le 01042015 C

Bonjour à tous , https://httpcreachmichelblog.wordpress.com

QUAND EST-CE QUE VOUS COMPRENDREZ,QU’ON VOUS BAISE (Désolé de vous parler comme cela,mais ça urge!!!!!!
( QU’IL FAUT VOTER FN ),POUR LA SURVIE DE LA FRANCE (BLACK,BLANC,BEUR, et pas ce simili de MRAP de mes 2 )JUIFS ou PAS,BOUDDHISTE,ORTHODOXE et POUR VOS ENFANTS ( OUI , J’INSISTE POUR NOS GOSSES , Si vous voulez ,qu’ils ait de vraies VALEURS) ceci ,c’est pour les gens ,qui n’aurait pas encore pigés ,moi ,j’ai mis 30ans à pigés, messieurs mes dames les députés, on vous a bernés pendant 30 ans ( oui, je sais, ça fait mal, mais c’est vrai )LA GUEULE(CIA big brother is watching you,NO,he can’t).DU RICHARD MILLIONNAIRE(plus ou moins) ,AU PETIT DEALER DE BANLIEUX ,qui va réussir à se faire 20 ou30 000€,en faisant des go fast ,et autres petits braquages et sortie de zonzon ,on va le retrouver en syrie le richard millionnaire ,qui se fait enfler, barboter ,voler ,etc……. !ses économies ,ou le patrimoine familial par les banques ,qui ne se gênent surtout de parier, sur tel ou tel société cotées en bourse .vous savez les 20 ou 30 000€ du go fast ,qui vont soit disant passer par les voies institutionnelles ,normales ,vont être empocher ,n’est ce pas GUEANT (la fameuse caisse noire)c’est pas lui que l’on a arrêter dernièrement , pour abus de biens sociaux ,je crois ,pas sûr ?,et le château de famille ,qui va être revendu au domaine public et les gens du QATAR ,telle des rapaces, qui vont se jeter sur la ou les ventes aux enchères(bien évidemment, on ne pourra pas surenchérir, même si on a une centaine de millions d’euro, ils pourront toujours surenchérir ,de toute façons ,le lot sera retirer de la vente pour pouvoir mieux en bénéficier et votre châteaux partira comme les autres ,c’est pour cela qu’il temps de stopper l’hémorragie,l’autre jour ,le fisc français voulait prendre une collection de pinard ,datant de 1800 et des brouettes,la collection s’élevait ,a je ne sais ,combien de millions,je présume que ,ce n’est pas pour la boire,mais pour la vendre ,alors ,c’est bon ! . Vous savez c’est justement cette hyper classe que MARINE dénonçait ,ces sako,les gens du QATAR,ces soros,jpmorgan,rockfeller, et les autres .

Ce que certains ne comprennent pas, et qu’ils faut qu’ils sachent ,c’est que ,si vous êtes riche ,vous deviendrait encore plus riches,et si ,on est pauvre ,comme moi (,on deviendras pas encore plus pauvre ,je l’a voyais venir ,celle là !)on deviendra plus riches ,ou moins ,pauvres, Pourquoi, vous allez ,vous dire, mais il, est timbré, celui là ,oui, je sais ,mais pas comme les autres tanches ,voudraient le faire croire, Supposez ,que l’on paye notre dette,(je sais ,elle est énorme ,mais ,largement moins que celles des states (USA),je sais, on s’en fout des states ,attention pour l’instant, mais ,une fois que ces tanches auront trouvés, un terrain d’entente avec MARINE,FLORIAN,et MARION, qu’ils se méfie ,car leur traité est loin d’être valable, ça s’rait con de s’asseoir sur 2000 milliards enfin !!!!!!!!!ce que j’en dit, supposez, qu’il y est un seul pays,je dis bien 1 seul pays, qui porte plainte contre l’UE à la Haye,les autres suivront, et là, c’est pas des dommages et intérêt sur 2000 MILLIARD ,que doit la FRANCE, mais sur X Milliard ?
Je veux mon pays,avec la présidente ,que j’aurais choisi, mon armée,mes services secrets, mon économie, que je puisse importer et exporter ,mon gouvernement, ma politique, ma monnaie et non pas un gouvernement fédéraliste chappoté par la CIA,et de l’autre bilderberg,trilatéral,CFR qui me feront une politique de merde .J’ai remarqué un truc, des gens au gouvenement, qui disent vouloir faire barrage au FN,ALLEZ par hasard Valls,mais c’est le hasard, NON,AH bon?ils ne font barrage au FN(bouh !!!!!) pas pour leur politique de merde,mais parce qu’ils se sontpris 4éme claque
Même,si d’après d’après leur calcul de merde ,on est arrivé une fois second,et une autre fois 3éme.Cela ,prouve bien,qu’ils ne savent plus, sur quel pied dancé ,cela ne changera pas les chiffres du nombres d’électeurs aux 1er et au second tour ,et ce chiffre sera toujours supérieur au leur de 10point(non,non,je ne me trompe pas !)regardez les chiffres des différentes factions, comme au 1er tour.

La révoltante histoire de la « Réserve fédérale » américaine, hold …
Le Bilderberg, ou les origines nazies et franc maçonnes de l’Europe …

AH au fait,chaque fois ,qu’un homme,ou une femme ,ont été nommée,au PRIX NOBEL DE LA PAIX,il œuvrait pour le nouvel ordre mondial,donc,celui-ci ,nous bluesait

Projet de loi santé : médecins et buralistes en colère
Alors que le projet de loi santé est examiné à partir de ce mardi 31 mars à l’Assemblée nationale, les médecins, mais aussi les buralistes, opposés au texte, vont manifester à Paris.
Mis à jour le 31/03/2015
L’objectif des médecins, c’est de mettre une fois de plus la pression sur le gouvernement, comme l’a constaté Nabia Makhloufi de France 2, devant le siège parisien du ministère de la Santé. Beaucoup de cabinets seront fermés, et les médecins seront nombreux à venir manifester devant le ministère pour protester contre la généralisation du tiers payant.
Les buralistes se joignent au mouvement
Beaucoup de buralistes sont également opposés au texte, car il prévoit une série de mesures contre le tabagisme, notamment l’instauration des paquets de cigarettes neutres et sans logos à partir de mai 2016. Certains buralistes vont manifester, mais ceux qui ne pourront pas se déplacer vont baisser symboliquement leur rideau de fer pendant une heure ce mardi, entre 14h et 15h. C’est dans ce contexte tendu que s’ouvre l’examen du texte à l’Assemblée, qui doit durer deux semaines. 2 400 amendements ont été déposés.
Les buralistes en colère contre le paquet de cigarettes neutre
Manifestation de buralistes français à la frontière du Perthus

