 460 millions de caractères par seconde, soit l’équivalent de 300 pages-5000 livres. Actuellement, il est estimé par des sources de renseignement que les ordinateurs « Récolte » utilisés par le GCHQ et interception de NSA appelle de plus que 80 millions par an, dont 2,5 millions sont signalées et stockées pour un examen supplémentaire. Les deux agences ont un personnel nombreux spécialistes qui parcourent le monde, trouver et évaluer de nouveaux produits qui pourraient servir à protéger la vie privée, qu’ils trouvent alors les moyens de ventilation.

Un grand défi est venu avec l’avènement des téléphones cellulaires. À présent téléphone cellulaire trafic est « tapé » en écoutant les signaux cellulaires (qui sont conçues pour fins de facturation) et les différents codes de cellule qui ont leur propre identification, sont revenu en arrière afin que l’origine de l’appel peut être tracée. Mais la nouvelle génération de téléphones cellulaires A5 posent un grave problème d’espionnage du gouvernement.

Ces nouveaux téléphones ont un A5 brouillage code qui est très étroitement lié à des systèmes de brouillage militaires, qui rend pratiquement impossible pour les agences gouvernementales à déchiffrer les messages et pour retracer l’origine de l’appel. À l’heure actuelle, il faudrait des équipes de surveillance au GCHQ et les NSA 5 mois pour déchiffrer les messages transmis par l’intermédiaire de téléphones cellulaires A5.

Le gouvernement dire que cela entravera gravement ses efforts pour lutter contre le trafic de drogue et le crime organisé, une piètre excuse de vieux que peu de gens accepte. Rien n’est dit sur le fait que dans le cadre de ces mesures anticrime, les droits des citoyens à la vie privée sont grossièrement violés.

Maintenant la NSA, le FBI et le GCHQ réclament que téléphones cellulaires avec le brouilleur A5 existant soit rappelé pour des « modifications ». Bien qu’ils ne disent pas ainsi, gouvernement doit avoir la même accessibilité aux transmissions privées qu’elle a eu l’avènement du système brouilleur A5. Ainsi, les organismes gouvernementaux en Grande-Bretagne et en Amérique exigent remplacer le système de brouilleur cellulaire A5 avec un système A5X, en leur donnant une « trappe » dans les téléphones cellulaires anciennement sécurisés.

Appels téléphoniques par ligne fixe (appels locaux) sont facilement interceptés par « activation » pour une chambre de compensation, gérée par la NSA et le GCHQ. Appels interurbains ne présentent pas un problème, car ils sont généralement relayés par les tours micro-ondes et peuvent facilement être plumés hors de l’air.

En outre, la NSA a également ses satellites RHYOLITE , qui ont la capacité de ramasser toutes les conversations transmises par télex, micro-ondes, les radiotronic vague, les signaux VHF et UHF.

LA SHOA est du aux USA, aux UK( GVI),et à HITLER(Evidemment)
MAIS,CERTAINEMENT PAS AUX FRANÇAIS
(Prescott Bush, était un sénateur américain)
7. Queen Elizabeth II (Windsor Family of Britain) German & Greek usurpers of the British Crown.
Les racines Nazi de la maison de Windsor
Scott Thompson
Les joyaux de la Couronne : La Reine est le Trader Ultimate Insider
Scott Thompson

Grande-Bretagnede Empire « Invisible » lâche les chiens de guerre
par Jeffery Steinberg

Agents – la Couronne gestionnaires de la Reine
par Dean Andromidas

Les racines Nazi de la maison de Windsor
Scott Thompson
Imprimé dans l’almanach américain, 25 août 1997

Un des plus grands canulars de relations publiques jamais perpétrée par la Couronne britannique, est que le roi Edward VIII, qui abdiqua en 1938, en raison de son soutien pour les Nazis, était un « black sheep, » une aberration dans une autre ligne de Windsor sans tache. Rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité. La monarchie britannique et les principaux banquiers de la City de Londres de Couronne, avec enthousiasme soutenu Hitler et les Nazis, financé l’élection du Führer et a tout fait pour construire la machine de guerre nazie, pour les guerre géopolitique planifiée de la Grande-Bretagne entre l’Allemagne et la Russie.
Génocide Nazi-style a toujours été au cœur de la politique de la maison de Windsor, et longtemps après l’abdication d’Edward VIII, le joyeux Windsors maintenu leurs liens directs Nazi.
Alors, quand le Prince Philip, co-fondateur avec le Prince Bernhard des pays-bas de la World Wildlife Fund (WWF), raconte un enquêteur qu’il souhaite être  » réincarné en un virus mortel  » pour aider à résoudre le problème de surpopulation  » », il est juste  » doin’ ce qui vient naturellement  » pour n’importe quel scion de l’oligarchie Anglo-Dutch (voir page 8 pour plus de citations de Prince Philip).
Pour obtenir au-delà le feuilleton farcir et vraiment comprendre les Windsors aujourd’hui, il est utile de commencer par le Prince Philip. Non seulement qu’il a été formé dans le curriculum des Jeunesses hitlériennes, mais ses beaux-frères allemands, avec qui il a vécu, tous sont devenus des personnalités dans le parti Nazi.
Avant que sa famille a été contraint à l’exil, le Prince Philip avait été dans la ligne de succession au trône grec, mis en place après un coup d’État britannique contre le fils du roi Ludwig de Bavière, qui devint roi Othon j’ai des Hellènes. Ayant envoyé le roi Otto en 1862, Londres a couru à une recherche de talent pour un successeur, qui a abouti à la sélection du Prince William, le fils de l’héritier désigné et le neveu du roi danois, Prince héritier Christian. En 1862, le Prince William des danois a été installé comme roi Georges ier de Grèce et épousa une petite-fille du tsar Nicholas I en 1866. Le Prince Philip est un petit-fils de la Reine Victoria, et il est lié à la plupart des têtes couronnées actuels et anciens de l’Europe, y compris sept tsars.
Les mariages des soeurs du Prince Philip certainement renforcement les liens aristocratiques allemandes. Au cours de 1931-1932, quatre sœurs de Philip marié comme suit : Margarita à un prince tchéco-autrichienne nommé Gottfried von Hohenlohe-Langenbourg, un petit-fils de l’Angleterre la Reine Victoria ; Théodora de Berthold, le margrave de Bade ; Cecilia à Georg Donatus, grand-duc de Hesse-par-Rhin, également un petit-fils de la Reine Victoria ; et, Sophie de Prince Christoph de Hesse.
Trois de ses beaux-frères de Philip faisaient partie d’un groupe d’aristocrates allemands qui étaient Anglophile et Pro-nazis en même temps, et qui restent une force subversive en Allemagne à ce jour.
Entrez le Prince Bernhard
Son Altesse royale le Prince Bernhard, époux royal de la reine Juliana des pays-bas et du père de l’actuelle reine Beatrix, a co-fondé et est devenu le premier chef de la World Wildlife Fund (aujourd’hui le World Wide Fund for Nature) en octobre 1961. Lorsque le scandale Lockheed forcé le Prince Bernhard de démissionner de ses fonctions publiques plus importantes en 1971, il fut remplacé par le Prince Philip. Prince Bernhard, comme le Prince Philippe, qu’il a recrutés pour la cause de l’eco-fasciste, avait de solides racines dans le mouvement Nazi.
En fait, l’ensemble a House of Orange : la Reine Wilhelmina, mère de la future reine Juliana, épouse un Play-Boy de droite qui supplie pour de l’argent pour Hitler ; Juliana a épousé un homme SS (Prince Bernhard) ; et, fille de la reine Juliana Beatrix épouse un ancien membre des Jeunesses hitlériennes.
Prince Bernhard est ensuite devenu intéressé par les Nazis en 1934, au cours de sa dernière année d’études à l’Université de Berlin. Il a été recruté par un membre des services secrets nazis, mais a d’abord travaillé ouvertement dans le motorisé art. Bernhard se rend à Paris pour travailler pour la firme IG Farben, qui a lancé le système des camps du ministre Nazi de l’économie Hjalmar Schacht slave labor en construisant des camps de concentration pour convertir le charbon en essence synthétique et de caoutchouc. Rôle de Bernhard devait mener l’espionnage pour le compte de la SS. Selon le numéro du 5 avril 1976 de Newsweek, ce rôle, dans le cadre d’une unité spéciale de renseignement SS en IG Farbenindustrie, avait été révélé dans le témoignage au procès de Nuremberg.
Lorsque Bernhard a quitté la SS se marier avec la future reine Juliana, il a signé sa lettre de démission à Adolf Hitler,  » Heil Hitler! » William Hoffman écrit dans son livre La reine Juliana:
 » Les tensions [bénit le mariage] étaient refroidies pas quand… Adolf Hitler a transmis son message de félicitations. Le journal Het Volk un éditorial que ‘il serait mieux que la future reine avait trouvé un consort dans certains pays démocratique plutôt que dans le troisième Reich.’ | »