Buralistes et timbres passeport : coup de colère
2 mars 2015
Comme s’ils n’avaient que le problème du projet de paquet neutre (générique) de Marisol Touraine … Les buralistes apprennent que le Gouvernement ouvre, ce matin, un site grand public permettant aux particuliers d’acheter leurs timbres passeport en ligne. Alors qu’il est impossible, techniquement, pour ces buralistes d’assurer la même prestation … Laquelle relève pourtant de leurs charges d’emploi.
• Les faits : les buralistes assurent la vente de 80 % des timbres fiscaux (amendes, passeport et autres droits). La majorité de ces ventes se fait encore sous la forme de timbres traditionnels. D’autres – certains timbres amendes – de façon dématérialisée, comme c’est le cas chez les 13 080 buralistes qui ont investi pour être « actifs PVA ». Et depuis des années, la Confédération n’a de cesse de demander la généralisation de la dématérialisation des timbres fiscaux chez les buralistes. Dans le cadre de l’évolution de leurs activités de service public, inscrite dans le Contrat d’avenir.
L’automne dernier, au nom d’un énième plan de « simplification administrative », François Hollande a décidé de mettre en place la commande du timbre passeport par Internet pour tout particulier. Il est précisé, alors, que les buralistes « actifs PVA » pourront assurer la même prestation de leur côté : en effet, tous les particuliers ne sont pas disposés à utiliser Internet pour ce type d’opération (voir Lmdt du 6 décembre).
• Et alors ? Le site Internet grand public pour les timbres passeport vient d’ouvrir ce matin du 2 mars. Le président Montredon en a été avisé, à la dernière heure.
Les 13 080 buralistes agréés PVA, eux, ne peuvent toujours pas vendre des timbres passeport dématérialisés. La raison ? La « solution technique » que devait préparer l’administration (le service web) n’est pas encore au point … Ceci, malgré une convention signée avec la Confédération. Et les relances pressantes de cette dernière. Sachant que l’on entre dans la période la plus propice à la vente des timbres passeport.
On comprend leur colère.ET ouai,et la marmotte plie le chocolat dans le papier ALU(ils sont capables d’emmerder le monde ,sur internet ,mais,ils ne sont pas capables de trouver la solution technique ,pour vendre des timbres passeports ,en gros, allez vous faire m….voir., ça ,c’est ce que l’on appelle de l’HYPER SUPRA MAXI Foutage de gueule.OU,je ne m’y connaît pas !!!!!
Short URL: http://tinyurl.com/n3ws3xt
Ce contenu a été publié dans Profession, avec comme mot(s)-clef(s) Buralistes, Diversification, Ministère du Budget. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
Prix du tabac : la stabilité et la fermeté
2 mars 2015
Ce lundi 2 mars entre en vigueur une nouvelle liste des prix qui se traduit par une stabilité pour la quasi-totalité des références de cigarettes et la globalité des références de tabac à rouler (voir Lmdt des 25, 20 et 9 février).
• Il faut y voir les conséquences des votes parlementaires de la fin de l’année dernière, supprimant le principe d’augmentation automatique de la fiscalité, suite à la mobilisation des buralistes ( voir Lmdt des 5, 7 et 13 décembre). Sachant que, pour sa part, le secrétaire d’État chargé du Budget, Christian Eckert, « assume la stabilité de la fiscalité ».
Rappelons-nous que, l’automne dernier, certains parlaient d’une augmentation de 30 centimes du paquet, pour le début 2015 (voir Lmdt du 7 novembre). Alors que l’année se concluait, déjà, avec un marché à – 5,3 % (voir Lmdt du 6 janvier ) …
• Cette stabilité n’a de sens que si elle s’accompagne d’une fermeté dans la lutte contre le marché parallèle. On devrait en mesurer les effets lors de la présentation des résultats 2014 des Douanes qui aura lieu le mardi 17 mars à Roissy, en présence du ministre des Finances, Michel Sapin, et du secrétaire d’État chargé du Budget, Christian Eckert.
Ce dimanche matin du 1er mars, RTL a annoncé que ce bilan des saisies de tabac 2014 serait supérieur aux 430 tonnes de l’année précédente (voir Lmdt des 12 et 14 mars). Ce n’est pas le pronostic de tous les proches du dossier qui parlent d’un léger retrait … On verra bien. Et rappelons que les saisies avaient été de 462 tonnes en 2011 (voir Lmdt du 30 janvier 2012).
• Pour le moment, et à raison, les Douanes communiquent sur leurs nouveaux outils juridiques : possibilité du « coup d’achat » pour piéger les trafiquants et faculté de sanctionner les acheteurs sur Internet (voir Lmdt du 23 février).
• A propos de nouveaux outils juridiques, rappelons que les récentes fermetures administratives, pour deux mois, de trois commerces vendant illégalement du tabac par le préfet du Gard (voir Lmdt du 27 février), ont été rendues possibles par une disposition législative adoptée à la demande des buralistes (voir Lmdt des 21 novembre et 14 décembre 2012 ). Particulièrement la chambre syndicale du Gard.

Le projet de loi santé défendu par la ministre Marisol Touraine est examiné ce mardi 31 mars par l’Assemblée nationale. Il prévoit l’extension du tiers payant, mais aussi d’autres mesures de santé publique. Je vois ,encore ,un 49.3 ,qui se dessinent,décidemment !!!!No comments
Mis à jour le 31/03/2015
La mesure emblématique de ce texte, c’est l’extension du tiers payant qui met les médecins en colère, car ils seront directement payés par la Sécurité sociale, et le patient n’aura plus à payer la consultation. Les médecins, qui sont en grève aujourd’hui, estiment qu’ils vont être pénalisés, car cela entraînera des démarches administratives supplémentaires. Mais le projet, dont l’examen doit durer deux semaines, comprend aussi d’autres dispositions.
Des mesures anti-tabac
La loi de santé prévoit des mesures de prévention contre les addictions, notamment au tabac. Pour lutter contre le tabagisme, les paquets neutres, sans logos, seront obligatoires à partir du 20 mai 2016. Il sera interdit de fumer dans les voitures en présence d’enfants de moins de 12 ans. Certains arômes artificiels comme le menthol seront interdits en 2020. Le vapotage sera prohibé dans certains lieux publics. La loi prévoit aussi l’expérimentation des « salles de shoot » pendant six ans, pour venir en aide aux drogués précarisés.
La ministre de la Santé Marisol Touraine défend à partir de ce mardi 31 mars son projet de loi santé devant l’Assemblée. Invitée des 4 Vérités sur France 2, elle a annoncé des mesures aux médecins opposés au texte.

Mis à jour le 31/03/2015
Ce que redoutent les médecins, c’est que la généralisation du tiers payant entraîne des démarches administratives supplémentaires, puisque c’est la Sécurité sociale qui les payera, et non plus les patients. La ministre de la Santé explique dans les 4 Vérités que « dans la loi, il y aura des garanties de simplicité et d’efficacité. Concrètement, le médecin sera payé en moins de sept jours, et si ce délai n’est pas respecté, il y aura des pénalités de retard qui lui seront versées. Et cela, franchement, c’est une nouveauté et c’est une garantie ».
Garantir un meilleur accès aux soins
Marisol Touraine rappelle que l’extension du tiers payant vise à « faciliter l’accès aux soins », car « aujourd’hui, certaines personnes ne vont pas chez le médecin, car elles ne peuvent pas payer leurs consultations. D’autres passent par l’hôpital, ce qui coûte plus cher à la Sécurité sociale ».
La fin des quotas laitiers inquiète les agriculteurs
À partir du mercredi 1er avril, les quotas laitiers, qui encadraient le marché européen depuis 30 ans, seront supprimés. Une disparition qui inquiète les agriculteurs français.

Mis à jour le 31/03/2015
C’est une véritable révolution pour les producteurs de lait. Les quotas laitiers vont disparaître à partir de ce mercredi 1er avril. Ils ont été institués en 1984 pour réguler un marché alors en pleine surproduction. Lors de leur mise en place, les agriculteurs étaient déjà descendus dans la rue, car ils y étaient opposés. Leur disparition vise à libéraliser le marché en permettant aux agriculteurs de produire plus, et de conquérir de nouveaux marchés en pleine expansion.
Les producteurs français inquiets
Les agriculteurs français sont quand même inquiets de la disparition des quotas. Ils craignent que la libéralisation de la production ne tire les prix vers le bas. Ils redoutent aussi la concurrence de l’Europe du Nord et notamment de l’Allemagne avec ses fermes géantes de plus de 1 000 vaches et son puissant secteur agroalimentaire. Nos voisins pourraient être les grands gagnants de cette réforme. Les syndicats agricoles français ont appelé à manifester dès ce mardi.
Allain Jules

LA GROSSE ARNAQUE,Ce que cachait,en grande partie LA SHOA et ce n’est pas toujours, a ce que l’on pense !!!!!mais c’est toujours pour la même chose !!!

J’étais entrain de penser, vous savez, l’autre jour, j’ai parlé du grand père BUSH, qui aurait pris part à la GUERRE en Allemagne, Prescott Bush et Prescott Bush était administrateur et actionnaire d’un certain nombre de sociétés impliquées avec Thyssen. Ce a quoi, j’ai pensé et je ne suis pas le seul, d’autres, avant ,moi ,avaient pensés à la même chose ,ce qui prouve bien, que certaines choses sont flagrantes ,si on est plusieurs à le penser ,et ,de plus , si on ne se connaît pas ,,c’est qu’il y a anguille sous roches, c’est que ,je suppose vu la phrase, qui est ,on ne peut plus explicite dans le manifeste de ROTSCHILD datant de 1840,qui dit en V.O: donc ,bien avant la 2éme Guerre mondiale 1939-1945
15. WARS WILL BE INSTIGATED, FINANCED and DIRECTED so that we control BOTH SIDES, placing all parties FURTHER INTO OUR DEBT. (American Revolution through Desert Storm, Afghanistan and WW III ?
En VF: . guerres va être intenté, financé et réalisé afin que nous contrôlons le BOTH SIDES(les 2 cotés)(( c’est valable pour les guerre,mais pour les républiques,et pour les états unis d’Amérique blanc de préférences), plaçant toutes les parties supplémentaires dans notre dette. (Révolution américaine par le biais de Desert Storm, en Afghanistan et WW III?)
Plus ,le rajout en vert dans la vf,qui sont de mon fait ,et en rouge dans la V.O,qui ont ,certainement été rajoutés par la suite , mais qui ne sont pas de mon fait ,mais de quelqu’un d’autres, je pense
Cette phrase montre bien à ,qu’elle point les états unis étaient concernés le congrès et ses milliardaires véreux, qui malheureusement mènent tout droit les états unis à leur perte (Même après l’entrée en guerre de l’Amérique et alors que l’on disposait déjà de renseignements significatifs concernant la politique et les plans des Nazis,)rappelez vous l’entrée en guerre des états unis ,s’était après l’attaque par les japonais de PEARL HARBOR (ce jusqu’à la fin de 1941, puisque les Etats-Unis étaient techniquement toujours neutres, du moins, jusqu’à l’attaque de Pearl Harbour.)ce que, je présume, attention, c’est une présomption, et cela ,serait une ,sinon La plus grande escroquerie historique,vous voyez l’UEcela serait encore plus gros,NON,je n’ai pas mef ( fumer ,shit,herbe,etc…. !) c’est que d’un coté on aidé HITLER et les nazis,de l’autre, on envoi des troupes pour le débarquement entre autre,pour dire qu’effectivement ,on a fait quelque chose pour les alliés, sachant pertinemment que de l’autre coté ,on s’enrichissaient (Plus énigmatiques sont les liens qu’entretenait Bush avec la Consolidated Silesian Steel Company (CSSC), basée en Silésie, à la frontière germano-polonaise riche en minerais. Pendant la guerre, cette société a profité de l’esclavagisme organisé par les Nazis (la shoah a bien existé ,mais pour de bas intérêts financiers ,du moins c’est ce qui en ressort ,dans les camps de concentration, notamment à Auschwitz.Ce qui montrent bien que Prescott Bush a travaillé et tiré profit de sociétés qui avaient été impliquées de très près dans le financement de l’accession d’Hitler au pouvoir
Elles sont toutes trois facilement disponibles, grâce à l’efficace système d’archives américain et à son personnel précieux et dévoué(le cireur de pompes, c’est pas moi), tant à la Bibliothèque du Congrès à Washington qu’aux Archives Nationales à l’Université du Maryland.
Le troisième ensemble de documents, provenant également des Archives Nationales, se trouve dans les dossiers concernant IG Farben, qui a été poursuivie pour crimes de guerre.
Prescott Bush, un charmeur d’un-mètre-quatre-vingt-dix et doté d’une belle voix, fonda la dynastie politique des Bush et il a même été considéré une fois comme candidat présidentiel potentiel. Comme George (son fils) et George W (son petit-fils), il a fait ses études à Yale où il fut, comme le furent ses descendants après lui, membre des Skull & Bones, une société secrète,vous savez ces sociétés d’étudiants(d’adolescent s que l’on retrouve un peu partout dans les campus, par exemple (,ceci est un exemple ce n’est pas vrai) ,ALPHA OMEGA à PRINCETON ,ALAXA à STANFORD,SIGMA à UCLA, ces sociétés d’étudiants. ,qui veulent changer le monde ,et qui sont persuadé de ce qu’ils faut faire, bref ces sociétés d’étudiants. dites secrètes, pour renfoncer le coté secret ,là ,ou ,il n’y en a pas réelle ment de secret , donc, ces sociétés d’étudiants ,qui sont plus vieux que leurs grand pères ,. Il était capitaine d’artillerie pendant la première guerre mondiale et il épousé en 1921 Dorothy Walker, la fille de George Herbert Walker.
« Une monstruosité et une injustice sans nom. » – amiral Thomas Pizarro, de la marine péruvienne

« Le procès de Nuremberg allaient à l’encontre des préceptes juridiques. »–Alfonso de Bourbon et Orleans, Infante d’Espagne ; Petit-fils de la Reine Victoria

« Il n’est pas le droit d’apporter aux agents de première instance ou les hommes qui ont agi sous les ordres de l’autorité supérieure… l’acte plus brutal de la guerre a été le largage des bombes atomiques sur le Japon… les alliés étaient loin d’être innocente et qui aurait dû prendre en compte plus complète. »-amiral de la flotte, Lord Chatfield, C.P., G.C.B, commandant en chef, Flotte britannique de l’Atlantique

« Je considère le Nuremberg »procès pour crimes de guerre »comme l’un des pires reflets sur un leadership éclairé dans les affaires mondiales que jamais a été connu. Les essais étaient vraiment une honte à tous les participants qui y sont. »- l’honorable Michael Francis Doyle, LL.D, avocat International, camérier

« Une violation plus malheureuse et injustifiée du droit international. » – Major-général Ulysses S. Grant, 111, U.S.A.