Il s’agit de l’homme qui a recruté le Prince Philip à l’éco-fascisme, mais les nazis racines du Prince Philip avaient été portées beaucoup plus tôt.
________________________________________
Jeunesse de Hitler et le fascisme universel
Grâce à l’influence de sa sœur Théodora, jeune Philip a été envoyé à l’école allemande près de Lac Constantin qui avait été fondé par le père de Berthold, Max von Baden, par l’intermédiaire de son secrétaire personnel de longue date, Kurt Hahn. Pendant la première guerre mondiale, le Prince Max von Baden avait été chancelier, tandis que le Hahn formés à Oxford premier servi comme chef du Bureau de renseignement du ministère des affaires étrangères Berlin, puis comme conseiller spécial Prince Max dans les négociations du traité de Versailles. Von Baden et Hahn mis en place une école dans une aile de Schloss Salem, qui emploient une combinaison du monachisme et système  » strength through joy » Nazis. Dans un premier temps un partisan des Nazis, Hahn, qui était la partie juive, bientôt eu des ennuis avec les SS et venus soutenir les éléments plus centristes du parti Nazi. Hahn vraiment devenue est un ami de ce que Henry Kissinger, Michael Ledeen a qualifié de  » fasciste universels  », dans le sens de Vladimir Jabotinsky, comte Coudenhove-Kalergi, les frères Strasser et autres fascistes qui n’aurait aucun contact avec les Nazis Hard-Core.
Bien que les puissantes connexions de Hahn lui a permis de s’échapper des camps de concentration, il a été contraint de quitter l’école, il a fondé en Allemagne avant l’arrivée de Philippe il et créé une nouvelle école en Écosse, appelée Gordonstoun. Il jouerait un rôle majeur dans l’élevage de tous les enfants mâles de la Reine Elizabeth II et Philip. Lorsque Philippe est arrivé à l’école de Hahn à Schloss Salem, il avait le contrôle de la jeunesse de Hitler et du parti Nazi, et le programme d’études était devenu Nazi  » science de course. » Hahn devenue conseiller au Foreign Office à Londres, exhortant les politiques d’apaisement basé sur les appels aux Nazis  » centriste  ».
Parents de Philip travaillent pour la SS
Le mari de la sœur de Philippe Sophie, Prince Christoph, fut adopté par les Nazis, qui voient en lui un canal à la faction de l’apaisement en Grande-Bretagne, incarnée par le roi Edward VIII. Rejoignit le parti Nazi en 1933, par 1935 Prince Christoph était le chef de la Forschungsamt, (direction de la recherche scientifique), une opération de renseignement spécial dirigé par Hermann Göring, et il a également été Standartenführer (colonel) de la SS sur l’état-major personnel de Himmler. Le Forschungsamt utilisé des méthodes de collecte de renseignements électroniques pour le parti Nazi, de la police alors qu’il travaillait avec la Gestapo contre l’église catholique, les Juifs et les organisations syndicales. Quand les rumeurs d’homosexualité se répandre contre le capitaine Ernst Roehm des Stormtroopers, Himmler se tourna vers les oreilles indiscrètes de la Forschungsamt et a ordonné la  » nuit des longs couteaux  » ainsi. L’aîné des enfants Prince Christoph et de Sophie a été baptisée Karl Adolf, Hitler. Plus tard, le Prince Philip favoriserait son éducation.
Frère du Prince Christoph, Philip de Hesse, qui épousa une fille du roi d’Italie et est devenu l’agent de liaison officielle entre les régimes Nazi et fasciste.
Quatre ans après que le Prince Philip a quitté Schloss Salem pour assister à Académie de Gordonstoun en Ecosse, le 16 novembre 1937, Philip a appris que sa soeur Cecilia et son mari Georg Donatus, grand-duc de Hesse-par-Rhin, s’est écrasé dans un des avions de Junker de Göring lors d’un voyage à Londres pour le mariage du frère de Georg. Selon le magazine britannique Private Eye, l’enterrement est devenu un point de rassemblement pour les principaux Nazis et leurs pacificateurs. Prince Philip lui-même développé des liens secrets avec le roi Edward VIII, continuant après que Edward fut déposé en 1938.
En fait, une des figures centrales dans le dos-canal de Nazi-britannique des années 1930 était de Philip oncle et parrain, Lord Louis Mountbatten (à l’origine, Battenberg, une branche de la maison de Hesse). Jusqu’à ce qu’il fut forcé d’abdiquer, le roi Edward VIII a apprécié le soutien total de  » Dickie » Mountbatten. Pendant une bonne partie de la seconde guerre mondiale, secrets voies de communication étaient entretenues entre la famille royale britannique et leurs cousins de pro-Hitler en Allemagne, par Lord Mountbatten, par sa sœur Louise, qui était la princesse héritière de Suède Pro-nazis. Louise était la tante du Prince Philip.
Bien que le moulin à rumeurs du Palais de Buckingham a tenté de dépeindre cette collaboration pendant la guerre avec l’ennemi, comme simple correspondance familiale, le canal a apparemment inclus messages d’ally de secret du Prince Philip, le duc de Windsor (l’ancien Edward VIII). 20 novembre 1995, le Washington Times a rapporté, basés sur des fichiers de Service Secret portugais découvert récemment parus dans le London Observer, que le duc de Windsor avait travaillé en étroite collaboration avec les Nazis en Espagne et au Portugal pour fomenter une révolution en temps de guerre la Grande-Bretagne, qui pourraient renverser le gouvernement de Churchill, renverser son frère le roi George VI et lui permettre de reprendre le trône , avec la Reine Wallis [Simpson, l’américaine divorcée, pour qui il abdiqua du trône] à ses côtés. Surveillance portugaise a révélé que Walter Schellenberg, chef du contre-espionnage Gestapo, était un point de contact dans ce complot. Après Schellenberg s’est entretenu avec l’Ambassadeur d’Espagne au Portugal, Nicolás Franco, frère du général Francisco Franco, de fasciste Franco Ambassadeur a dit un diplomate portugais:  » le duc de Windsor, sans les responsabilités de la guerre, en désaccord avec les politiciens anglais, pourrait être l’homme de mettre à la tête de l’Empire. »
Quelle que soit la correspondance était cachée à Sophie et Château de Prince Christoph Kronberg, le roi George VI, en juin 1945, s’est senti obligée d’envoyer l’ancien officier du MI-5 tourné  » arpenteur des photos du roi, » Anthony Blunt, pour pouvoir la correspondance. La Reine Elizabeth II aurait insisté pour qu’il n’y a aucun interrogatoire des aiguilles mousse sur son voyage secret du château. Dans le cas contraire, il est remarquable que commençant par un échange entre le roi George VI et le Président Eisenhower, la maison de Windsor a été désespérée pour garder classifié ces documents de Kronberg château qui est tombé dans les mains de l’armée américaine, bien au-delà de la durée normale. Clairement, patron du Prince Philip Lord Dickie Mountbatten, sœur de Mountbatten princesse Louise et beau-frère de Philip Prince Christoph de Hesse ne étaient pas juste d’échanger des vœux de Noël.
Les joyaux de la Couronne :
La Reine est le Ultimate Trader Insider
Scott Thompson
Imprimé dans l’almanach américain, 25 août 1997.