Je voudrais que vous regardier ce lien ,qui pou moi est très intéressantLe secret d’Adolf Jacob Hitler,car ,on voit la photo d’idendité

Sur cette fiche des Renseignements Généraux que le magazine Sciences et Avenir a publié en mars 2009, on peut clairement lire le deuxième prénom d’Hitler : Jacob.
Le secret d’Adolf Jacob Hitler,voir photo et détails sur ce lient
Adolf Jacob Hitler serait le petit-fils de Salomon Mayer Rothschild. Cette information a été divulguée par deux sources de très haut niveau : Hansjurgen Koehler officier d’Heydrich, qui était lui-même l’adjoint direct d’Heinrich Himmler et Walter Langer le psychiatre qui a réalisé le profil psychologique d’Hitler pour l’OSS, les services secrets US pendant la seconde guerre mondiale.

Hitler est un personnage méconnu à la personnalité complexe et dont l’histoire recèle de nombreux secrets que l’on découvre peu à peu.
Le Livre Jaune n°7 (Collectif d’auteurs, Ed. Félix, Fritz Springmeier) s’était déjà penché sur ses origines et avait écrit : « Walter Langer, un psychanalyste, démontre dans son livre « The mind of Hitler », preuves à l’appui, qu’Hitler était le petit fils du baron de Rothschild de Vienne. La police autrichienne a constitué un dossier secret sur les origines d’Hitler. Le chancelier Dollfuss avait ordonné cette enquête. On a découvert que sa grand mère, Maria Anna Schicklgruber, travaillait au service du baron Rothschild, quand elle est tombée enceinte. Quand les Rothschild ont appris la nouvelle, ils l’ont envoyée dans une clinique de la ville dont elle était originaire. C’est là qu’est né en 1837, Alois Hitler, le père d’Adolf Hitler. »

En effet, celui qui a diligenté cette enquête, Engelbert Dollfuss, chancelier fédéral de l’Autriche du 20 mai 1932 au 25 juillet 1934, ainsi que dictateur à partir du 4 mars 1933 s’opposait à Hitler. Il avait ainsi tenté de déstabiliser son pire ennemi. Hitler l’a d’ailleurs fait assassiner le 25 juillet 1934 par des nazis déguisés en uniforme militaire. Celui-ci prévenu, tente alors de s’enfuir de la chancellerie, mais surpris par ceux-ci, il est grièvement blessé et meurt dans la journée de ses blessures.
Hansjurgen Koehler, un officier de haut grade de la Gestapo, qui travaillait pour Reinhard Tristan Eugen Heydrich, adjoint direct de Heinrich Himmler, aurait conservé les documents relatifs à cette enquête, documents qu’il a dévoilé en partie dans son livre « A l’Intérieur de la Gestapo » et dans lequel on retrouve les origines d’Adolf Hitler à la page 143.

Il faut savoir qu’Heydrich, l’adjoint direct de Himmler, était officier à la section politique des services de renseignements de la marine à Kiel à partir de1930 et travaillait en étroite collaboration avec Wilhelm Canaris, futur amiral et futur chef de l’Abwehr, le service de contre-espionnage militaire allemand.
Certaines mauvaises langues affirment qu’Heydrich aurait été assassiné car il connaissait trop de secrets. N’oublions pas que les trois « résistants » tchèques qui l’ont abattu ont été parachutés de Londres et ont bénéficié de complicités. De plus, le fils d’Heydrich, Klaus, est mort étrangement le 24 octobre 1943 lors d’un « accident de la route ».

Il existe un autre indice étonnant, ainsi, après l’Anschluss, c’est à dire l’annexion de l’Autriche par l’Allemagne nazie en 1938, Hitler fit raser Döllersheim, le village natal de son père. Etrange de vouloir détruire à ce point les preuves de son origine !

Il existe de plus une autre piste concernant la personnalité de Salomon Mayer Rothschild qui permet de comprendre sous un angle plus trivial ce qui a pu se passer. Hermann Von Goldschmidt, le fils de l’employé principal de Salomon Mayer Rothschild (1774 – 1855), avait écrit un livre, publié en 1917 dans lequel on peut lire :
« Dans les années 1840, il avait développé un enthousiasme téméraire pour les jeunes filles.. » et « Il avait une passion débauchée pour de très jeunes filles, les rumeurs de ses aventures scandaleuses étant étouffées par la police. »
Salomon Mayer, vivait seul dans la Maison à Vienne où la grand-mère d’Hitler (jeune à ce moment là) travaillait. N’oublions pas qu’Alois, le père d’Hitler, naquit en 1837.
Plus étonnant, un des fils de Salomon s’appelait à l’origine Jacob de Rothschild, mais il a changé son prénom pour James.

Mais, la deuxième source fondamentale concernant les origines d’Hitler provient de Walter Langer. Walter Charles Langer (1899-1981) n’était pas n’importe qui. Il a été professeur à l’Université d’Harvard mais surtout, il a été responsable d’un rapport intitulé « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend » sur le profil psychologique d’Hitler pour l’« Office of Strategic Services » basé à Washington.

Plus étonnant encore, son frère aîné William était le responsable du département d’histoire à l’Université d’Harvard et surtout, à la tête de la section analyse et recherche de l’Office américain des Services Stratégiques (OSS).
Son frère avait donc accès à tous les documents les plus secrets de l’époque. On peut donc supposer qu’il ait communiqué le dossier de Koehler à son frère qui devait établir pour l’OSS son profil psychologique.

C’est pourquoi « The Mind of Adolf Hitler , The Secret Wartime Report » (qui est en fait la publication du rapport secret commandité par l’OSS : « A Psychologial Profile of Adolph Hitler His Life and Legend ») écrit en 1972 par Walter Charles Langer, qui affirme qu’Hitler était le fils illégitime de Maria Anna Schicklgruber et de Salomon Mayer Rothschild n’est pas un livre comme les autres et que ses affirmations concernant les origines d’Hitler sont à prendre avec le plus grand sérieux.

Encore une fois, il semble qu’on nous cache la vérité, comme dans le mythe de la caverne. Une réalité simple et atroce, cachée afin de masquer l’une des plus grande supercherie de l’histoire. En effet, comment analyser la haine d’Hitler pour les juifs si on connaît ses origines sémites ? Se cacherait-il quelque chose de plus important ? Hitler a-t-il obéi à des puissances supérieures comme cela est écrit sur sa fiche des Renseignements Généraux ?