Sa Majesté la Reine Elizabeth II est la Mégère plus riches dans le monde, qui donne tout son sens à l’expression  » puante riche  ». Sa richesse totale est divisée en deux parties. L’un est un style vénitien fondo (confiance), autrement dit, il est inaliénable et doit être transmis à son héritier, exempt de l’impôt sur les successions. La deuxième partie de sa fortune se compose de sa collection privée d’art, des bijoux et des châteaux et un portefeuille d’actions de premier ordre, des obligations et des investissements immobiliers dans le monde entier. Son portefeuille d’investissement est estimé à une valeur de £ 3 milliards.
Un des secrets de sa richesse jetable est qu’elle elle a accumulé hors-taxes jusqu’en 1992–l’ Annus Horribilis, qui a commencé avec la séparation de Charles et Diana et s’est terminée par le feu au château de Windsor–lorsqu’elle entra dans un protocole d’accord de payer des impôts sur le revenu, gains en capital et héritage sur ce portefeuille ; même si, la Reine peut rompre ce contrat à tout moment qu’elle désire.
Un secret de second, le plus important est que la Reine est ultime du monde  » commerçant initié. » Non seulement elle obtient des conseils auprès des financiers britanniques, mais a aussi accès à tous les secrets d’Etat, via les boîtes de  ». » Ainsi, si la Reine apprend parmi tous les renseignement d’Empire britannique public et privé et les entités de guerre économique rapport à elle, par exemple, que le Nigéria est sur le point d’être déstabilisé, elle peut appeler immédiatement son courtier. En vertu des lois sur le secret de l’Empire britannique, il serait impensable pour quiconque de considérer les frais de pressage d’insider trading et conflit d’intérêt contre le souverain : en fait, seule une poignée de conseillers de confiance serait le saura jamais.
La Reine suit ainsi le système vénitien d’être Doge d’une oligarchie-financier. Un point essentiel dans cette évolution du souverain comme le plus grand propriétaire, à la souveraine comme financier, a eu lieu sous George III, qui a tourné dans la majeure partie des terres de la Couronne au Parlement en échange d’une liste civile de paiements pour financer la monarchie et de ses vassaux, qui s’est développé depuis lors (lorsque toutes les gratifications sont prises en compte). La liste civile, surtout depuis le règne de l’héritier de la Reine Victoria, Edward VII, a représenté un vaste bassin de spéculation financière.
Relation incestueuse
Depuis au moins le roi Edward VII (1901-10), il y a eu une relation incestueuse entre le monarque de l’Empire britannique et l’oligarchie financier, notamment avec la banque Barings, datant d’avant les guerres de l’Opium et avec Morgan Grenfell. Edward avait une vision géopolitique dans la tradition vénitienne, et c’était un de simplicité brutale : l’encerclement de l’Allemagne avec une coalition hostile et la destruction des États-nations d’Europe. Avec cette ambition de conduite lui, Edward VII mis en place l’alliance Anglo-Franco-russe qui devint connu comme la Triple-Entente. Sa politique a conduit directement à l’explosion de la guerre mondiale en 1914.
Un des principaux conseillers financiers de Edward VII était banquier juif hongrois Baron Hirsch, qui a acheté une introduction à Edward en 1890 d’archiduc Rudolf de l’Autriche. Lorsque le Baron Hirsch meurt en 1896, son poste de conseiller principal transmis à son exécuteur testamentaire, un autre banquier juif, Ernest Cassel, dont la fille et héritière, Edwina, épousera finalement Lord Louis Mountbatten, une influence principale sur le Prince Philip et le Prince Charles.
Les Rothschild et les Sassoons, aussi les banquiers juifs, étaient amicales avec Edward VII, de même que les financiers américains J.P. Morgan et E.H. Harriman.
En l’espace de moins de dix ans, Edward VII a amassé une fortune de £ 100 millions (aux prix de 1991), qui le placerait parmi du monde les plus riches. Ce fut le début de la richesse financière moderne de l’époque de la monarchie britannique.
Héritier d’Édouard VII, George V (1910-36), ont tendance à être plus laborieux dans ses placements. Néanmoins, il continua la  » philo-bankerism » de son père. Conseiller financier privé de George V de 1929 à partir était un canadien, Sir Edward Peacock, de la Banque d’affaires Barings et administrateur de la Banque d’Angleterre. Sir Edward a été établi pour ce poste par son prédécesseur, Lord Revelstoke, qui travaillait également pour Barings. En 1934, pour services rendus à la Couronne, paon fut anobli un Grand Croix de l’ordre Royal de Victoria, qui fait partie du  » don du souverain  » qui ne nécessite pas l’avis du premier ministre. George V aimé la relation incestueuse avec  » la ville  » ; par exemple, il choisi Lord Cromer comme son chambellan (qui est le plus haut rang de ménage), qui fut brièvement directeur général de Barings et administrateur de plusieurs autres sociétés.
La mort de George V en 1936–l’année des mages rois–il partit £ 100 millions (aux prix de 1991).
George VI (1936-52), qui monta sur le trône quand son frère Edward VIII a abdiqué en 1936, hérité de fortune près de la moitié leur père. Il hérita également les conseils du chef des Barings, Sir Edward Peacock, qui continuerait à conseiller le monarque jusqu’à sa mort, bien après le règne de la Reine Elizabeth II. La Reine Elizabeth II est censée avoir hérité de la majeure partie de la fortune de George VI, environ £ 50 millions, pour investir et réinvestir hors-taxes de 1952, quand elle devint reine. Selon des estimations prudentes sont que son portefeuille a grandi à £ 3 milliards (valeur actuelle).
En dehors de la Barings, qui, remontant à 300 ans, avait travaillé avec la compagnie des Indes orientales et qui, après sa faillite l’an dernier, a été repris par les Néerlandais  » chaud-blanchiment  » entreprise ING, la Reine avait invoqué de Morgan Grenfell, qui a été repris par la Deutsche Bank, transformant cette banque allemande fait partie du réseau financier de l’Empire britannique dans le processus. Morgan Grenfell senior exécutif William Hill-Wood, conseiller financier au roi George VI, a continué ses services envers la fille de George Elizabeth, qui lui a donné un titre de chevalier de l’ordre Royal de Victoria. Sans aucun doute, la Reine n’était pas heureuse par reprise d’ING de Barings et de rachat de Deutsche Bank de Morgan Grenfell.
La Reine de « Fondo » et sa propriété privé
La Reine a quelques 310 résidences. Presque tous font partie de l’ inaliénable fondo à être transmis à son héritier, et la plupart sont des maisons  » grâce et faveur  » pour les membres de la famille et de retenue, allant de l’humble à la magnifique. Le fondo comprennent cinq châteaux : le Palais de Buckingham, le château de Windsor, Holyrood à Édimbourg, le Palais de Kensington (occupée par la princesse Diana) et St. James Palace (occupé par le Prince Charles). Deux autres châteaux, Balmoral et Sandringham, sont propriété privée, les achats à l’origine de la Reine Victoria. Toutes ces propriétés sont conservées par le ministère de l’environnement (sans doute parce qu’ils sont l’habitat d’une espèce en voie de disparition).
La Reine Elizabeth a récemment créé la Royal Collection Trust–qu’elle dirige, tout comme son héritier–à qui ont été transférées toutes les peintures de 7 000, 20 000 dessins anciens et Antiquités diverses acquises avant le règne de la Reine Victoria, tous partie de la fondo. À l’instigation du Prince Philip, duc d’Édimbourg, une chapelle appartenue à la famille royale a été convertie en un musée pour l’affichage de cet art, une fraction à la fois. Dans le cadre de sa fortune personnelle, la Reine a une grande collection d’oeuvres d’art allant de chefs-d’œuvre de la Renaissance, tels que les cahiers de Leonardo da Vinci, à la plus folle de l’art moderne.
Le duché de Lancaster appartient également son fondo: le duché est composé de biens volés au XIIIe siècle de la rebelle Simon de Monfort, qui a essayé de créer un Parlement puissant et a échoué en 1265, seul à avoir sa terre et sa vie prises par Edmund Crouchback, fils cadet de Henri III. En 1987, le duché de Lancaster a été 36 456 hectares, principalement des terres agricoles ; dans le duché, la pleine propriété de 2,25 hectares dans la région de Strand London (située entre l’hôtel Savoy et Somerset House) est si précieuse, que la Reine avait le duché de Lancaster Act de 1988, défendue au Parlement lui permettant de développer et vendre ce domaine.
Le Prince de Galles, l’héritier présomptif, Charles, est venu dans le revenu du deuxième royal family Duché, le duché de Cornouailles, qui a 44 000 acres, incluant une nouvelle section chic de Londres. Le Prince Charles a accepté de rendre 50 % du salaire de Cornwall à l’État, qui a été ramené à 25 %, son mariage avec Lady Diana. Quant à la Reine, elle utilise une partie du revenu du Duché de Lancastre pour compléter la liste civile en donnant un revenu à ses proches.
Les célèbres joyaux de la Couronne, qui sont conservées dans la tour de Londres, à l’exception de grandes manifestations telles que des couronnements, font partie de la fondo. En dehors de ceux, la Reine a hérité ou acheté des plus importantes collections privées de bijoux dans le monde. Aux enchères, il pourrait apporter à £ 350 millions (monnaie de 1991). Il n’y a aucune liste complète de la collection privée de la Reine, mais le monarchiste Leslie Field estime qu’elle inclut : 14 diadèmes, 34 paires de boucles d’oreilles, 98 broches, 46 colliers, 37 bracelets, 5 pendentifs, 14 montres et 15 anneaux.
L’histoire de la collection nouveau montre la relation incestueuse entre la Couronne et de la City de Londres. Lorsque la British East India Company a battu le Maharajah du Pendjab, en 1851, la compagnie a présenté à la Reine Victoria ce qui était alors le plus gros diamant du monde, le Koh-dans-noor diamant. La Reine Victoria a pris plaisir sadique en affichant le Koh-dans-noor vers le Maharajah vaincu lors de sa visite au Palais de Buckingham, et il partit murmurant,  » Mme Fagin. » À la fin de la guerre des Boers, l’offrande au souverain, inclus le plus gros diamant non circonci dans le monde, le diamant de Cullinen, pesant 3 106 carats. Deux pierres taillées de la Cullinen Diamond est allé à orner les joyaux de la Couronne, et la reine possède aujourd’hui une broche qui se compose des troisième et quatrième pierres (94,4 et 63,6 carats) coupés le diamant de Cullinen. Les souverains britanniques étaient douchés régulièrement avec des bijoux de princes propitiatoires de l’Inde, et, comme cette largesse a manqué, ils ont reçu des trésors spéciaux de trouvailles anglo-américaine de diamants en Afrique du Sud. Par exemple, peu de temps après la seconde guerre mondiale, Mary Oppenheimer présenté Princess Elizabeth avec un diamant bleu-blanc 6 carats pour aider à annoncer le monopole diamant de Anglo-American à la fois lorsque les prix de diamant sont diminuées. Plus tard, la princesse Anne, fille aînée de la Reine, lors de son 21e anniversaire, a reçu un collier de diamants de couleur. Aujourd’hui, un groupe adulatory d’huile riches cheikhs et émirs ajoute à la collection privée de la Reine.
Portfolio de sa Majesté
Il est interdit pour le Parlement de discuter le fait que la Reine a conservé son patrimoine privé d’un secret. Mais, en 1977, il a été découvert grâce à une question parlementaire, que la Banque d’Angleterre a créé une société prête-nom spéciale, la Banque d’Angleterre Nominees Ltd. (BOEN), pour cacher les investissements de portefeuille de la Reine, ainsi que celles des autres dont elle recommande, comme le roi Fahd d’Arabie saoudite, le Sultan de Brunei, roi Bhumibhol Adulayadej de la Thaïlande et l’Office d’investissement koweïtien. Mais, BOEN n’est qu’un des moyens apparemment employés par commerçant initié royale de la Reine pour cacher sa richesse.
Philip Beresford, auteur de Le livre des riches britanniques, écrit en collaboration avec le Sunday Times de Londres, a dit que la Reine a tendance à investir dans des actions de  » blue chips  », notamment Rio Tinto Zinc, General Electric Company de Grande-Bretagne, Imperial Chemical Industries, Royal Dutch Shell et British Petroleum. Parmi les entreprises à travers lequel elle a investi sont Barings, de S.G. Warburg filiale Rowe & Pitman et Cazanove. Tenue de la Reine dans Rio Tinto Zinc (RTZ) a été découvert grâce à une fuite provenant d’une source à la Banque d’Angleterre à Andrew Morton, qui a écrit la biographie autorisée de Diana, princesse de Galles.
Selon Charles Higham, co-auteure Elizabeth et Philip, la Reine est un actionnaire majeur à RTZ, qui, avec ses vieux amis à Anglo-American, contrôle 12 % du monde précieux, stratégique et métaux et minéraux (voir profils). Le magazine Forbes a également signalé qu’elle était des principaux actionnaires RTZ, comme c’était la Banque d’Angleterre. Higham cite Sir Mark Turner, puis Président de RTZ:  » vous courez dans les problèmes de ce que le gouvernement va dire au sujet de la participation de la Reine. RTZ est un des grands atouts du pays. »
RTZ a le pétrole de mer du Nord en développement depuis le début. Higham écrit:  » la Reine sans doute approuvé l’investissement lourd, dont elle enrichirait dans l’immédiat. » À partir de juin 1975, RTZ et Texaco ont été le fer de lance du champ Argyll en mer du Nord, les expéditions aux raffineries de British Petroleum, qui ferme la Reine Elizabeth croit également à détenir une participation.
En 1976, les États-Unis Sénat Comité des Relations étrangères aux audiences présidé par Frank Church (D-Idaho) et suivi par le procureur général Edward H. Levi, a trouvé qu’une entente internationale, dont RTZ était un partenaire majeur, a été formée en 1971 pour fixer les prix de l’uranium du monde. Un grand jury fédéral a trouvé des preuves corroborantes du rôle de RTZ. Découvert aussi de faire partie du cartel était Mary Kathleen Uranium de l’Australie, qui a été encourageant autochtone, agitation aborigène d’occuper des terres uranifères grands, les soustrait à la production.
Lorsque, en mai 1976, des compagnies d’électricité a engagé des poursuites contre l’américain Westinghouse Electric Corp., affirmant qu’il n’avait pas fourni l’uranium conformément au contrat, Westinghouse a répondu à l’allégation que RTZ et autres sociétés avaient formé un cartel qui forçait des prix mondiaux, empêchant la réunion de ses contrats de Westinghouse. Lord Denning et capacité de la Westinghouse annulée Lords juges à prendre des dépositions au Royaume Uni, même en vertu de l’octroi de l’immunité contre l’auto-incrimination, afin de protéger l’administration de RTZ et leurs actionnaires, la Reine, de l’exposition. Mais, le 16 juin 1976, dans les audiences à la maison d’US Interstate et étrangères Sous-Commission de Commerce Oversight and Investigations, Jerry McAfee, Président de la Gulf Oil Corp., a admis que le cartel dans lequel RTZ était son partenaire avait, en fait, augmenté le prix du marché mondial de l’uranium.
Lorsque l’autorité de la vallée au Tennessee jusqu’a tenté de poursuivre en justice RTZ, Gulf a publié de nouveaux documents qui incriminent RTZ et sa filiale de Rio Algom au Canada, à quel point, l’US Attorney General a exigé témoignage immunisé. Toutefois, les administrateurs de RTZ et la Reine ont été une fois de plus protégés par les Lords, qui a affirmé que l’administration de RTZ ne devait pas comparaître devant un tribunal américain, parce que c’était  » une atteinte inacceptable à la souveraineté britannique. » Ainsi, malgré le fait qu’une entente impliquant la Reine Elizabeth II de HM nuisait de développement de l’énergie nucléaire aux États-Unis, la reine  » gratuits-trader » était protégée par ses personnes nommées parmi les Law Lords.
Plantation de Dixie de la Reine
Selon les déclarations du sénateur Thomas J. McIntyre (D-N. H.) et REP Silvio O. Conte (R -Massachusetts) en 1971, Queen Elizabeth détenaient une part majeure de Courtaulds textiles. Courtaulds attira leur attention quand la Reine avait utilisé pour masquer sa propriété dans la plus grande plantation dans le Mississippi. La Reine apparemment a utilisé Courtaulds comme un prête-nom pour l’achat d’autres stocks, mais ce qui dérangeait les congressistes, c’était que la femme la plus riche dans le monde faisait des subventions agricoles pour exécuter une plantation aux Etats-Unis. En 1968, ces deux membres du Congrès avait décrit dans le Congressional Record , comment la Reine a obtenu un des plantations plus grandes du monde de Courtaulds, complète avec les métayers, de Scott, Mississippi, situé sur les rives du fleuve Mississippi, près de la frontière avec l’Arkansas. Il était connu comme le Delta et Pine Land Company ou  » la Reine ferme  », et il était composé de 38 000 acres avec une terre riche, une usine et un moulin. À l’époque, il valait $ 44,5 millions. Il a employé des centaines d’ouvriers afro-américains au salaire minimal. Depuis 1968, il a été subventionné par le département américain de l’Agriculture à hauteur de $ 1,5 millions. Le 16 avril 1970, sénateur McIntyre, tout en présentant un projet de loi relative aux restrictions sur les paiements de la ferme, a déclaré:  » nous avons payé la Reine $ 120 000 ne pas plantation de coton sur les terres agricoles qu’elle possède dans le Mississippi. » Suite à la publicité, la Reine semble avoir revendu la plantation à Courtaulds, mais certains croient que Courtaulds exercée simplement propriété de prête-nom. En tout état de cause, l’ami de la Reine, Lord
Grande-Bretagnede Empire « Invisible » lâche les chiens de guerre
par Jeffery Steinberg
Imprimé dans l’Executive Intelligence Review, 22 août 1997.

Au cours des trois dernières années, EIR a produit deux études de la superproduction de la puissance maléfique dominante sur cette planète , le Commonwealth britannique/Empire et nombreux éléments de la documentation. Nous avons exposé la battlelines majeur dans la bataille stratégique globale avant nous tous, entre le système impérial britannique et le système des États nations souverains, dont les Etats-Unis sont le meilleur exemple. Dans ce numéro EIR, nous démêler un nouvel ensemble de secrets de l’Empire, exposant la manière dont la Couronne britannique utilise des réseaux privés –dans l’armée, l’église et les entreprises–pour réaliser son objectif de détruire l’État-nation, et donc, de maintenir son pouvoir dans ce qu’il espère aura un nouvel âge sombre.
Pour obtenir la photo, vous devez commencer par le haut vers le bas. En haut, vous trouverez la monarchie britannique et le Conseil privé, positionné comme le primus inter pares des 3-5 000 familles qui composent le noyau interne du Club des îles. Alors que la reine elle-même, contrairement au mythe, exerce sa prérogative royale sur l’Organisation des nations du Commonwealth, et un réseau d’entreprises, le plus vaste regroupement de familles s’exécute un ensemble d’ententes qui fonctionne comme un moderne British East India Company.
Pendant une grande partie des 250 années suivant son affrètement en 1600, la compagnie des Indes orientales a servi comme l’instrument principal de l’imperium Britannique, Conseil d’Inde comme territoire  » privé  », qui emploie ses propres armées de mercenaires privées et préside à la politique de guerre de l’Opium contre la Chine. La « société » a été administrée par un Conseil des actionnaires, qui ont déclaré un trois hommes  » Comité secret, » qui, à son tour, représentait les intérêts combinés de la Couronne britannique et les intérêts financiers de premier plan City de Londres. Lorsque les circonstances requises, figures de la  » société  », caractérisées par l’Earl de la fin du dix-huitième siècle de Shelburne, prendrait encore des postes au sein du gouvernement britannique, pour s’assurer que les intérêts de l’oligarchie britannique était toujours servi, avec une précision pratique. Shelburne a occupé des postes, tout d’abord, comme ministre des colonies et puis, en tant que premier ministre, lors de la négociation du traité de Paris, qui a officiellement mis fin à la guerre d’indépendance américaine. La présence, aujourd’hui, de Sir David Simon, Président de British Petroleum et gouverneur de la Banque d’Angleterre, dans le cabinet de Tony Blair, est un exemple contemporain du même phénomène.
Il n’y a aucun aspect de la société, sur le plan international, dont l’Empire britannique ne cherche pas à influencer et à contrôler. L’oligarchie britannique a intentionnellement cherché à créer un empire invisible , qui va échapper à une contre-attaque efficace par ses victimes. Dans de nombreux cas, les agents de l’empire invisible de la Reine ne savent même pas au nom duquel ils agissent–jusqu’à ce qu’il est trop tard.
Cette importante étude par EIR lèvera le voile sur un certain nombre de critiques tentacules de l’Empire britannique qui ont précédemment resté caché. Nous commençons avec les bras militaires, maintenant plus souvent déguisés en  » sociétés de sécurité privées  ». De là, nous avons démontré le rôle de ces entreprises avec les grands cartels, à l’aide de l’exemple de l’Afrique et puis l’étude de cas surprenant de Papouasie Nouvelle-Guinée. Nous passons ensuite aux États-Unis, où nous découvrent l’histoire choquante du rôle de l’Intelligence Britannique en infiltrant et subvertir les militaires et même les églises ! La dernière section propose une analyse exhaustive de la façon dont l’Empire se déplace à transformer Ibéro-Amérique et en particulier le Brésil, l’Afrique nouvelle, dans un effort de recolonisation qui représente une menace de sécurité directe pour les Etats-Unis eux-mêmes.
Unpeeling l’oignon
Cette phase d’ EIR’enquête de s a été mis en branle par un rapport que nous avons reçu d’un séminaire le 24 juin, parrainé par l’US Defense Intelligence Agency (DIA), sur  » la privatisation des fonctions de sécurité nationale en Afrique subsaharienne  ». Selon un résumé de cinq pages non classifié de l’événement mis à la disposition de l’ EIR, , il y a un total de 74 participants, représentant le Pentagone, plusieurs importantes sociétés américaines et sous-traitants du ministère de la défense, des représentants d’ambassades de quatre pays africains (y compris l’Ouganda), une douzaine des universitaires, des représentants de plusieurs organisations non gouvernementales et des agences des Nations Unies et représentants de deux grandes sociétés de sécurité  » privé  » du Commonwealth Britannique , Executive Outcomes et Sandline International.
Alors que les participants à la Conférence débat les vertus et les dangers de l’utilisation privées, payées mercenaires  » sociétés  » pour réaliser des fonctions autrefois exercées par le gouvernement unités militaires et policières, ils ont ignoré allègrement la réalité stratégique : l’ensemble du projet faisait partie du projet impérial britannique à redessiner la carte et à recoloniser l’Afrique, afin de faciliter le pillage des matières premières et établir un contrôle incontesté Starter-point sur la richesse des ressources naturelles de la planète.
Depuis 1993, l’Afrique centrale a été ciblé par le Club axée sur la ville de Londres des îles pour génocide de la fin du jeu, en utilisant des tactiques de colonial  » gang contre countergang » parfaite au cours de la période de recolonisation de la seconde guerre mondiale par ces spécialistes britanniques supérieurs de la guerre irrégulière comme le brigadier général Frank Kitson. Manuel de contre-insurrection de Kitson, Gangs et Countergangs, a raconté ses efforts couronnés de succès dans les années 1950 au Kenya pour créer une synthèse, meurtrière  » countergang, » les Mau Mau, qui a anéanti les nationalistes légitimes qui luttent pour l’indépendance de la domination coloniale britannique. Les dirigeants africains  » Mau Mau » countergang d’aujourd’hui sont Seigneur de marcher épris de Hitler ougandais Yoweri Museveni, son homme droit axée sur le Rwanda, Paul Kagame et leurs laquais du Congo, Laurent Désiré Kabila. Ce trio meurtrière, comme EIR a rapporté depuis 1994, sont là pour détruire tous les États-nations de la région des grands lacs et la corne de l’Afrique, prétendument pour créer un  » plus grand Empire de Tutsi ».
Mais derrière ces pions supporter les cartels du Commonwealth Britannique, contrôlées par 3-5 000  » familles  » qui constituent la partie centrale du Club des îles. Il s’agit du moderne-jour British East India Company, affrété par la Couronne britannique de gouverner un empire mondial, fondé non sur des soldats britanniques, mais sur sophistiqué operatives de guerre irrégulière SAS anciens, porte désormais les couleurs corporatifs de Defence Systems Ltd, Executive Outcomes, Sandline International, KAS, KMS, et ainsi de suite et répondant aux besoins des géants tels que Anglo American-De Beers , Lonrho, Rio Tinto, British Petroleum, Royal Dutch Shell, Hong Kong et Shanghai Banking Corp. et Barrick Gold–pour n’en nommer que quelques-uns des principaux britanniques, sud africains, australiens et canadiens des éléments de la structure de cartel emboîtement.
EIR des chercheurs aux États-Unis, pays ibéro-américains, Europe occidentale et en Australie ont maintenant mis au jour la preuve, présentée pour la première fois ici, pour montrer que les entreprises dites de sécurité  » privé  » comme les bras de mercenaire et de contre-insurrection du Club des matières premières mondiales des îles saisir, ne sont pas plus privées, que la compagnie des Indes orientales lui-même a été privée, à la hauteur de l’imperium britannique du XVIIIe et du XIXe siècles. Grâce à deux, méconnu affrété par le ministère public institutions, mandataires de sa Majesté et les Corps des commissionnaires, EIR a découvert, l’appareil de toute sécurité privée d’anciens ouvriers SAS britannique, sud-africaine  » éclaireurs  », militaires britanniques et policiers  » réguliers  » et ainsi de suite, est déployé de manière centralisée par les hauts fonctionnaires de la maison royale britannique et le Conseil privé. Ces opérations de mercenaires britanniques, de Defence Systems Ltd d’Executive Outcomes, ne sont pas seulement pas voyous opérations, en concurrence avec un autre. Ils sont une composante intégrante, très centralisée de l’empire britannique de  » invisible »–sa Majesté et le Club des tueurs des îles.
Ibéro-Amérique est prévu
Avec l’Afrique dans les affres de la dépopulation et la cartellisation des matières premières, la Couronne britannique, appareil a déjà s’enfonça ses crocs dans le prochain gros référentiel inexploité de richesses naturelles : Ibéro-Amérique. Comme vous pourrez le lire ici, l’Amérique centrale et du Sud ont été envahies par le même Club des îles maisons financières, les cartels de matières premières et des fronts de  » sécurité  » privée qui sont bien le long de  » de-africanisation  » (c.-à-d., dépeupler) en Afrique subsaharienne. En bref, les britanniques sont là pour  » africaniser  » des pays ibéro-américains.
Les cartels britanniques sont déjà passés en Colombie, Chili, Argentine, Venezuela, Mexique et Pérou. Ils ont ciblé Brésil pour reprise, employant le même arsenal d’armes et de la même recette qu’ils ont déjà affichés en Afrique : les synthétiques countergangs Mau Mau-style et des groupes terroristes, comme le brésilien  » mouvement des sans-terre, » liés aux cartels de stupéfiants riches, créent le chaos. Britannique et du Commonwealth-centrée sur les cartels  » privés  » puis emménager avec leur propre sécurité oblige–dans le cas de vastes opérations de British Petroleum en Colombie, Defence Systems Ltd–disposée en coopération avec les les compradores britanniques, tels que les narco-le président colombien Ernesto Samper Pizano. Samper est un vétéran de 20 ans de guerre de l’opium de la Grande-Bretagne contre l’Amérique.
Si le Brésil va, tout le sud de la moitié de l’hémisphère occidental sera entre les mains de la nouvelle British East India Company, dans un court laps de temps.
Tromperie stratégique
Si le  » Red Coat » invasion de l’hémisphère occidental décrit ici semble tiré par les cheveux, ne soyez pas choqué. Cet effort a été soigneusement caché et il n’est pas facilement reconnaissable, notamment par les victimes ciblées, y compris les principaux cercles à l’intérieur des États-Unis, qui comptent parmi les objectifs ultimes de cette offensive britannique.
En fait, la structure de la  » nouvelle imperium britannique  » ne peut pas être vu de dessous. Elle est cachée derrière une série de mythes, en commençant par le mythe que l’Empire britannique est une relique du passé, et la monarchie britannique est un peu plus qu’un accessoire pour attirer les touristes. Les mythes corollaires qui suivent du présent sont : que les Etats-Unis sont le dernier  » pouvoir impérial  » sur la planète ; que le monde est entré dans une ère de libre-échange débridé, ouverture des marchés et la  » démocratie  » ; et que, avec la fin de la guerre froide, le système de l’État-nation est devenu un morceau inutile d’excédent de bagages, un dinosaure qui porte en lui le dernier et seulement la menace d’une guerre généralisée.
Dans de nombreuses régions du monde, le mythe essentiel, que les États-Unis sont l’Empire du mal  », » a été étalé avec succès, au point que l’anti-américanisme rampant, aujourd’hui, est un des outils plus précieux dans l’arsenal du Club des îles, aveuglant ses victimes aux mesures prises par Londres. L’un des principaux objectifs de cette étude stratégique est de fournir au lecteur les éléments de preuve approfondie, de voir à travers l’écran de fumée.
Cela est particulièrement important pour beaucoup aux Etats-Unis, qui ont perdu de vue le rôle historique des Etats-Unis comme le principal adversaire du système britannique. Pour beaucoup d’américains, qui ont été attirés dans un large éventail d’anti-gouvernementales  » mouvements  » des milices pour les gangs écologiste radical, l’information ici est d’une importance particulière.
Un nouveau panthéon païen
Un autre élément essentiel de la Windsor-Club de la structure des Isles qui est  » en jeu  » dans l’offensive actuelle, est l’église d’Angleterre et la Communion anglicane, qu’il préside. Depuis le règne de Henry VIII, qui s’est déclaré  » Pontifex Maximus » et établi l’église d’Angleterre dans le cadre de la structure impériale anglaise, l’église d’Angleterre a été, paradoxalement, les deux une branche de la foi chrétienne et comme un instrument de contrôle social et de la manipulation, répondre aux besoins de plus bestiales de l’Empire britannique.
Aujourd’hui, en particulier, à travers la basse église  » »  » évangélique  » et  » charismatique  » sectes, au moyen de ces throwbacks impériales comme la Church Missionary Society et position dominante de la Commune Anglican au sein du Conseil œcuménique des églises, l’église d’Angleterre sert un instrument crucial pour britannique  » stratégies de tension, » c’est-à-dire terrorisme dirigé contre les populations d’Afrique et d’Amérique.
Comme vous pourrez le lire ici, l’Anglican « charismatiques » et les diverses sectes israélite britanniques, qui ont ciblé des États-Unis tout au long du XXe siècle, ont réussi à plusieurs reprises recruter la chair à Canon pour ces mouvements anti-américains comme le Ku Klux Klan et les éléments d’armageddonist au sein des milices d’aujourd’hui, dans la même manière que l’âmes irrationalist  » new age » sectes du World Wide Fund de Prince Philip for Nature produisent plus farouches éco-terroristes aujourd’hui. Les principaux agents dans deux de ces efforts possèdent souvent graves informations d’identification comme des spécialistes militaires de contre-insurrection et de guerre psychologique. Dans plusieurs cas, mis au jour au cours de l’ EIR’enquête de s de l’église de faible pénétration et tentative de subversion de l’establishment militaire US, le soi-disant  » chefs de milice  » se sont révélés pour être des écologistes enragés et monde-fédéralistes ! Et dans plusieurs cas, elles aussi avéré être payé des employés du Club phare des entités Isles.