Nous commençons à comprendre que l’histoire réelle du nazisme ne correspond pas à la réalité.
Le secret des origines d’Hitler est en effet l’arbre qui cache la forêt. On a beaucoup parlé de ses crimes, cependant, on a oublié de préciser ses liens avec les multinationales (IG Farben, Général Motors et IBM entre autres). Les camps de la mort étant avant tout des camps d’extermination d’esclaves exploités par celles-ci car n’oublions pas leur maxime « Arbeit macht frei », le travail rend libre, tout un programme !
Jacques Pauwels, historien et chercheur à l’université de Toronto a d’ailleurs fournit des preuves irréfutables sur cette réalité dans son livre « Le mythe de la bonne guerre ». Une vidéo de sa conférence est visible sur Dailymotion, un document exceptionnel que l’on peut voir sur mon blog : http://gillesbonafi.skyrock.com/2504758747-Jacques-Pauwels.html
Les débats stupides sur l’existence des chambres à gaz n’ayant qu’un seul objectif, cacher la vérité sur le but réel des camps de la mort et leurs liens avec les multinationales car comme l’affirme Noam Chomsky « Structurellement, l’équivalent politique de l’entreprise est l’Etat totalitaire. »
Benito Mussolini avait lui-même donné sa définition du fascisme : « Le Fascisme devrait plutôt être appelé Corporatisme, puisqu’il s’agit en fait de l’intégration des pouvoirs de l’état et des pouvoirs du marché », ce que résume à merveille le sénateur Homer T. Bone qui déclarait le 4 juin 1943, au comité du sénat américain pour les affaires militaires : « Farben était Hitler et Hitler était Farben. »

Francois Hollande et la dette publique ! Accablant !
envoyé par bankster2008. – L’actualité du moment en vidéo.
C’est lamentable, proprement lamentable.
FONDS MONÉTAIRE INTERNATIONAL (FMI) | Le cheval de Troie de Washington en Europe
L’Iran, principale force engagée contre Daesh
Réseau Voltaire International | 3 mars 2015
C’est désormais l’Iran —et non plus la Coalition internationale conduite par les États-Unis— qui est la principale force engagée contre l’Émirat islamique (Daesh).
L’offensive lancée le 2 mars 2015 par l’armée irakienne contre l’État non-reconnu dit « Émirat islamique », à Tikrit, est en réalité conduite par les Gardiens de la Révolution iraniens. Elle suppose une coordination militaire entre l’Iran et les États-Unis.
Les stratèges s’accordent à dire que la prise de Tikrit est essentielle à la reprise de Mossoul.
Tikrit, région d’origine de Saddam Hussein, a accueilli Daesh comme un libérateur face au gouvernement de Bagdad dominé par des chiites. Sa population, craignant des représailles de la part de certaines milices chiites, fuit la ville. La division de l’Irak sur une base communautaire a été considérablement renforcée par la constitution de 2005.

ARMES CHIMIQUES. Syrie (Douma): la nouvelle escroquerie de la presse mainstream via l’OSDH
Posted on août 21, 2013 @ 10:34 ,2013,c’est pas si loin
Rami Abdel Rahmane
DAMAS (Douma), Syrie – L’incroyable monopole de l’OSDH (organisation syrienne du droit au mensonge) pour désinformer sur la situation en Syrie se poursuit. Toute honte bue, la presse mainstream, qui refuse de parler de la découverte d’un vaste charnier dans la campagne de Lattaquié où, leurs poulains ont tué des villageois sans défense, s’accroche à un nouveau mensonge: l’utilisation des gaz neurotoxiques. Visiblement, la presse mainstream et son agent informateur Rami Abdel Rahmane, de son vrai nom Oussama Ali Suleiman, ne savent plus où donner de la tête puisque leurs protégés reculent de plus en plus…
Selon donc cette affirmation gratuite, refusant la défaite, les terroristes affirment: « Après minuit, les forces du régime ont intensifié leurs opérations militaires dans les zones de la Ghouta orientale et la Ghouta occidentale, dans la région de Damas, en ayant recours à l’aviation et aux lance-roquettes, ce qui a causé plusieurs dizaines de morts et de blessés ». Pire, ajoutent-ils, avec l’utilisation d’armes chimiques. Pour quel intérêt la presse peut-elle reprendre ce genre d’affirmation mensongère et en faire ses UNES ?(revient chérie,on a les mêmes à la maison)pour chérie,je plaisante ,c’est la pub,qui veut ça.
Quel intérêt aurait le Gouvernement syrien d’utiliser des armes chimiques au moment même où des observateurs de l’ONU viennent justement enquêter à propos ? Cherchez l’erreur. Pourquoi la presse ne fait pas état de la présenc de ces gens actuellement sur le terrain en Syrie ? C’est pourtant simple: c’est une tentative désespérée des terroristes pour qu’on leur viennent en aide. Ce genre d’escroquerie dont les titres de la presse font croire qu’il y a danger, n’est pas/plus du journalisme.
[AFRIQUE] Les présidents africains francs-maçons
02 mai 2012 | Par Jecmaus
http://www.grandorientarabe.org/index.php?p=1_64_G.M.Oc-an-Indien-Asie-Afrique
DOSSIER : LES PRESIDENTS AFRICAINS FRANCS-MAÇONS
Si les « Frères de Lumière » hantent les palais présidentiels du coantinent, ils ont davantage perpétué les travers de la Françafrique que diffusé l’idéal humaniste maçonnique.

La scène a près de huit ans d’âge mais n’a pas pris une ride. Le 22 octobre 2000, à la nuit tombée, le criminologue Alain Bauer, alors grand maître du Grand Orient de France (GODF), reçoit cet appel insolite d’un conseiller élyséen : « Un colonel de la gendarmerie mobile de Côte d’Ivoire veut vous parler de toute urgence. » Soit. Bientôt, un dialogue ubuesque s’engage entre le pandore africain et le dignitaire franc-maçon replet au crâne poli, amateur de havanes et de mots d’esprit. « J’ai pour instruction de marcher sur le siège du FPI à la tête d’une colonne blindée, confie le gradé, faisant ainsi allusion au Front populaire ivoirien de Laurent Gbagbo, vainqueur annoncé d’un scrutin présidentiel orageux. Or cet ordre est contraire à mes convictions maçonniques. J’ai besoin de tes conseils. » « Les valeurs démocratiques valent plus qu’une injonction illégale », tranche Bauer. « En tant que militaire, je suis soumis au devoir d’obéissance », riposte le gendarme. « Si tu ne suis pas ta conscience, assène le grand maître, on te radie de l’obédience. » Le lendemain, l’ex-patron du GO découvre, en parcourant le quotidien Libération, qu’un convoi lancé sur le QG abidjanais de Gbagbo a mystérieusement changé de cap. « Pour une fois, ironise-t-il, j’ai eu l’impression de servir à quelque chose. Quelle puissance ! »

Trombinoscope
Tous les chefs d’État africains francs-maçons gravitent dans l’orbite de la Grande Loge nationale française (GLNF).
Les frères au grand jour
1) Omar Bongo Ondimba (Gabon).(Note du GOAO, remplacé après sa mort par son fils Ali Bongo)
2) Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville).
3) Idriss Déby Itno (Tchad).
4) François Bozizé (République centrafricaine). A noter que celui-ci, par ailleurs révérend supérieur d’une Église du christianisme céleste-Nouvelle Jérusalem, a sollicité à l’automne 2007 la bénédiction du pape Benoît XVI.
Les frères de l’ombre
Ceux-là s’abstiennent de confirmer, voire démentent. Il arrive que les sources initiées consultées par L’Express se contredisent…
5) Abdoulaye Wade (Sénégal). A, semble-t-il, pris ses distances avec sa loge. D’autant qu’il doit tenir compte de l’hostilité de l’islam confrérique envers la franc-maçonnerie.
6) Blaise Compaoré (Burkina Faso). Parrainé par son ministre des Affaires étrangères, Djibril Bassolé.
7) Amadou Toumani Touré (Mali).
8) Mamadou Tandja (Niger).
9) Thomas Yayi Boni (Bénin).
10) Paul Biya (Cameroun). Aurait été initié avant de se rapprocher de la mouvance rosicrucienne.
Les demi-frères
Ils ont été approchés et envisagent de rallier la « tribu ».
11) Faure Gnassingbé (Togo).
12) Joseph Kabila (République démocratique du Congo).