Voir EIR, , 28 octobre 1994,  » la chute d’entrée de la maison de Windsor » ; et, EIR, du 24 mai 1996,  » le soleil jamais se couche sur le nouvel Empire britannique  ».
Agents – la Couronne gestionnaires de la Reine
par Dean Andromidas
Imprimé dans l’Executive Intelligence Review, 22 août 1997.

Mandataires de l’État, officiellement appelées Crown Agents de gouvernements étrangers et d’Administration, occupe un immeuble de bureaux dans le Surrey, dans la banlieue de Londres non-descript. Selon sa littérature, mandataires de sa Majesté est une corporation à but non lucratif, privée, qui effectue de banal contrat de sous-traitance logistique et administratif travaille pour la British Overseas Development Administration et divers organismes de développement et les gouvernements étrangers. Il s’agit d’euphémisme britannique typique–c’est-à-dire stratégique tromperie.
Agents de la Couronne, c’est exactement ce que son nom l’indique, un mandataire de sa Majesté la Reine. Elle a été fondée en 1833 comme mandataires de l’État pour les Colonies et historiquement joué un rôle essentiel dans la création et la gestion de ce que les historiens britanniques appellent la troisième Empire. [ Tandis que Lord Palmerston, Cecil Rhodes, Prince Edward Albert ( » The Prince of the Isles ») et Lord Milner fournissaient la théorie géopolitique et l’idéologie pour justifier l’empire mondial de la Grande-Bretagne, mandataires de sa Majesté a couru les affaires courantes. Mandataires de l’état imprimé les timbres et les billets des colonies ; fourni des services techniques et ingénieries financières ; servi de banquiers privés pour les autorités monétaires coloniales, fonctionnaires et chefs d’État ; servi de proxénètes de bras, timoniers et bailleurs de fonds pour les armées coloniales. En effet, mandataires de la Couronne administrées l’Empire britannique, qui, à un moment donné au XIXe siècle, comprenait plus de 300 colonies et nominalement  » pays indépendants  » alliée à la Couronne britannique.
Selon sa Charte, mandataires de sa Majesté est une  » Emination de la Couronne  ». Mandataires de l’état ce qui donne un statut proche de la monarchie, encore en dehors des structures officielles du gouvernement du Royaume-Uni. Pendant une bonne partie de son existence, il a été supervisé du Secrétaire Colonial et, plus tard, à l’ère postcoloniale dite, par le ministre du développement à l’étranger. Bien que pas officiellement un ministère du gouvernement, la dette entière des mandataires de la Couronne a été garanti par le Trésor public.
En 1996, que les britanniques étaient en train de libérer les chiens de guerre en Afrique, comme la pointe de son assaut final contre le système de l’État-nation dans le monde entier, mandataires de sa Majesté a été  » privatisé, » sous le nouveau nom, mandataires de la Couronne pour l’outre-mer gouvernement et Administrations Ltd., avec son propre Conseil d’administration et de gestion. À son tour, mandataires de l’état fonctionne comme une société de portefeuille pour des dizaines de sociétés et coentreprises de fonctionnement. Ses actions sont détenues en fiducie par la Couronne Agents Foundation, qui est présidée par un Conseil d’administration et conseillers, qui rassemble une impressionnante collection d’organisations gouvernementales et non gouvernementales, sociétés, banques et entreprises et ainsi de suite (voir l’article qui suit)–tous de la partie centrale du Club des îles et l’appareil formel de la Couronne.
Fournissant des fonctions dans les zones « difficiles »
Selon son rapport annuel de 1996, les nombreuses filiales des mandataires de l’état toujours effectuent la même variété de fonctions gouvernementales, de l’imprimerie des timbres-poste et des billets de banque, en cours d’exécution dans le monde commercial navigation maritime et aérienne fret, à se procurer des armes et autres fournitures logistiques. Mandataires de la Couronne, selon le porte-parole, spécialisée dans la fourniture de ces fonctions en  » zones difficiles  ».
Et, en fait ils le font. Aujourd’hui, les mandataires de l’état fonctionne comme  » agents » pour plus de 150 gouvernements étrangers et les organisations, qu’ils appellent  » principes  ». Dans certains cas, ils gèrent des vastes biens immobiliers et des portefeuilles financiers, spécialisée dans les activités bancaires offshore  » services ». D’après ses récentes déclarations publiques, mandataires de sa Majesté gère plus de $ 3 milliards d’une valeur de projets. Son entreprise de gestion d’actif seul, a un portefeuille d’une valeur de plus $ 1 milliard.
Typiques de l’opération  » discret  » actuelle du mandataire de la Couronne sont les suivantes :
• Il gère le service des douanes entier pour le gouvernement du Mozambique ;
• Par l’intermédiaire de sa présidence de l’entité quasi publique appelée Europe SA, il est en charge de tous les marchés de la reconstruction économique pour la Bosnie ;
• À travers une joint-venture avec une société basée à Monaco, appelée ES-KO, mandataires de sa Majesté fournit toute la nourriture pour les casques bleus des Nations Unies en Angola et en Bosnie. ES-KO a également fournit des services logistiques aux pétroliers privés et sociétés minières dans des domaines tels  » difficiles  » que l’Algérie et la Colombie et gère la privatisation du secteur public du Ghana.
Murder, Inc. sa Majesté
Maintenant, il peut avoir est apparu sur certains lecteurs gamme que des Agents de la Couronne de  » services »–les achats d’armes, les contrôles aux frontières, les banques offshore–fit aussi bien les  » exigences administratives  » des cartels du crime organisé du monde.
En fait, un examen attentif de certains des aspects plus sordides de l’histoire récente des mandataires de l’État, donne à penser que l’entreprise a été au centre du patronage hautement sensible de la Couronne britannique du global crime organisé–ce qu’EIR longtemps surnommé Dope, Inc.
Liens étendue des mandataires de la Couronne à la criminalité organisée internationale fait surface dans les années 1970, lorsque trop étendu immobilier l’entreprise, notamment ses investissements immobiliers de Londres, a soufflé très élevés. Au moment où le marché de l’immobilier commercial de Londres s’est effondré, mandataires de sa Majesté gérait un portefeuille d’actifs, les prêts et autres papiers financiers, pour un total de plus de £ 4 milliards. Malgré le fait que les mandataires de sa Majesté ne tenu aucune Charte bancaire, elle était propriétaire d’une chaîne de banques dans le monde entier, y compris des tenues peu recommandables dans certains des plus fameux paradis chaud-argent du Commonwealth.
Une grande partie de la capitale à travers lequel Crown Agents construit son portefeuille immobilier provenait des gouvernements du tiers monde, qui fait l’erreur regrettable de placer leur confiance en l’Agence service préférée de la Reine. Mandataires de la Couronne a fortement mobilisé ses capitaux d’investissement, accumulent des dettes bien au-delà de ses ressources. Lorsque le choc pétrolier de 1973 a frappé, et le marché de l’immobilier est l’un du premier des bulles pour percer, mandataires de l’État, ainsi que de nombreuses autres institutions qui ont été fortement exploitées dans les marchés secondaires bancaire, s’est cassé.
La Banque d’Angleterre est intervenu pour renflouer de mandataires de l’État à hauteur de plusieurs 100 millions de livres–plus d’une décennie avant que le gouvernement américain envisagent de procéder à un plan de sauvetage similaire des institutions d’épargne et de prêt, ravagé par l’immobilier commercial semblable spéculation. L’effondrement du portefeuille immobilier de mandataires de l’État ont conduit à trois enquêtes gouvernementales et parlementaires.
Le surfaçage d’un vaste complot a pu être évité avec la mort opportune de l’un des principaux témoins, le directeur des opérations de marché monétaire des mandataires de la Couronne, qui prétendument soufflé son cerveau peu avant de subir un procès sur les accusations de corruption. Selon les nouvelles à l’époque, cet homme, dont la signature apparaît sur plusieurs des transactions plus scandaleuses, se trouvait être un joueur lourd. Il avait été membre de Crockfords, un club d’élite jeux d’argent et deux autres casinos. Il est une référence dans les casinos de Londres, signant souvent des contrôles de £ 1 000. Il avait une maison à Westminster, une des sections plus chers de Londres, une maison de campagne et trois voitures–tout sur le salaire d’un niveau intermédiaire de fonctionnaire de £5, OOO par an.

Amoureux de R OCKEFFELER,voici qui pourrait vous rassasier en attendent ?
http://www.reformation.org/rockefeller-investigates-bush.html

PEDOPHILIE,LA REINE D4ANGELETERRE
Il commence à devenir ridicule maintenant et l’arrestation et l’interrogatoire des principales politiques et figures de l’établissement doivent avoir lieu au moins les prochaines semaines si l’enquête policière doit conserver toute la confiance du public.

La preuve d’un anneau de pédophile massive qui infestent les châteaux royaux, Downing Street et le Parlement de Westminster est une écrasante et montage de la semaine. Les implications de toute la vérité soit révélée peuvent difficilement être surestimées – discrédit dévastateur des principaux partis politiques et la fin de la monarchie.

Il entraînerait une réévaluation publique totale de tout ce qu’ils ont cru sur le pays qu’où ils vivent et les forces qui dictent ses lois, de direction et de méthodes d’exploitation. Le même est vrai pour une grande partie du reste du monde parce que ce que je vais décrire qui se passe dans tous les pays – pas moins aux États-Unis.

Les révélations sur le record pédophile et proxénète enfant Jimmy Savile ont exposé l’ancienne BBC ‘artiste étoile » comme un pourvoyeur de pure evil sur une échelle qui remettrait en cause toute imagination. Voici les numéros froids et choquants, selon la police – et ce ne sont pas encore presque toute l’histoire :

450 personnes des deux sexes ont fait des plaintes au sujet de Savile impliquant 28 zones de police dans tout le pays et parmi eux se trouvent 34 viols présumés.

La violence s’étend sur une période de 54 ans entre 1955 et 2009, quand Savile a 82. Les abus qui s’est passé à 23 enfants et jeunes dans les locaux de BBC, 14 hôpitaux et au moins un hospice.

Plus de 70 pour cent de ses victimes avaient moins de 18 ans et l’un était aussi jeune que huit.

par David Icke
Création de royale et politique britannique
avec ses pairs de portée mondiale sur la falaise.
Il commence à devenir ridicule maintenant et l’arrestation et l’interrogatoire des principales politiques et figures de l’établissement doivent avoir lieu au moins les prochaines semaines si l’enquête policière doit conserver toute la confiance du public.

La preuve d’un anneau de pédophile massive qui infestent les châteaux royaux, Downing Street et le Parlement de Westminster est une écrasante et montage de la semaine. Les implications de toute la vérité soit révélée peuvent difficilement être surestimées – discrédit dévastateur des principaux partis politiques et la fin de la monarchie.

Il entraînerait une réévaluation publique totale de tout ce qu’ils ont cru sur le pays qu’où ils vivent et les forces qui dictent ses lois, de direction et de méthodes d’exploitation. Le même est vrai pour une grande partie du reste du monde parce que ce que je vais décrire qui se passe dans tous les pays – pas moins aux États-Unis.

Les révélations sur le record pédophile et proxénète enfant Jimmy Savile ont exposé l’ancienne BBC ‘artiste étoile » comme un pourvoyeur de pure evil sur une échelle qui remettrait en cause toute imagination. Voici les numéros froids et choquants, selon la police – et ce ne sont pas encore presque toute l’histoire :

450 personnes des deux sexes ont fait des plaintes au sujet de Savile impliquant 28 zones de police dans tout le pays et parmi eux se trouvent 34 viols présumés.

La violence s’étend sur une période de 54 ans entre 1955 et 2009, quand Savile a 82. Les abus qui s’est passé à 23 enfants et jeunes dans les locaux de BBC, 14 hôpitaux et au moins un hospice.

Plus de 70 pour cent de ses victimes avaient moins de 18 ans et l’un était aussi jeune que huit.

Metropolitan Police commandant Peter Spindler a déclaré que les crimes de Savile étaient « vaste, prédateurs et opportuniste » et qu’il avait effectivement « toiletté la nation ».

Sonne bien, mais je ne confierais pas personnellement enquête du Met Opération Yewtree http://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Yewtree pour poursuivre la pleine vérité sur Savile pas plus que j’ai serait ont confiance en lui pour produire de la Nativité de l’école.

Spindler ajouté – ridiculement – que Savile a utilisé sa célébrité pour « hide in plain sight ». Oh, non, non, non, s’accoupler. Qui ne fera pas. Savile s’est enfui avec elle depuis 54 ans parce qu’il était protégé par les plus hauts niveaux de l’Establishment britannique pédophile sataniste-contrôlé, pour qui il était proxénétisme d’enfants.

Devoir de mémoire :
Disc jockey Jimmy Savile était un ami très proche de la famille royale, dont Lord Louis Mountbatten, Prince Philip et le Prince Charles depuis les années 1960 jusqu’à sa mort à 84 ans en 2011.
Savile était également un ami proche du premier ministre Margaret Thatcher , qui dirigeait un des administrations plus pédophile-se sont infiltrés dans des temps modernes – Oui et avec toute la concurrence, trop.

Maintenant, un nouveau front se dessine pour exposer les activités écœurante de la bague – le tristement célèbre Elm Guest House http://en.wikipedia.org/wiki/Elm_Guest_House à roches Lane, sud-ouest de Londres.

Je suis sur la pédophilie du sentier de l’élite et le satanisme sur les deux côtés de l’Atlantique depuis deux décennies, mais j’ai toujours secouer ma tête aux mêmes noms récurrents chaque année à l’endroit après endroit.

Noms tirés de sources cherchant à exposer ce qui est arrivé à roches Lane ont inclus une Thatcher ministre qui revient si souvent, c’est un témoignage extraordinaire de capacité de l’établissement de dissimuler qu’il est toujours en fuite et jugé digne de l’influence politique.

Un autre familier « Nom d’orme » m’est Anthony Blunt , qui est accusé d’avoir utilisé le nom de ‘Anthony Goldstein’ lors de la visite des roches Lane.

Contondant a été l’un des initiés « Cinq de Cambridge » British Intelligence tristement célèbres qui a espionnaient pour la Russie. Quatre d’entre eux furent Blunt, Burgess, Maclean et Philby et le « cinquième homme », jamais nommée, fut Lord victor ROTSCHILD, bien qu’il y avait effectivement plus de cinq.

Et Blunt nous conduit une fois de plus à la famille britannique.

Ce qu’a dit David Icke depuis 1998 sur la pédophile et l’enfant, tuant le premier ministre Ted Heath est sauvegardé ici par l’avocat Michael Shrimpton, une Intelligence et un conseiller de sécurité nationale, de ses propres contacts et à l’intérieur de l’expérience :
Ce que David Icke a parlé depuis 1998…
Pédophile et le meurtre de l’enfant
par David Icke

Premier ministre Ted Heath est Backed-Up ici par l’avocat Michael Shrimpton, une Intelligence et un Consultant National de sécurité, de ses Contacts propres et à l’intérieur de l’expérience

Dossier de Savile de la NSPCC dit
abus de l’artiste ‘tout simplement ruiné croyance’,Très,Très intéressant
Michael Shrimpton , dit que le premier ministre Heath (1916-2005) était un pédophile qui a assassiné ses victimes de jeune garçon ou d’autres avait à faire, souvent en les jetant dans la mer après que Heath avait abusé eux sur son yacht.

Le pédophile record et la BBC « star » Jimmy Savile fourni garçons pour Heath – beaucoup d’entre eux à la maison pour les enfants de Jersey, Haut de la Garenne, avec le soutien de ceux qui dirigeaient la maison.
Savile au Haut de la Garenne.

Ces faits ont été couverts par le Secrétaire du Cabinet Heath John Hunt, Chasse au Baron de Tamworth
http://en.wikipedia.org/wiki/Baron_Hunt_of_Tanworth
qui dit Shrimpton était aussi un pédophile.

Hunt a été nommé par la Reine d’être un compagnon, Chevalier Commandeur et Chevalier grand-croix de l’ordre britannique de chevalerie, connue comme Le très Honorable ordre du bain , dont la Reine est le chef et le Prince Charles le Grand maître.

Hunt a également reçu une chevalerie pontifical par le pape Jean Paul II – était donc Jimmy Savile qui fut également fait chevalier par la Reine.
Savile et la chasse ont été données
une chevalerie pontifical par la (Église de Babylone déplacé).

Jimmy Savile était un ami intime de Lord Mountbatten, Prince Philip et le Prince Charles depuis les années 1960, et cela a continué pendant des décennies après la couverture vers le haut du meurtre de pédophilie et d’enfant de Heath dans la ligue avec Savile.

Tu veux dire qu’ils ne savaient pas ? Est-ce quelqu’un ayant un rire ? Services de renseignements britanniques ne savais pas ? Idem.

Quoi de plus… APRÈS le Heath-Savile couvrez-vous, Savile devenue tel un ami proche du successeur de Heath et premier ministre Margaret Thatcher et son mari Denis qu’il était invité à faire avec eux le nouvel an chaque année depuis plus de dix ans.

Gouvernement de Thatcher et les cercle des associés et collaborateurs était vivant avec les pédophiles, y compris Chester MP Peter Morrison, un proche collaborateur de Thatcher de 1975 à 1990.

Il était un pédophile notoire, bien connu des collègues et des médias, et pourtant Thatcher et son Cabinet et le cercle intérieur n’a rien fait alors qu’il abusait des garçons dans les foyers pour enfants de Galles du Nord et ailleurs. N’importe qui dans ce cercle doit avoir connu.

Thatcher ministre Edwina Currie a écrit dans son journal publié :
« Une nomination dans le récent remaniement a attiré beaucoup de ragots et pourrait être très dangereuse : Peter Morrison est devenu PPS du PM [Secrétaire privé parlementaire].

Maintenant, il est ce qu’ils appellent un « pédéraste noted », avec un penchant pour les jeunes garçons ; Il a admis aussi bien [Président du parti conservateur] Norman Tebbit lorsqu’il est devenu vice-président du parti mais a ajouté « « Cependant, je suis très discret » – et il doit être !

Elle [Thatcher] sait et prend une chance ou ne ; Quoi qu’il en soit, c’est un mouvement vraiment stupide.