Réseau des réseaux, la maçonnerie n’en finit plus de fasciner, au risque du fantasme. En Afrique plus qu’ailleurs, la saga des « frères trois points » s’est trouvé un terreau fertile, tant ses codes et ses usages y font écho à la magie des rites initiatiques ou du bois sacré et à la force ancestrale du clan. Le désir d’accéder à ce sanctuaire laïc de l’élite blanche, puis le souci d’instaurer avec l’ex-métropole coloniale des canaux inconnus des profanes, discrets vecteurs d’influences, ont fait le reste. Au-delà des fables, un fait : sur le continent, une douzaine de chefs d’État de l’espace francophone ont « reçu la lumière ». Seul le Gabonais Omar Bongo Ondimba, initié jadis par un certain Naudy, inspecteur général des PTT, athée et socialiste, revendique cette allégeance. Maître du Congo Brazzaville, son cadet et néanmoins beau-père, Denis Sassou-Nguesso, alias DSN, longtemps énigmatique, sinon méfiant, se fait prosélyte. Au point d’avoir orchestré la « conversion » du putschiste centrafricain François Bozizé et du Tchadien Idriss Déby, initié en 1996 en même temps que ses cousins zaghawa Tom et Timan Erdimi, devenus depuis lors les cerveaux d’une rébellion aux aguets en lisière du Darfour soudanais… Les soutiens fraternels n’ont pas manqué à Jean Ping, gabonais lui aussi, lorsqu’il brigua la présidence de la Commission de l’Union africaine. Pour le reste, on navigue entre rumeurs, demi aveux et démentis ambigus.
Mesurée à l’aune des guerres et guérillas qui endeuillent l’Afrique, l’autorité de la maçonnerie a du plomb dans l’aile. Car l’histoire des médiations entreprises çà et là au nom des « enfants de la Veuve » ressemble à s’y méprendre à la chronique d’un long échec. Certes, les « frangins » peuvent à bon droit se prévaloir de leur activisme louable dans les coulisses du centre Kléber, théâtre en janvier 2003 d’un rabibochage inter ivoirien aussi théâtral que fictif. Lors de la révolte civile qui ébranla 1991 l’assise du Malgache Didier Ratsiraka, il se peut que la sage neutralité des frères engagés de part et d’autre ait concouru, aussi, dans l’ombre des influentes Églises malgaches, à conjurer le spectre du bain de sang. Tout comme elle entravera, une décennie plus tard, l’insurrection de Toamasina (l’ex-Tamatave), bastion d’un Ratsiraka qui récuse la victoire de son rival Marc Ravalomanana. De même, en rédigeant ès qualités un document solennel, la Fraternelle béninoise a sans doute amplifié en 1989 la portée de la Conférence nationale, vaste déballage un rien pagailleux dont l’ex-Dahomey fut le pionnier. Reste que la traçabilité des succès revendiqués paraît pour le moins aléatoire. Allez prouver que l’on doit à l’aura de tel vénérable l’alternance apaisée du Sénégal en 2000, ou, deux ans plus tard, la retenue du général ivoirien Robert Gueï, tenté d’arracher par les armes un mandat présidentiel que lui refusent les urnes… « Oui, nous avons évité des conflits armés ! » tonne l’avocat François Stifani, grand maître de la Grande Loge nationale française (GLNF). Où et quand ? Mystère.

Un legs colonial
Dédiée à « Saint-Jacques des Vrais Amis rassemblés », la première loge en terre africaine a vu le jour en 1781 à Saint-Louis du Sénégal. Il s’agira longtemps d’une maçonnerie coloniale, réunissant sous le maillet militaires, commerçants et fonctionnaires. Plusieurs maçons fameux ont plaidé en faveur de l’abolition de l’esclavage, notamment l’abbé Grégoire sous la Révolution puis Victor Schœlcher. D’autres ont œuvré à l’expansion de l’empire français, tels Pierre Savorgnan de Brazza et Jules Ferry, désireux d’« apporter les Lumières aux races inférieures ». L’émir algérien Abd el-Kader a rallié le Grand Orient en 1864. Longtemps laissés à la porte du Temple, les frères noirs y trouvent peu à peu leur place au xxe siècle. Citons le Sénégalais Blaise Diagne, nommé commissaire de la République en 1918 par Clemenceau, puis sous-secrétaire d’État aux Colonies sous Paul Doumer, ou le Guyanais Félix Eboué, qui, gouverneur du Tchad en 1940, rallie l’Afrique centrale à la France libre. A l’heure des indépendances, les loges africaines s’émancipent, créant des obédiences nationales, souvent nées de la fusion entre les filiales locales du GO et de la GLNF.
A lire : La FRANC-MAÇONNERIE en Afrique, par Georges Odo. Éditions maçonniques de France, 2000.

Les revers, eux, sont dénués d’ambiguïtés. En 1993, la tentative de réconciliation menée au siège du GO entre le satrape togolais Gnassingbé Eyadema et ses opposants n’aboutit à rien. Quand, en 2003, Alain Bauer réunit les émissaires des crocodiles du marigot ivoirien, c’est pour entendre un maçon pro Gbagbo lâcher sans ciller que « les Burkinabés – entendez les musulmans dioula du nord du pays – ne sont pas des êtres humains ». Mais aucun épisode ne reflète mieux l’impuissance des « triponctués » que le fiasco congolais. Conflit ô combien fratricide : il met aux prises dès 1993 le président sortant Pascal Lissouba, adepte du Grand Orient initié l’année précédente à Besançon, au lendemain de sa prestation de serment, et le général Denis Sassou-Nguesso, illuminé quant à lui à Dakar sous le label GLNF. Pour l’anecdote, Sassou avait vainement tenté d’attirer son futur ennemi juré dans l’orbite de sa propre obédience… Missions multiples, appels pressants, palabres « sous le maillet » : rien n’y fit. Pas même l’entregent du roué Bongo. « La raison avait quitté la Cité, soupire Joseph Badila, ancien très puissant souverain grand commandeur du Grand Orient et des loges associées du Congo (1). L’appétit de pouvoir prévaut souvent sur nos idéaux. C’est ainsi : les maçons sont partout, la maçonnerie nulle part. » Conseiller pour l’Afrique de François Mitterrand entre 1981 et 1986, le frère Guy Penne connaît la complainte. « Je me souviens avoir organisé des agapes – banquet rituel – à la mairie de Pointe-Noire. Six convives, venus de tous les camps. Ce fut très fraternel. Un mois après, ils se foutaient sur la gueule. »

Déchirements internes et guéguerres de succession

En août 1999, même topo. Réunis au siège du GO, rue Cadet (Paris IXe), les envoyés des trois belligérants – Sassou, Lissouba et Bernard Kolélas – doivent finaliser un « pré-accord ». Las ! On attendra en vain la délégation du premier nommé. C’est dire combien la sévère mise en demeure adressée quelques mois plus tôt aux frères dévoyés par Philippe Guglielmi, alors à la tête du Grand Orient, avait fait long feu. Le prédécesseur d’Alain Bauer peut au moins se targuer d’une intercession utile : en joignant in extremis DSN en brousse, il sauva sans doute la vie à six civils, dont trois francs-maçons, que les miliciens Cobra du futur vainqueur brûlaient de liquider.

Si le tablier, l’équerre et le compas garnissent la panoplie de tant de puissants, ils ont longtemps suscité la méfiance, voire l’hostilité des potentats du continent, hantés par la terreur du complot. Pour preuve, cet échange, en 1981, entre Guy Penne et le Béninois Mathieu Kérékou, marxiste repenti sur le tard. En visite à Cotonou, l’africain de l’Élysée prévient son hôte de son intention de rendre visite dans l’après-midi à ses frères locaux.
« Comment ? Vous êtes franc-maçon ? tonne Kérékou. Et Mitterrand le sait ? – Bien sûr. – L’est-il lui-même ? – Non. – Et il vous laisse faire… Au fait, pourquoi m’en parler ? – Mes amis hésitent à se réunir sans votre aval. Or leurs requêtes écrites restent sans réponse. – Mais qui vous dit qu’ils ne conspirent pas contre moi ? » Plus tard, le même Penne s’emploiera à désamorcer les soupçons de Laurent Gbagbo, dont l’oncle, Laurent Ottro, patron de la Société ivoirienne de raffinage, est pourtant un frère fameux. Il faut dire que la Côte d’Ivoire fut, sous le règne du très catholique Félix Houphouët-Boigny, le théâtre d’authentiques persécutions. En 1963, invoquant une cabale imaginaire, le patriarche de Yamoussoukro embastille plusieurs ministres et députés. Ernest Boka périra en détention. Quant aux rescapés, ils seront réhabilités, après qu’Houphouët, fourvoyé à l’en croire par le chef de sa police, eut fait amende honorable. Et c’est sur les instances de Pierre Biarnès, alors correspondant du Monde en Afrique de l’Ouest et mandaté par le Grand Orient, qu’il autorise les frangins du cru à « rallumer les feux ». Le Zaïrois Mobutu, lui, lève en 1972 à la demande du GO de Belgique l’interdit décrété sept ans plus tôt. Quant au Malgache Ratsiraka, il affiche envers les « trois-points » une défiance inaltérable. « Normal, grince Guy Penne. Un despote marxisant marié à une grenouille de bénitier : voilà bien le cocktail antimaçonnique parfait. » Au jeu des anathèmes, les sectes évangéliques supplantent désormais l’Église de Rome. « Il a fallu les calmer, ces pasteurs, admet un proche de Sassou. Des frères hauts placés au sein des services de sécurité s’en sont occupés. » Nulle part pourtant la chasse aux maçons ne fut plus barbare qu’au Liberia anglophone, paradis des loges jusqu’au coup d’État du sergent Samuel Doe (1980). Sur fond de massacres, le mutin ordonnera le saccage du temple le plus fameux de Monrovia. S’il n’y a pas mort d’homme, la violence des querelles au sein même de la nébuleuse des Lumières laisse pantois. Il y a bien sûr la rivalité entre le GODF, réputé de gauche et très attaché à la laïcité, et la GLNF, qui attend de ses ouailles la foi en un Grand Architecte d’essence divine ; classée à droite, celle-ci doit à sa stratégie d’entrisme par le haut – priorité à la cooptation des chefs d’État – de tailler depuis vingt ans des croupières au Grand Orient, pionnier de l’enracinement maçon en terre d’Afrique. Témoin, le 90e anniversaire de la Grande Loge nationale française, fêté avec faste en décembre 2003 dans un palace cannois : un écran géant déployé dans le lobby du Grand Hôtel diffuse alors en boucle l’arrivée à l’aéroport de Nice d’une demi-douzaine de présidents africains, Bongo et Sassou en tête, escortés par le grand maître Jean-Charles Foellner. Mais il y a surtout les déchirements internes et les guéguerres de succession

Un rire franc et maçon
Autrefois patron de la cellule africaine de l’Élysée, le truculent Guy Penne, lui-même haut gradé du Grand Orient, se plaît à raconter cette anecdote : « Un jour que nous discutons à trois – Omar Bongo, François Mitterrand et moi – le président se met à me charrier en ces termes : “Ah ! mais c’est vrai que, tous les deux, vous êtes… Comment dit-on chez vous, déjà ? Des cousins ? Non, des frères, c’est cela.” Bref, il faisait son numéro et, pour tout dire, se fendait la pêche. » Enclin à ironiser sur les « frérots la grattouille », référence à la poignée de main codée des trois points, l’homme de Latché appréciait en connaisseur la blague favorite de son ami Penne. Laquelle met en scène un initié cuisant à petit feu dans une marmite, au centre d’un village africain. En désespoir de cause, le captif adresse au sorcier local le signe de détresse des maçons. « Tu es un frère ? », s’enquiert le marabout. « J’en suis. – De quelle obédience ? – C’est tellement important ? – Oui, j’aime préciser sur le menu. »

« Pourquoi pas une ligne Subvention Foellner au Budget ? »

Le profane ne saurait soupçonner la virulence des imprécations, parfois fondées d’ailleurs, qui circulent par courrier ou sur le Web. Affairisme, détournements de fonds, cavalerie financière, mœurs, alcoolisme : tout est bon pour détrôner l’adversaire. En 2004, un document suffit à ébranler les colonnes du temple GLNF. Il s’agit de la photocopie d’une lettre à en-tête du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération et de la Francophonie du Congo Brazzaville, datée du 18 novembre 2002 et signée par Rodolphe Adada, titulaire du portefeuille à l’époque. La missive prie le trésorier-payeur général de remettre, « sur instructions du président de la République », la somme de 250 millions de francs CFA – soit plus de 380 000 euros – au grand maître Foellner. « Montage ! Faux grossier ! s’insurge Adada, prompt à pointer les incohérences de la lettre. Si le chef de l’État voulait faire don d’une telle somme, croyez-vous vraiment qu’il agirait ainsi ? Pourquoi pas inscrire carrément une ligne Subvention Foellner au Budget ? » « Ce poulet est douteux, nuance un Congolais initié à plus d’un titre, mais la pratique est courante. Dans le genre, croyez-moi, on a vu pire. » Jamais Alain Bauer n’oubliera ce tête-à-tête avec Omar Bongo, au Palais du bord de mer, à Libreville, ni les trois mallettes pleines de cash, posées sur l’estrade où trône le bureau du chef. « Il prétendait épauler ainsi la fraternité, se souvient le criminologue. Un vrai choc culturel… »