[Conservateur MP] Teresa Gorman m’a dit ce soir (dans un taxi en revenant d’une partie des boissons à la BBC) qu’elle a hérité de Morrison de l’agent (femme), qui prétendait avoir été offert de l’argent à garder le silence sur ses activités.

Il me fait peur comme tous les savons de la presse, et que nous nous rapprochons de l’élection quelqu’un va faire mal, très proche de lui, en effet. »
Morrison avec Thatcher

J’ai nommé Edward Heath comme un pédophile et tueur d’enfant dans mon livre, le plus grand secret , publié en 1998-sept ans avant sa mort.

J’ai également nommé lui et son chancelier de l’échiquier Anthony Barber comme pratiquant des satanistes, que j’ai fait les principaux membres de la famille royale . Heath a été lu ce que j’ai dit par une excuse pour quelques jours de « journaliste » après la publication, et il ne fit rien parce que de le faire aurait eu la vérité exposée dans la Cour – telle qu’elle serait maintenant si quelqu’un de la fosse de décantation Thatcher veut un aller.

Michael Shrimpton mentionne Barber dans cette interview comme être de mèche avec Heath et Secrétaire du Cabinet Hunt.

Si opération Fairbank, l’enquête de police sur la politique et de la pédophilie « élite », ne fait pas d’arrestations des gros noms politiques et royal donc ils peuvent être interrogés sous l’attention puis, aussi, sera montré pour être une couverture vers le haut étant donné la preuve qui monte tout le temps.

Michael Shrimpton continue à parler de ce qu’il dit, c’est arrivé,
• la petite fille enlevée Madeleine McCann
• l’assassinat de la princesse Diana
• le meurtre de l’expert David Kelly en armes qui pourraient avoir saccagé les mensonges utilisés pour justifier l’invasion de Blair de l’Irak
• ce qu’il dit, c’était l’assassinat de l’ancien ministre britannique des affaires étrangères Robin Cook
Je ne peux pas confirmer ce qu’il dit à propos de Madeleine ou Cook, mais à coup sûr que je peux avec tout le reste en ce qui concerne la Heath, Savile et le Parti conservateur et le gouvernement.

Ni je suis d’accord avec toutes ses hypothèses sur qui était derrière tout cela, et certainement pas que l’Intelligence Britannique sont les « bons ». Mais il est très intéressant informations très bien d’une valeur d’audience.

Michael Shrimpton est l’auteur du livre, Spyhunter, dont il a apparemment du mal à publier au Royaume-Uni.

Lire la suite sur ‘Jimmy Savile… Porte ouverte à la fosse de décantation .’

Et tandis que tout ce qui se passe et avec des gens en financière désespérée à travers les politiques d’austérité crash économique créé à la Banque et le gouvernement, la famille Addams peut toujours le faire…

VENEZ SUR LES GENS…
COMBIEN DE TEMPS ENCORE ALLONS-NOUS
DE LES LAISSER PRENDRE LA PISSE

https://gettingreadyfor2015.wordpress.com/2014/01/25/matt-taylor-orders-the-immediate-arrest-of-david-cameron-the-queen
MATT TAYLOR ordonne l’arrestation immédiate de DAVID CAMERON et la Reine.
Le 25 janvier, 2014 Matt Taylor pour Brighton Kemptown 2015 Nouvelles alternatives , , Francs-maçons , Préparation pour 2015 , De la Loi et l’ordre , , Corruption policière , , Royauté Le Parti conservateur de la , , , Colonne UK arrestation , david cameron , , pédophile , Reine elizabeth , le pape , la Reine
Matt Taylor ordonner l’arrestation immédiate de David Cameron et la Reine
Matt Taylor la prochaine MP pour Brighton Kemptown en 2015, a émis une ordonnance extraordinaire à l’arrestation immédiate de David Cameron et la Reine sous l’inculpation de haute trahison et crimes sexuels contre les enfants.
Suite à l’interview explosive entre Louise Collins de la nouvelle colonne de UK et Bill Maloney de Pie’n’Mash films, dans laquelle la Reine a été nommée dans le cadre d’un cycle de pédophiles internationaux, Matt Taylor de Brighton a déclaré de tenir le terrain moral plus élevé et un ex-Royal Military Police, le pouvoir d’ordonner l’arrestation immédiate de David Cameron, le premier ministre du Royaume-Uni et de la Reine Elizabeth II , la Reine d’Angleterre et de la richesse commune.
Il a dit, « nous avons suffisamment de preuves pour engager des poursuites et maintenant le terrain moral plus élevé au-dessus du premier ministre et la Reine d’Angleterre, j’ordonne leur arrestation immédiate pour haute trahison et crimes sexuels contre les enfants. »
FOND DE L’AFFAIRE.
Sont la Reine et les élites mondiales anneaux du exploitation enfant prise en charge ?
Sont la Reine et les élites mondiales anneaux du exploitation enfant prise en charge ?
Par Judy Byington – 21 janvier 2014
Cette semaine Queen Elizabeth a été impliquée dans un autre cycle d’exploitation internationale de l’enfant qu’elle a remis plus de responsabilités au Prince Charles pour sa succession éventuelle.
Selon le producteur de film primé Bill Maloney qui a interviewé sur le UK colonne Actualités Radio en direct, un informateur, « Andrew », récemment témoigné au quotidien Express qu’il était prostitué à la royauté britannique dans un anneau d’exploitation internationaux d’enfants.
Guérilla démocratie nouvelles furent les premiers à répandre la nouvelle : vous êtes encore en colère ?
http://guerrillademocracy.blogspot.co.uk/2014/01/are-you-Angry-yet.html
Chef de file David Cameron du parti Nazi au Royaume-Uni
Est enfant de l’abus rituel satanique anneaux exploitation perpétrés par les élites mondiales dans nos quartiers, nos enfants ? Si oui, ont-ils les connexions pour efficacement de camoufler le viol d’enfant, la torture et le meurtre de milliers ?
L’anneau de l’exploitation internationale de l’enfant l’abus rituel satanique était censée impliquer des dirigeants de premier plan dans le Parlement britannique, de divertissement, de domaines politiques, juridiques et médicales et inclus ancien catholique Pape Joseph Ratzinger.
C’était la deuxième fois que la Reine avait été inculpée d’appartenance à un anneau d’exploitation internationale de l’enfant l’abus rituel satanique. Le 25 février 2013 une Cour internationale reconnu lui et le Prince Phillip coupable de prendre dix jeunes autochtones de pensionnat de Kamloops le canadien sur 10 Oct 1964. Parents n’ont pas vu leurs enfants depuis.
http://childabuserecovery.com/itccs-Queen-avoids-Arrest/#.Ut2s_rDn-M8
Au cours des derniers mois, au moins deux témoins nommé ancien pape Ratzinger comme présent chez les enfants de l’abus rituel satanique sacrifices. Ratzinger a été reconnu coupable de la disparition de 50 000 enfants autochtones canadiens dans la même 2013 Cour internationale de Bruxelles. Il a immédiatement démissionné en tant que pape après avoir reçu un mandat d’arrêt. http://www.hiddennolonger.com
La liste a et était effrayante. Au cours « Guerre sale » de l’Argentine de 1976-1983, successeur de Joseph Ratzinger l’instant-pape Francis Bergoglio, était le supérieur catholique dans la société de Jésus. Victimes a fait valoir que, en tant qu’orphelins des quelque 30 000 disparus, ils ont été placés dans l’abus rituel satanique international child sex exploitation anneaux – certains au Vatican.
Dans tôt 2014 Kevin Annett du Tribunal International sur les Crimes de l’Eglise et l’Etat qui a poursuivi la 2013 réussie cas de Bruxelles, envisageait une Cour internationale pour Bergoglio papes et Joseph Ratzinger l’abus rituel satanique et implication dans les anneaux de l’exploitation internationale des enfants. http://www.itccs.org
Le ITCCS pourrait avoir une longue liste de défendeurs des anneaux de l’abus rituel satanique international child exploitation à moins que les entités juridiques publiques poursuivis tout d’abord – qui ne semble pas être le cas. Par exemple, étant donné que la police britannique n’a pas revenir sur le travail, au moins 138 victimes sur 664 plaintes contre la célébrité britannique fin Jimmy Savile poursuivaient leurs propres actions civiles contre le radiodiffuseur public britannique, la BBC.
Le rapport final d’une sonde de la BBC devait bientôt vérifier que Savile – avec ses amis dans le monde politique et le divertissement – potentiellement victimes d’abus sexuels jusqu’à un millier de personnes dans les parties de fin de soirée imprégnés de l’abus rituel satanique qui impliquait le viol des enfants.
http://www.hollywoodreporter.com/News/Late-BBC-Host-Jimmy-Savile-672456
Aucun de ces cas sont encore poursuivis, bien que beaucoup ont été accusés de permettre à Savile. Selon soeur UK public The Guardian du radiodiffuseur publication The Observer, les accusés comprenait le PDG du New York Times.
Les Etats-Unis des liens avec l’abus rituel satanique et anneaux d’exploitation internationale des enfants ont été victimes et auteurs du programme de contrôle mental CIA relié aux cultes sataniques et expérimentation humaine sur les 50 000 enfants canadiens disparus. L’abus rituel satanique impliqué le viol, la torture et le meurtre des enfants. Jenny Hill discuté un abus rituel satanique sacrifier des enfants qui a été supervisé par un programmeur de maître contrôle mental du CIA :
Plusieurs témoins-survivants européennes telles que Holland thérapeute Toos Nijenhuis dit qu’en tant qu’enfants, ils ont assisté à rites de l’abus rituel satanique comme de Hill. Ils ont appelé leurs auteurs l’abus rituel satanique comme ancien catholique Pape Joseph Ratzinger, Cardinal catholique Bernard Alfrink d’Utrecht, deuxième Cardinal catholique, un juge Français, prêtres belges, membres de la famille royale britannique et Prince Bernhard des pays-bas. Leurs agressions se sont produites à divers endroits au Royaume-Uni, Hollande, Ecosse et une base militaire expérimentale à Melbourne, en Australie.
Dans cette vidéo Nijenhuis discuté l’abus rituel satanique meurtres et sépultures d’enfants aussi tard qu’en novembre 2010 :
« Nous avons une bague d’exploitation international d’enfants dans chaque gouvernement démocratique sur notre planète », a déclaré Bill Maloney dans l’interview radio avec Lou Collins.
http://www.disclose.TV/action/viewvideo/162871/BILL_MALONEY_SPEAKING_JAN
Avec autant de témoins s’avançant sur l’abus rituel satanique l’exploitation des enfants internationaux sonne cas qui ont été des décennies dans la fabrication, pourquoi la nouvelle n’est pas frapper la presse traditionnelle ? Nos enfants sont menacés d’élites mondiales qui opèrent au-dessus des lois ?
Quelques braves âmes étaient en prononçant: « l’effort héroïque de Toos pour sauver des enfants de future torture et meurtre aux mains d’hommes puissants est menacée aujourd’hui maintenant que d’autres sont à venir avant de confirmer son histoire, » a déclaré Kevin Annett, dont ITCCS poursuivi et condamné la Reine, le pape Ratzinger, premier ministre du Canada Harper et 37 autres élites mondiales.
http://kevinannettinternational.blogspot.fr/
Ce n’est pas de moi ,mais les articles,sur ce site sont époustouflants,queldues foi,bref ,intéressant
Voici un article qui présente notre post « au-delà des BRIC : exposer les Rats », http://geopolitics.co/2015/04/02/beyond-brics-exposing-the-rats/
qui devrait être très utile dans la poursuite de notre éveil collectif, afin que ceux qui nourrissent notre ignorance seront rendront compte qu’il existe certainement des limites de leur pouvoir.
http://geopolitics.co/category/new-silk-road-2/ la nouvelle route de la soie
Pour les fan’s de WG.Bush http://www.apfn.org/bush/bushb.htm

CHAPITRE 31
ADOLPH HITLER PROPOSE UNE CURE ,APRES AVOIR MASSACRE ?6 MILLION DE JUIFS,IL FALLAIT BIEN
CE REPOSE LE PETIT ROTSCHILD

Comme nous venons de le voir, le développement de l’Allemagne suite au traité de Versailles était prédéterminé en exigeant des paiements de 123 milliards de marque or Allemagne et 26 % par an de la valeur des exportations allemandes. L’effondrement de la monnaie allemande en raison de ces paiements était prévisible – inflation chronique !

Au milieu de ce chaos, Allemagne a émis un moratoire sur tous les paiements de réparation pendant deux ans. Les puissances victorieuses a refusé et le 9 janvier 1923 ont voté trois à celui – Angleterre ont voté contre à l’instigation de la ville – que le Reich allemand réputé en retard dans ses paiements en nature. Sur les soldats Français et belges occupent la Ruhr. Mais lorsque les travailleurs allemands de la Ruhr a convoqué une grève générale, l’occupation s’est avéré un fiasco. Les troupes quittent cette impasse lorsque l’Allemagne avait accepté un compromis, appelé le Plan DAWES.

Le « Plan Dawes » a été conçu par J.P. Morgan, l’acolyte de ROTHSCHILD et devrait le grand générique Allemagne de 800 millions de dollars dans les quatre premières années. Le Plan Dawes toutefois échoué lorsque les paiements de réparation de l’Allemagne a augmenté. Il a été remplacé par le « Plan jeunes » (nommé d’après l’agent Morgan Owen Young): afin de piller plus facilement, les banquiers internationaux mis en place le  » Banque de règlement International « (BIS).

Ainsi, les paiements de réparation pour la première guerre mondiale ont été facilement exécutés en transférant des fonds sur les comptes de prêt d’un pays aux comptes d’une autre aussi avec cette même banque. Là encore, les banquiers ont profité, avec les frais et commissions.

Professeur Quigley affirme :
« Il convient de noter que ce système (Dawes et Young Plans) a été établi par les banquiers internationaux et ce prêt d’argent à l’Allemagne a été très profitable pour les banquiers. »
Il s’agit d’un excellent exemple du système machiavélique. D’une part, les banquiers prise en charge de toutes les parties belligérantes et maintenant ils ont même prêté l’argent pour les paiements par les allemands. Quelle que soit l’Allemagne a fait, c’était clair pour le départ de qui ils seraient – ou plutôt dû – prêter [emprunter] argent. C’est le même groupe qui avait prévu, financé et dirigé la première guerre mondiale et avait nettoyé dans le processus. Mais le spectacle a continué.

Il y avait des autres plans et objectifs à réaliser – c’était au tour du numéro deux de la guerre ! L’immense qui additionne après 1924 ont découlé de la capitale américaine en Allemagne sous le Dawes et jeunes plans forment le fondement sur lequel Hitler construit sa machine de guerre.

Comme Dr. Anthony C. Sutton écrit dans son livre Wall Street et la Rise of Hitler :
« La somme payée avant 1940 par le capitalisme américain vers l’Allemagne en vue de la guerre ne peut être appelée phénoménale. C’était sans doute décisif pour la préparation militaire en Allemagne. Il y a des nombreuses preuves suggérant que l’influent secteur d’affaires américain, non seulement était au courant de la nature du nazisme, mais activement (et lucrativement) pris en charge il d’égoïsme dans la mesure du possible, tout en sachant qu’au bout du compte, il y aurait une guerre dans laquelle l’Europe et les Etats-Unis seront tirées…

« De revendiquer l’ignorance n’est pas compatible avec les faits.

« La soigneusement documentée preuve que bancaire américain et milieux industriels était plus déterminant pour l’émergence du troisième Reich d’Hitler est désormais accessible au public. Ils peuvent être trouvés dans les protocoles et les rapports d’audiences de gouvernement qui avaient été publiés par plusieurs comités du Sénat et de la maison entre 1928 et 1946.

Parmi les plus importants sont :
• Sous-Comité de la chambre d’enquêter sur la propagande nazie (1934)
• Le rapport du sous-comité du Sénat sur la mobilisation de guerre (1946). »
Un récit fascinant est dévoilé par l’historien G. Edward Griffin :
« Dans les années précédant le World War II, il a vu le jour et le CARTEL INTERNATIONAL, centrée en Allemagne, qui dominaient industries de produit chimique et pharmaceutique du monde entier. Il s’est étendu ses opérations à 93 pays et a été une puissante force économique et politique sur tous les continents. Il était connu comme I.G. FARBEN.

« I.G. est synonyme de « Interessengemeinshaft », qui se traduit par « association d’intérêts » ou simplement « entente ». Au début de la seconde guerre mondiale, I.G.Farben était devenue la plus grande société industrielle en Europe, la plus grande société de produits chimique dans le monde et une partie du plus gigantesque et puissant cartel de toute l’histoire. »
En 1926, I.G. Farben avait mis au point une méthode pour extraire l’essence de la houille et en 1929, entré dans un accord de licence avec Standard Oil (Rockefeller). Cette société a donné I.G. Farben 546 000 des valeurs des actions ordinaires à plus de 30 millions $ US. Deux ans plus tard, I.G. Farben signé ce qu’on appelait l’accord ALIG avec de l’aluminium Alcoa. I.G. Farben produit environ la moitié de l’essence en Allemagne. Plus tard, ils ont construit des raffineries à côté des camps de concentration et avaient les détenus slog pour eux comme travailleurs forcés.

I.G. Farben fut l’une des plus grandes entreprises contrôlées par les ROTHSCHILD et pompé énorme sommes d’argent dans l’économie allemande, en particulier aux futurs SS. Le Conseil d’administration d’IG Farben, il y avait MAX et PAUL WARBURG (Réserve fédérale) qui avait de grandes banques en Europe et aux Etats-Unis Un autre membre a également été C.E. Mitchell, sur les conseils d’administration de la « FED » et le « National City Bank » et H.A. Metz de la « Banque de Manhattan ».

HERMANN SCHMITZ, le Président de la I.G. Farben, était également sur le Conseil d’administration de la « Deutsche Bank » et de la « Banque pour les règlements internationaux ».

Les frères Averell et Roland HARRIMAN (initié dans la Skull & Bones en 1917) grandement aidé à financer les Nazis, ceci par l’intermédiaire de la Banque de l’UNION. Filiales d’ITT et General Electric a appuyé directement SS allemands avant la guerre.

James Martin , chef de département de la guerre économique, dans le département de la Justice avait étudié la structure de l’industrie Nazi et dans son livre, Tous les hommes honorables écrit :
« Le principal lien entre Hitler et les barons d’argent de Wall Street était HJALMAR HORACE GREELEY SCHACHT, Président de la Reichsbank, dont la famille pendant de nombreuses années ont été étroitement liée à l’élite financière internationale. Schacht était l’homme qui a orchestré le plan pour reconstruire l’Allemagne (le « Plan jeunes ») et aussi la « Banque pour les règlements internationaux ».

Le plan conçu par Schacht a parfaitement fonctionné et a abouti en portant des événements dans la République de Weimar à une tête explosive. Dr. FRITZ THYSSEN, l’industriel allemand, a déclaré qu’il « s’est tourné vers la nationale-socialiste arty qu’après que je suis devenu convaincu que la lutte contre le Plan Young était inévitable si l’effondrement total de l’Allemagne devait être évitée. Acceptation du Plan Young et de ses principes financiers augmente chômage plus, jusqu’à environ 1 million sont au chômage. »
Fertile ground, dont la « THULE-GESELLSCHAFT » (Société de Thulé ) avec son outil Adolf Hitler avait tout, mais de faire utiliser.
Après que le crash de l’industrie allemande de 1931 était presque en failli. Fritz Thyssen a officiellement rejoint le parti national-socialiste et soutenu Hitler. La plus grande partie de sa fortune a été gérée par la « Banque VOORHANDEL », qui à son tour est contrôlée par la Banque de l’UNION. L’Union de banques a été connexion Thyssen-Harriman. De ses huit administrateurs, quatre étaient membres de « SKULL & BONES » et deux étaient des Nazis.

Harriman en même temps financé par les soviétiques et les Nazis par l’intermédiaire de la BROWN BROS, HARRIMAN BANK. L’un de ses plus proches alliés était PRESCOTT BUSH, père de GEORGE BUSH , ancien président des États-Unis Prescott et George Bush sont membres de la « Skull & Bones ».

Jusqu’à 1936, plus d’une centaine de sociétés américaines étaient impliquées dans l’accumulation de la machine de guerre allemande, parmi eux de General Motors, Ford, International Harvester et Du Pont. Les motifs de ces investissements ne pouvaient pas être juste pour les gains à court terme, comme les contrats entre ces entreprises et le gouvernement allemand a déclaré que pas un sou devait quitter l’Allemagne.

Les profits viendrait seulement cinq ans plus tard, lorsque les japonais attaquent sur Pearl Harbor et donc tiré aux États-Unis dans la seconde guerre mondiale. Vous voyez, à cette époque, tout était déjà prévu en détail, mais seulement les initiés étaient au courant.

Ici Des Griffin résume ces derniers événements :
« Les Banquiers internationaux et leurs conditions de créé des agents qui ont abouti à la guerre mondiale ;
• ils ont fait un massacre financier à la suite de la guerre
• ils ont financement la révolution russe et a pris le contrôle de cette grande nation
• ils ont manipulé les événements en Europe après la guerre alors que « pour créer une condition » (mots de Edward Stanton) dont le résultat a laissés « assis dans le ciel » financièrement
• ils ont utilisé des prêts américains, sur lesquels ils ont été payés des commissions énormes, à rééquiper l’industrie allemande avec « les moyens techniques plus avancées » et de lui faire « système industriel… le deuxième rang dans le monde par une large marge  »
• dans le processus de leurs manipulations, ces vautours sans scrupule, monopolistiques usé et abusé les allemands jusqu’au point où ils ont gagné leur haine éternelle et en mettant en place l’industrie allemande en même temps qu’ils antagonisent grandement la populace
• ils ont mis un homme fort qui peut rassembler les masses derrière sa cause « en leur promettant la liberté des prédateurs financiers internationaux…
Allemagne dans les années 1930, était une banquier International-créé-bombe à retardement, en attente pour un individu de Hitler-type à venir sur la scène et de prendre le contrôle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s