« Un univers pourri jusqu’à la moelle »

Un autre travers fausse l’équerre : l’initiation à marche forcée de despotes élus ou pas, hermétiques aux idéaux humanistes de la maçonnerie et propulsés au sommet de la hiérarchie, sinon à la tête d’une obédience taillée sur mesure. « Brûler ainsi les étapes, c’est idiot », grommelle Guy Penne. Tel fut le cas du défunt Robert Gueï, initié en présence d’une brochette d’anciens officiers français et catapulté en un clin d’œil au 33e degré, dignité suprême. Soulève-t-on ce dévoiement et l’ascension météorique de Sassou devant François Stifani (GLNF) ? La riposte cingle : « Je ne peux pas vous laisser dire ça. Le président Sassou-Nguesso tient son maillet de manière impeccable. Chez lui, l’observance des rites est exemplaire. Moi, à la différence de mes amis du GO, je ne fais pas de politique. » L’ennui, c’est que DSN, lui, ne fait que cela. « Il veut verrouiller un consensus maçon en sa faveur d’ici à l’échéance présidentielle de 2009, avance un dignitaire congolais. Son gouvernement compte une vingtaine de frères, mais où sont les écoles, les dispensaires, les routes, les emplois, les retraites, la justice, la solidarité, le partage. Où ? Que devient le pactole que nous vaut la flambée du cours du pétrole ? » « Cessons donc d’infliger des leçons à l’Afrique, réplique Stifani l’Antibois. Pourquoi la France jetterait-elle l’anathème sur ses leaders au moment où l’Amérique et la Chine les courtisent ? » Antibois, certes. Anti-langue de bois, voire…

Au Gabon, au Congo-Brazza ou au Cameroun, décrocher un maroquin demeure, pour le non-initié, un authentique exploit. Reste que l’allégeance maçonne ne suffit pas toujours. En décembre 2004, le frère centrafricain Charles Massi, candidat à la magistrature suprême, sollicite les conseils de Bongo. A l’en croire, celui-ci lui suggère de négocier avec son futur vainqueur François Bozizé un accord de désistement mutuel « sous le couvert de la Veuve ». Trois ans plus tard, le même Massi, nommé entre-temps à l’Agriculture, fera les frais d’un remaniement, tout comme Enoch Lakoué-Derant, protégé de Sassou et prétendant malheureux à la primature (2).
Maçonnerie d’affaires, maçonnerie du ventre : maintes histoires de corruption plombent, en Afrique comme ailleurs, le prestige des loges. « Ma première impression ? Un univers pourri jusqu’à la moelle », assène Alain Bauer. « Dans le business, concède un proche de Sassou-Nguesso, le risque de trafic d’influence n’est jamais loin. A offres égales, je choisis le frère. Mais je vois mal un décideur écarter le mieux-disant profane au profit d’un initié. » En revanche, la fraternelle postcoloniale n’a rien d’un mythe. « Les passerelles fonctionnent, souligne Joseph Badila. Pour le pire, dès lors qu’elles perpétuent les travers de la Françafrique. Et pour le meilleur, parfois. Quand on peinait à instaurer à Brazza le guichet unique pour les entreprises, j’ai appelé un frère, expert en la matière au cabinet d’Alain Madelin, alors ministre de l’Économie. Sa venue nous a été utile. »
L’hôtel de Montesquiou, siège du ministère de la Coopération, a vu passer sous ses lambris plus d’un frangin. Avec un bonheur inégal : paravent d’un pillage des fonds publics, le Carrefour du développement torpilla en 1984 la carrière du socialiste Christian Nucci et de son chef de cabinet Yves Chalier, son parrain en maçonnerie, tendance Grand Orient. Plus tard vint l’Aveyronnais Jacques Godfrain, jadis élu… de Saint-Affrique. Comment le sait-on ? Grâce à la convocation à un atelier de son obédience que ce disciple de Jacques Foccart avait laissé traîner sur une photocopieuse. Machiavel africain de la France gaulliste, Foccart avait pris soin d’affranchir Guy Penne, fraîchement installé au 2, rue de L’Élysée. « Vous vous débrouillez pas mal, lui dit-il alors. Les premiers échos sont bons. Au fait, vous savez ce qui vous vaut d’être là ? Votre profil franc-mac’. » Un pedigree qui ne sauvera pas l’ancien patron du Quai d’Orsay, Roland Dumas, suspendu du GO par Alain Bauer sur fond d’affaire Elf. Question à 1 million de CFA : Omar Bongo aurait-il exigé – et obtenu- la tête de Jean-Marie Bockel si ce dernier avait été maçon ? Question à 2 millions de CFA : Bockel aurait-il dans ce cas prétendu « signer l’acte de décès de la Françafrique » ?
Qui l’eût cru ? Les initiés sont légions au sein de la tribu des « sorciers blancs », ces conseillers en communication familiers des palais africains. Témoin, Patricia Balme. A l’en croire, la fondatrice de PB Com International n’a jamais évoqué son engagement maçonnique avec ses clients, tels le président camerounais Paul Biya, le chef d’État centrafricain François Bozizé, l’opposant ivoirien Alassane Ouattara ou l’ex-ministre français Renaud Dutreil. Étrange coïncidence : tous, à l’exception de Biya, affilié à la mouvance Rose-Croix, sont des « triponctués ».

Quelques cadavres et de troublantes énigmes

Les placards de la maçonnerie franco-africaine recèlent encore quelques cadavres et plus d’une troublante énigme. A commencer par la mort, en février 1987 (le 5 fevrier…Sassou arrive au pouvoir , de Michel Baroin, ancien grand maître du GO et alors patron de la Garantie mutuelle des fonctionnaires (GMF), tué avec six frères, tous hommes d’affaires, lors du crash de son jet privé sur les flancs du mont Cameroun (Baroin venait du Congo, après une visite chez Nguesso) . Un autre épisode, plus ancien, mérite qu’on s’y arrête : l’assassinat, le 26 août 1973, du communiste tchadien Outel Bono, trois jours avant le lancement programmé d’un nouveau parti d’opposition. Selon les proches de cet ancien médecin-chef de l’hôpital de Fort-Lamy – aujourd’hui N’Djamena – son sort aurait été en partie scellé lors d’échanges entre le gouverneur de la Banque de développement du Tchad et un ex-colonel des services français, nommé Henri Bayonne, tous deux membres de la même loge parisienne de la GLNF. Pure coïncidence, sans doute.
(1) Joseph Badila est l’auteur de La FRANC-MAÇONNERIE en Afrique noire (Detrad, 2004).
(2) La Lettre du continent, bimestriel confidentiel très au fait des arcanes maçonnes.

SOURCE : http://www.grandorientarabe.org/index.php?p=1_64_G.M.Oc-an-Indien-Asie-Afrique

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s